La fibre à partir de 16,99€

02 99 36 30 54

Quand le "mode avion" bat de l'aile…

Le 24 Novembre dernier, la Commission Européenne a donné son accord pour le déploiement de la 5G à bord des vols commerciaux. Entre prouesse technique et décision économique, qu'en est-il de la sécurité ? On fait le point avec vous.

commission européenne autorise 5G dans les avions
La rédaction Ariase - publié le 08/12/2022 à 14h21

Depuis bien des années, on nous serine qu’il est important, et même vital, de couper son téléphone lorsque l’on prend l’avion. Même son de cloche à l’hôpital. Une sombre histoire d’interférence d’ondes, qui risqueraient de fausser les appareils de contrôle nécessaires au maintien en vol, ou à la surveillance cardiaque. C’est ainsi qu’est né le mode avion que nous connaissons tous, bien pratique aussi lors de nos réunions de travail.

Un premier texte avait déjà  autorisé la connexion internet et l'envoi de SMS en vol, en 2008. Quelques années plus tard, en 2014, l’ARCEP autorise la 3G et la 4G dans les avions. Vint ensuite la possibilité de connexion en Wi-Fi comme nous le détaillons notre dossier explicatif.

Une innovation technologique avant tout

Dans son Tweet du 24 Novembre dernier, la Commission qui siège a Bruxelles annonce une mise à jour des règles européennes, et promet ainsi l'accès à une conncectivité haut-débit en vol, pour tous les passagers de vols commerciaux au sein de l'Union.

Pour pouvoir utiliser son smartphone à 100 000 mètres d'altitude de la même manière qu'au sol, il fallait réussir à se passer des relais terrestres, hors de portée depuis le ciel, et développer une solution embarquée. Ce tout nouvel équipement s'appelle "pico-cellule", s'installe dans le cockpit, et possède ses propres fréquences, très éloignées de celles utilisées par l'avion pour ses communications, pour éviter tout risque de parasitage des ondes. On notera toutefois que, les fréquences utiilisées outre-atlantique étant différentes (plus basses l'occurence), l'interdiction du téléphone en avion reste valide dans le ciel américain.

Des perspectives de services innovants et de croissance économique

La 5G permettra d'offrir des services innovants aux personnes, et des opportunités de croissance aux entreprises européennes. Le ciel n'est plus une limite lorsqu'il s'agit des possibilités offertes par la connectivité super rapide et à haute capacité.

C'est ainsi que s'exprimait Thierry Breton, le commissaire européen, dans son dernier communiqué de presse. Adieu le choix réduit entre trois films pas toujours sous-titrés, et bonjour le dernier animé pour faire patienter le petit dernier. Il sera possible de surfer à volonté, de travailler connecté si besoin, et bien sûr de téléphoner. Un petit bémol de ce côté, car chacun devra faire appel à son sens de la courtoisie pour ne pas déranger ses voisins de siège lors de ses appels dans un espace si restreint. Il serait en effet dommage de dévoiler à tous les passagers l'ingédient secret de la recette de grand-mère ! 

Plus sérieusement, cette ouverture à l'utilisation de la 5G en vol offre aussi des perspectives de croissance économique intéressantes pour toutes les entreprises européennes. En effet, cette nouvelle règlementation coïncide avec le déploiement de la fibre optique, qui offre désormais jusque 8 Gb/s de débit. Elle coïncide aussi avec la nouvelle norme Wi-Fi 6, autorise la connexion simultanée d'un grand nombre d'appareils sans perte de débit. Cela a permis de "désengorger" les lieux d'attentes et de rassemblements en général, et plus particulièrement les aéroports, changeant ainsi la vie de millers de passagers au sol. Vous trouverez plus de détails sur la nouvelle norme Wi-Fi 6.

On ne devrait donc pas trop attendre avant de voir apparaitre de nouveaux services et applications dédiés, et voire les retombées économiques qui découleront de ces nouveaux services et produits. Et qui sait, voir la fonction "mode avion" disparaitre de nos écrans de smartphones ?

Sur le même sujet

Les articles les plus récents