La fibre à partir de 16,99€

02 99 36 30 54

Toute l'actualité des box internet et des fournisseurs d'accès

Orange, Free, SFR, Bouygues Telecom, fibre optique, box internet.... chaque jour, notre équipe de rédacteurs vous informe sur les promotions, les nouvelles offres et les services proposés par les fournisseurs d'accès à internet.

ADSL : croissance rapide de Free

Avec près de 2 millions d’abonnés, le fournisseur d’accès Free profite lui aussi de la croissance rapide de l’ADSL en France.2006 sera l’année des records pour Free. Iliad, la maison de mère de l’opérateur ADSL annonce un chiffre d'affaires en hausse de 33% pour le premier semestre 2006. Avec 310 000 nouveaux abonnés depuis le début de l’année, Free met le cap sur les très symboliques 2 millions d’internautes.Après Orange qui vient de faire le plein d’abonnés, Free publie des résultats très positifs pour le premier semestre 2006. En 6 mois, ce sont plus de 300 000 nouveaux internautes qui se sont abonnés chez Free, soit une augmentation de près de 20% de son parc d’abonnés. Iliad renforce sa position de premier opérateur alternatif haut débit en France, et revendique désormais 20,1% de parts de marché. Dans un communiqué, l’opérateur explique que «ces performances confirment l’attractivité de l’offre ADSL de Free et notamment des services optionnels à forte valeur ajoutée, associés à la Freebox». L’objectif des 2 millions d’abonnés devrait être sereinement atteint d’ici la fin de l’année. Le fournisseur alternatif annonce déjà sa volonté de poursuivre l’extension de son réseau dégroupé. Actuellement à 72,3%, la part d’internautes Free en dégroupage total ou partiel pourrait dépasser les 75% à la fin du second semestre.

Actualité 31/07/2006
Orange fait le plein d’abonnés ADSL

Orange renforce son statut de leader des fournisseurs d’accès ADSL grâce à ses offres haut-débit multiservices (ADSL, VoIP, TV).Avec 5,2 millions d’abonnés à ses services haut-débit, Orange trône toujours sur la plus haute marche du podium. Cette situation ne semble d’ailleurs pas prête de bouger au vu du bilan qu’Orange dévoile sur ses activités durant la première moitié de l’année. En 6 mois, Orange a attiré plus de 760 000 nouveaux internautes soit 42% de plus que sur la même période en 2005.La branche Internet haut-débit d’Orange ne s’est jamais mieux portée ! La croissance soutenue de l’ADSL est essentiellement dûe à l’explosion des offres multiservices. Englobant les appels VoIP illimités vers les postes fixes en France et la TV numérique par ADSL, ces forfaits se vendent comme des petits pains. Tout comme les Livebox qui les accompagnent. Depuis Janvier 2006, ce sont plus de 950 000 nouvelles LiveBox qui ont été écoulées. En augmentation de 74% sur un an, la téléphonie VoIP d’Orange compte désormais plus de 1,4 million de fidèles, tandis que le service de télévision par ADSL enregistre 106 000 nouveaux internautes uniquement sur le premier semestre 2006.

Actualité 28/07/2006
Neuf Cegetel : la VOD gratuite

Le fournisseur d’accès ADSL Neuf Cegetel se lance à la rentrée dans la diffusion de vidéos à la demande gratuites en partenariat avec Glowria.Face à la multiplication des abonnements «triple play» et la similitude des offres de TV par ADSL, certains opérateurs innovent pour se différencier clairement des autres fournisseurs d’accès à Internet (FAI). Dernier exemple en date : Neuf Cegetel proposera de la vidéo à la demande (VoD) gratuite dès la rentrée 2006. La plupart des opérateurs ont déjà un service de TV par ADSL, avec presque tous les mêmes chaînes, la Haute Définition et un catalogue de VoD payant. Allié au distributeur de contenus de divertissement Glowria depuis cette année, Neuf Cegetel va se démarquer en proposant des vidéos à la demande gratuites. Comment ? Le système sera financé par la publicité comme le font déjà plusieurs grandes chaînes dans le monde (ABC aux USA et TF1 en France par exemple). Concrètement, plusieurs coupures de spots promotionnels devraient être intégrées au contenu, sans que le spectateur puisse les zapper via l’avance rapide par exemple.Pour la vidéo à la demande, Neuf Cegetel s’appuyera sur la plateforme Glowria. Lancé depuis début juillet, le service de VoD de Glowria compte plus de 800 titres classés dans les catégories séries TV, films, documentaires ou encore dessins animés. Le catalogue de Glowria devrait rapidement s’étoffer puisque l’objectif de 3000 titres est d’ores et déjà annoncé pour la fin de l’année. Depuis juillet, les abonnés de Neuf Cegetel peuvent d’ailleurs profiter de la VoD payante en se connectant au portail du Neuf. Il est alors possible de sélectionner les programmes à la location (streaming) ou à l’achat (téléchargement), qui seront directement indiqués sur la facture de l’abonné.

