REV@, le réseau de fibre optique de Vannes Agglo


Ecrit par François Le Gall




En 2012, Vannes agglo a décidé de prendre son avenir numérique en main en lançant l'extension vers toutes ses communes du réseau d'initiative publique initié en 2006. Baptisé REV@, ce projet de réseau de télécommunications vise à soutenir le développement économique des 24 communes de Vannes agglo, réduire la fracture numérique et accélérer la couverture en fibre optique jusqu'au domicile (FTTH) pour les particuliers.

En janvier 2013, l'aménageur numérique Altitude Infrastructure a obtenu le contrat de délégation de service public lui permettant d'engager les travaux de déploiement pour reprendre et étendre le réseau, et l'exploiter en tant qu'opérateur neutre. Deux ans après l'attribution du marché, l' extension du réseau Rev@ est opérationnelle : les premiers morbihannais habitant en périphérie de Vannes profitent déjà de l'Internet très haut débit au prix de l'ADSL !

De la fibre pour tous les habitants de Vannes agglo

Claire Houssais et Antoine Mercier en charge du très haut débit à Vannes Agglo

Claire Houssais et Antoine Mercier

Doté d'un budget de 15.7 millions d'euros - dont 10 millions financés par Vannes agglo et 5.7 millions par Altitude Infrastructure - ce nouveau RIP (Réseau d'Initiative Publique) s'appuie sur le réseau REV@ que l'agglomération exploitait déjà pour raccorder certains sites publics tels que les lycées, l'Université, le CHU et les zones économiques vannetaises.

Compte tenu des nouveaux enjeux liés à la fibre - Plan France Très haut débit et Plan Bretagne Très haut débit en tête - Vannes agglo a choisi d'accélérer le déploiement de la fibre pour les particuliers habitant autour de la préfecture du Morbihan. Si les 55 000 habitants de Vannes "intra muros" sont déjà partiellement fibrés par Orange (sur ses fonds propres), les 80 000 habitants des 23 communes périphériques n'étaient au mieux couverts que par de l'ADSL, voire même de l'ADSL à moins de 2 Mbit/s pour les communes en "bout de ligne".

Complémentaire des déploiements engagés par Orange (Vannes) et le Conseil Régional, le réseau REV@ de Vannes agglo va couvrir 10 000 foyers d'ici l'été 2016 en priorisant les zones les moins bien desservies. 3 000 prises optiques ont d'ores et déjà été livrées et 5 000 autres seront installées d'ici la fin de l'année. L'objectif est de ne pas attendre 10 ou 15 ans avant que le très haut débit soit déployé dans des zones peu denses. Plusieurs villes autour de Vannes sont ainsi déjà partiellement fibrées comme Séné, Meucon, Theix et Ploeren. Quant aux communes de La Trinité Surzur, Noyalo et Le Hézo elles sont déjà intégralement fibrées (hormis quelques prises isolées) !

Soutenir l'activité économique et l'attractivité du territoire

Avec une croissance démographique de 15% entre 1999 et 2009, Vannes agglo dispose d'un large tissu économique composés de 14000 PME de l'industrie, du transport, de l'agro-alimentaire, des TIC et du nautisme. Sans oublier de nombreuses TPE (artisans...) et l'économie touristique (hôtellerie...) liée au Golfe du Morbihan.

Pour Antoine Mercier, maire d'Arradon et vice-président de Vannes agglo en charge du très haut débit, "la fibre optique est essentielle pour que Vannes agglo devienne un acteur du développement économique régional". Bien conscient que les bassins d'emploi se concentrent autour de Rennes, Nantes et Brest, Vannes agglo veut inciter les entreprises à s'installer sur son territoire.

En l'espace de 2 ans, 42 zones d'activités sur 44, 200 sites publics et 24 mairies ont été raccordées au réseau très haut débit. "Certaines entreprises nous ont indiqué que la disponibilité de la fibre était un critère de choix pour s'installer ou tout simplement maintenir l'activité sur l'agglomération" précise Antoine Mercier.


Parmi les nombreuses entreprises raccordées, on peut citer les exemples de la Clinique Océane où la fibre facilite le transit des lourds fichiers numériques (radiographies...), ou encore Polidesk à Arradon, un espace de coworking de nouvelle génération pour les professionnels indépendants et les télétravailleurs.

L'attractivité ne se limite pas uniquement aux entreprises. Dans la commune de Le Hézo (750 habitants) en bordure du Golfe, la mairie se félicite de l'arrivée de la fibre. Après avoir investi plusieurs milliers d'euros dans la rénovation du parc informatique de son école, le maire (Loïc Lebert) se réjouit que les 70 élèves et les enseignants disposent d'un véritable accès au numérique rapide et performant. "Face au faible débit (512 Kbit/s) de l'ADSL et aux déconnexions fréquentes, l'impatience des habitants était palpable : on a fait salle comble lors de la première réunion publique d'information sur la fibre" souligne Loïc Lebert.

Réduire la fracture numérique de suite !

Le réseau REV@ compte par ailleurs un volet hertzien, opérationnel depuis déjà plus d'un an. Après avoir identifié plusieurs communes mal desservies en ADSL, Vannes agglo a choisi de déployer 6 stations radio. Ces relais couvrent théoriquement 2500 foyers dont le débit ADSL est inférieur à 2 Mbit/s et permettent de fournir une connexion Internet haut débit jusqu'à 10 Mbit/s.

Les relais hertziens sont installés sur des points hauts existants acheminant les flux jusqu'à l'abonné grâce à l'installation sans frais d'une antenne sur le toit. Pour le moment, le réseau REV@ n'accueille qu'un seul fournisseur d'accès Radio : il s'agit d'Ozone, le spécialiste des connexions sans fil (voir notre reportage sur le réseau Wifi du Calvados par exemple). La solution radio restera transitoire.




Test ADSL et Fibre

Pas de ligne ? Numéro non reconnu ?


Lettre d'information