Fibre optique : Numericable monte en puissance




Logo Numericable

Avec son slogan "1er opérateur de Fibre optique jusqu'aux immeubles en France", Numericable communique largement sur son offre 100 Mega et sur le très haut débit. C'est l'occasion pour le cablo-opérateur de se distinguer des autres FAI, limités par la technologie ADSL, et pas encore lancés concrètement sur la fibre optique. Mais derrière les campagnes publicitaires, quels sont les efforts engagés par Numericable pour fournir du très haut débit ? A l'occasion d'une visite sur Paris, l'équipe d'Ariase s'est rendue sur le terrain.


De la théorie...

Après une période de transition marquée par l'acquisition de plusieurs cablo-opérateurs (France Telecom câble, UPC, Noos), Numericable dispose désormais d'une organisation commerciale et technique unifiée. D'un point de vue pratique, Numericable a interconnecté les différents segments de son réseau autour d'un backbone national de fibre optique.


Backbone Numericable

Le backbone optique national de Numericable

Le backbone fait figure de véritable colonne vertébrale de fibre optique. Ce vaste réseau composé d'anneaux de 10 à 40 Gbits de bande passante permet aux abonnés de profiter des services de TV numérique et des offres Triple Play (Internet + téléphone Voix sur IP + TV).


Outre la puissance du backbone, son intérêt réside aussi dans sa redondance et sa capacité à supporter plusieurs pannes simultanées. Une fibre entre Rouen et Le Havre est coupée ? Les données transiteront alors automatiquement par Rennes puis Caen pour rejoindre l'abonné du Havre en toute transparence.


En passant son réseau à la norme DOCSIS 3.0 (Data Over Cable Service Interface Specification), Numericable propose des débits jusqu'à 100 Méga et un accès simultané à la télévision en haute définition. Rappelons que le service TV de Numericable n'est pas identique à celui des opérateurs ADSL.


Pas d'IPTV pour Numericable mais un encodage DVB-C (Digital Video Broadcasting - Cable). Mise à part la qualité d'affichage, la principale différence réside dans le fait que Numericable réserve beaucoup de bande passante pour envoyer l'ensemble des chaînes sur la prise de l'abonné câblé, et pas seulement une seule chaîne à la fois comme dans le cas de la TV par ADSL.


...à la pratique

Depuis 2006, Numericable modernise son infrastructure. Globalement, le réseau câblé se constitue de 2 parties. La première partie, située entre le backbone et les têtes de réseau dans les villes (des hubs et des noeuds de raccordement optique) sont directement reliées par fibre optique aux plateformes de services (Data IP et flux TV). La seconde partie, entre les centres de distribution et les immeubles des abonnés, est connectée via un câble coaxial (réseau HFC - Hybrid Fiber Coaxial), qui tend à être remplacé par de la fibre.


FTTLa Numericable

De la fibre optique

La rénovation du réseau consiste donc à passer d'un réseau HFC à une architecture FTTLa (Fiber to the last amplifier). Il s'agit de remplacer les anciens câbles coaxiaux par de la fibre optique jusqu'au pied des immeubles. Les équipes de Numericable sont actuellement en train de tirer des kilomètres de fibre pour rendre les abonnés éligibles aux offres très haut-débit (100 voire 200 mbit/s en réception). Ce sont déjà plus de 4.8 millions de foyers qui peuvent profiter de la fibre optique avec terminaison coaxiale.


Le passage du coaxial à la fibre optique a bien des avantages. Non seulement le changement de technologie augmente le potentiel de bande passante, mais il améliore aussi la qualité de service globale. Pour assurer les échanges numériques sur le réseau HFC, des amplificateurs étaient disposés tous les 150 mètres le long du réseau. En passant à la fibre, Numericable élimine les amplificateurs, et donc les sources potentielles d'insatisfaction, provoquées par des pannes électriques sur les amplificateurs par exemple.


Du coup, presque toute l'architecture du réseau de Numericable se retrouve progressivement en fibre optique. En amont, on commence par les plateformes de services (situées à Courbevoie et Palaiseau) puis par le backbone optique qui alimente les hubs, et les noeuds de raccordement optique (NRO). En aval, la fibre alimente finalement un noeud optique (appelé aussi node) situé au pied des immeubles. A partir de ce noeud et jusqu'au domicile de l'abonné, un câble coaxial prend le relais sur quelques dizaines de mètres.




Test ADSL et Fibre

Pas de ligne ? Numéro non reconnu ?