Actualité 28/07/2006
Succès des Séries Limitées Orange

Les nouvelles offres ADSL MegaMax d’Orange ont visiblement séduit les internautes puisque les 50.000 forfaits en Série Limitée sont déjà écoulés.La disparition de la marque Wanadoo au profit d’Orange a été l’occasion pour France Telecom de frapper un grand coup. En commercialisant ses nouvelles offres ADSL «Triple play» (Adsl, Tv, VoIP) sous la forme d’une Série Limitée, Orange rejoint le club des fournisseurs d’accès (FAI) qui proposent un forfait sous la barre symbolique des 30 euros. Le seuil des 50.000 abonnements sera franchi cette semaine.Rappelons que seules les offres «1 MegaMax» et «8 MegaMax» sont accessibles aux 50.000 privilégiés qui optent pour la Série Limitée. Respectivement à 29,90 et 34,90 euros par mois, ces 2 forfaits incluent l’ADSL avec un débit de 1 ou 8 Mbits par seconde, les appels illimités Voix sur IP (VoIP) sur les fixes partout en France, et enfin la télévision par ADSL et son bouquet de chaînes numériques + la TNT. Il ne s’agit pas d’une promotion temporaire mais bel et bien d’une offre «Triple play» permanente avec un tarif fixe tout au long de l’abonnement. Ces «Séries Limitées» sont conditionnées par l'éligibilité au service TV d’Orange et impliquent de fait la LiveBox et un engagement d’un an.

Actualité 26/07/2006
Le temps des soldes chez Alice et Neuf

Entre soldes et plage, les fournisseurs d’accès Neuf et Alice lancent des promotions pour inciter les internautes à s’abonner à une offre ADSL.Il faut battre le fer quand il est encore chaud. A peine ouverte, Neuf s’engouffre à fond dans la brêche «Quadriplay». L’opérateur alternatif vient d’annoncer la commercialisation de son téléphone hybride GSM/WiFi Twin à 1 euro (au lieu de 199 euros), pour les abonnés Neuf en dégroupage total qui s’abonneront en plus à un forfait Neuf Mobile.Le principe des offres «Quadriplay» repose sur le concept de convergence. Il s’agit de regrouper Internet Haut-Débit, la TV par ADSL, les appels illimités en VoIP vers les postes fixes, et enfin la téléphonie mobile sous une seule et unique facture. Neuf ajoute ainsi une 4 ème corde à son arc et propose à ses abonnés de réaliser des économies. En se connectant via le terminal Twin au réseau sans fil d’une Neuf Box, d’ un point d’accès WiFi de la communauté Neuf (et FON aussi) ou à tout autre borne WiFi préalablement configurée, l’internaute bénéficie d’appels illimités vers les postes fixes en France et vers 31 destinations internationales. La promotion d’Alice (Telecom Italia) ne concerne pas la convergence fixe-mobile mais reste tout autant intéressante. En effet, Alice offre 3 mois d’abonnement mensuel à son forfait ADSL à 29,95 euros, soit une économie totale de 25 % en un an (90 euros) ! Valable du 25 juillet au 31 octobre 2006, cette promotion s’applique pour toute nouvelle souscription à l’offre AliceBox d’une durée d’un an. Rappelons que l’offre en dégroupage total permettant de profiter pleinement des services d’Alice – notamment la TV numérique- n’est accessible que dans certaines régions couvertes par le réseau Telecom Italia.

Actualité 25/07/2006
Eligibilité ADSL : mise à jour du test

La version 6.0 du test eligibilite-adsl.com vient d’être mise en ligne. Idéal pour tout savoir sur votre ligne téléphonique, votre noeud de raccordement ADSL et sur le dégroupage des fournisseurs d'accès (FAI).Le test d’éligibilité du site eligibilite-adsl.com fait peau neuve. Simple, clair et net, le test réconcilie ergonomie et information grâce à une interface remaniée. Plus en profondeur, de nouvelles fonctionnalités apparaissent également pour s’informer rapidement et précisément sur les offres ADSL et le dégroupage proposés par les fournisseurs d’accès.Quelques secondes après avoir indiqué son numéro de téléphone, l’utilisateur découvre les résultats de son test. Les informations sont précises et proviennent directement des outils de test des principaux fournisseurs d’accès en France. Grâce au triple code couleur, la lecture est simple et rapide. Chaque couleur regroupe les données en fonction des catégories «Offres disponibles», «Caractéristiques techniques de la ligne» ainsi que «Connexion et services proposés». Outre la possibilité de s’abonner en ligne ou d’appeler une équipe de conseillers, les résultats apportent de nombreuses précisions sur les capacités de la ligne et du central, et surtout sur l’éligibilité réelle de l’internaute. L’utilisateur accède donc aux offres dégroupées et non-dégroupées auxquelles il peut vraiment prétendre, avec en supplément des informations sur les services (VoIP, Tv par ADSL) et une estimation des débits supportés.Parmi la longue liste de nouveautés, on peut citer notamment:

Actualité 25/07/2006
Mise à jour du comparatif de téléphonie VoIP

Le comparatif des tarifs de la téléphonie Voix sur IP (VoIP) du site web Ariase a été mis à jour.Parmi tous les fournisseurs d’accès à Internet (FAI), il est difficile pour les internautes de choisir une offre ADSL «sur mesure» adaptée à leurs besoins. Ariase met gratuitement à disposition un comparatif des coûts de la téléphonie Voix sur IP (VoIP). Toutes les informations relatives aux prix des communications en France, vers l’étranger ou vers les modems «box» des opérateurs alternatifs sont regroupées sur une seule page. Les tarifs des communications vers les téléphones mobiles sont également présentés en fonction de la période (heures pleines – heures creuses) et précisent les éventuels coûts de mise en relation.De nombreux fournisseurs d’accès proposent un service d’appels illimités vers les postes fixes partout en France et vers plusieurs dizaines de destinations internationales. Néanmoins, les offres divergent fortement d’un opérateur à l’autre. Alors que certains FAI proposent des appels gratuits vers tous les fixes y compris vers les lignes dégroupées, d’autres opérateurs continuent de facturer la VoIP avec des tarifs plus élevés que la téléphonie classique. Enfin, selon les habitudes de consommation des internautes, on remarque que de substantielles économies peuvent être réalisées en fonction de l’opérateur ADSL, notamment pour les appels internationaux et vers les mobiles.

Actualité 21/07/2006
TV par ADSL : AOL mise sur le prix

Après l’annonce, les détails. La TV via ADSL d’AOL sera commercialisée début Septembre pour 6 euros par mois. Le fournisseur d’accès se positionne différemment en jouant sur le prix.Le fournisseur d’accès AOL vient d’annoncer les modalités précises de son offre de TV par ADSL. Peu de surprises au rendez-vous. L’offre comprend une trentaine de chaînes plus celles de la télévision numérique terrestre (TNT) et inclut des packs thématiques payants. La distinction vient plutôt du tarif : les abonnés AOL pourront surfer en haut-débit et profiter de la TV numérique pour 25,90 euros.Les premiers détails du service IPTV étaient connus depuis fin juin. Côté technique, pas de changements : le décodeur NetGem HD, gérant le format Mpeg 4, est bien au rendez-vous avec ses 40 Go dédiés à l’enregistrement numérique. Côté services, AOL prévoit un MediaCenter pour mutualiser les contenus audiovisuels entre le PC et la TV. Les services AOL (AOL photos, AOL radio...) seront également accessibles via l’interface de la télévision. Côté zapping, l’offre basique et les packs thématiques optionnels pêchent par leur manque d’originalité et d’intérêt. En complément des grandes chaînes nationales (TF1, France Télévision...), AOL a choisi RTL9, AB1, NT1, TV5MONDE, Direct 8, NRJ 12, EUROPE 2 TV, Fashion TV, Game One, BFM TV, LCP-Assemblée Nationale/Public Sénat, Escales, Liberty TV, TV8 Mont-Blanc, KTO, TFJ, Télif, Demain et Téléplaisance. Seules MTV, CNN, i>Tele et Boomerang sortent réellement du lot.

Actualité 21/07/2006
ADSL Nu : excès de pudeur chez les opérateurs

Les fournisseurs d’accès le réclamaient. Maintenant qu’ils l’ont, ils n’en veulent pas ! L’ADSL Nu ne séduit plus les opérateurs. Quelques éléments de réponse.Cachez cet ADSL «Nu» que je ne saurais voir ! Les fournisseurs d’accès seraient-ils pudiques au point de ne pas commercialiser d’offres ADSL Only à leurs clients non-dégroupés ? La question se pose au vu du manque d’enthousiasme des opérateurs alternatifs qui ne se poussent pas au portillon de France Telecom, pourtant prêt à fournir ce service depuis le 17 juillet.Baptisée «ADSL Only» ou «ADSL nu», cette offre de gros permet aux FAI de délivrer de l'ADSL sur une ligne, sans que l’abonné ait à payer un abonnement téléphonique à l’opérateur historique. Cela ressemble à du dégroupage total mais ça n’en est pas puisque la ligne appartient toujours à France Telecom. Cette solution intéresse donc ceux qui ne veulent pas maintenir une relation commerciale avec France Telecom uniquement pour un abonnement qu’ils n’utilisent pas, hormis pour accéder au haut-débit. De nombreux internautes ne passent d’ailleurs peu ou plus d’appels via le réseau commuté France Telecom et s’en remettent à la téléphonie VoIP ou aux mobiles. Selon le site 01net.com, aucun fournisseur d’accès n'a voulu souscrire à l’offre ADSL Only pour le moment. «L'offre est bel et bien disponible, mais nous n'avons pas encore de commandes», précise-t-on chez France Telecom. Ce manque d'empressement semble paradoxal, si l'on considère que l'ADSL Nu faisait partie des revendications des FAI à l'époque où le dégroupage peinait à démarrer. L'offre de revente ADSL Only étant même une des contreparties concédées par France Télécom pour avoir le droit d'augmenter son abonnement téléphonique. Le problème se situerait plutôt au niveau économique voire même stratégique. Les tarifs de l’offre de gros ADSL Nu, revendue par France Telecom aux FAI, sont de 21,50 euros HT par mois et par mois, plus 66 euros HT de frais d'accès. Pas franchement une aubaine pour les opérateurs comme le souligne Christophe Roy, directeur des affaires réglementaires de Telecom Italia France (Alice) : «Notre priorité, c'est d'étendre encore notre couverture en dégroupage total, pour fournir des offres les plus complètes possibles à nos abonnés (Internet, téléphone, TV). De toute façon, pour le moment, il n'y aurait pas de réelle rentabilité à proposer de l'accès ADSL seul, au vu des tarifs de revente de France Télécom»

Actualité 20/07/2006
CPL : Club Internet aussi !

Le courant porteur en ligne (CPL) attire de plus en plus de fournisseurs d’accès. Les adaptateurs sont particulièrement bien adaptés pour les offres incluant la TV par ADSL.Après Neuf, Alice, et Orange, c’est désormais Club-Internet qui mise sur le CPL pour faciliter la vie de ses abonnés. Avec les « ElectroClub », les abonnés de Club Internet peuvent désormais bénéficier immédiatement sans câblage ni rallonge, des offres ADSL de Club Internet (TV, VOIP et Internet) où que ce soit dans la maison ou l’appartement, même si tous les équipements ne se trouvent pas dans la même pièce.Club Internet s’associe au fabriquant allemand Devolo pour distribuer ces adaptateurs CPL «Plug and Play», respectant la norme 85 Mbits/seconde. Il suffit à l’abonné de raccorder la Clubinternet.box à un premier «ElectroClub» branché dans une prise électrique, puis de connecter le second de la même façon au décodeur de Club Internet qui est lui-même relié au téléviseur. Les flux d’informations transitent alors via les câbles électriques du domicile. «Nous avons constaté que bon nombre d’abonnés avaient une distance élevée entre leur prise de téléphone et leur téléviseur. Il nous a donc paru important de leur proposer cette solution, particulièrement judicieuse dans le cadre d’une offre Triple Play et qui s’inscrit dans notre politique d’accompagnement Client» remarque Marie- Christine Levet, Présidente de Club Internet / T-Online France. Les adaptateurs CPL règlent ainsi le problème de la localisation du modem, censé être proche à la fois d’une prise téléphonique, d’un téléphone et d’une télévision.

Actualité 20/07/2006
Dégroupage ADSL : Free et Neuf s’activent

Les fournisseurs d’accès (FAI) Neuf Cegetel et Free reprennent de plus belle l’extension de leurs réseaux respectifs. Objectif : engranger le plus de nouveaux abonnés ADSL en Septembre.On peut retourner le problème dans tous les sens mais de toutes les stratégies de développement possibles, seule la mise en service de DSLAMs dégroupés dans de nouvelles communes peut assurer, à terme, la croissance commerciale d’un opérateur. Neuf Cegetel semble appliquer à la lettre cette stratégie en étendant rapidement son réseau, comme nous le remarquons depuis quelques jours. La nouveauté vient cette fois-ci de Free qui semble relancer la machine à dégrouper. Qui sera le premier opérateur alternatif en France à la rentrée ? Si Free est en tête du classement pour l’ADSL dégroupé, il y a fort à parier que Neuf Cegetel (1er opérateur alternatif de téléphonie) souhaite le détrôner. En effet, les opérations de dégroupage s’accélèrent pour Neuf qui active des DSLAMs à tout va. Après la vingtaine d’équipements déclarés hier, c’est une nouvelle vague qui déferle sur la France : Mont de Marsan et Dax(40), Limoges (87), Clermont-Ferrand et Riom (63), Cholet (49), Brive la Gaillarde (19), Vichy (03), Draguignan, Frejus et Sainte Maxime (83), Albertville (73), Coulommiers (77) ou encore Aix en Provence (13). La liste est longue et couvre quasiment toutes les régions de l’Hexagone. Neuf Cegetel complète au plus vite son réseau pour accueillir d’ici la fin de l’année la cohorte d’internautes qui rêvent de «triple play» et de dégroupage total.Après plusieurs semaines au ralenti, le réseau dégroupé de Free s’anime de nouveau. Selon le site de Francois04, plus d’une douzaine de DSLAMs ont répondu aux pings ces 3 derniers jours. Citons notamment ceux de Rambouillet, Paris, Tours, Chartres et la périphérie de Nantes et de Bordeaux. D’autres équipements sont aussi récemment passés du stade de «déclarés» à celui d’«actifs», essentiellement sur Paris et en Ile de France. Free semble donc réagir aux mouvements de ses principaux concurrents. Désormais moins focalisé sur le lancement sa Freebox HD, l’opérateur repart à l’attaque et vise le cap des 2 millions d’abonnés pour la fin de l’année.

Actualité 19/07/2006
Neuf Cegetel prépare déjà sa rentrée

L’extension rapide du réseau degroupé de Neuf Cegetel se confirme. Les équipements ADSL du fournisseur d’accès alternatif poussent comme des champignons partout dans l’Hexagone.Pas de crème solaire ou de barbecue pour les équipes de Neuf Cegetel. Au menu, DSLAMs et ADSL en dégroupage total ! L’offensive est clairement lancée sur 2 fronts : les collectivités locales ayant signées des accords de délégation de service public, et les communes à fort potentiel.Ces derniers jours ont été productifs chez Neuf Cegetel qui vient de mettre en service plus d’une vingtaine de DSLAMs sur tout le territoire. On remarque que les Pyrénées-Atlantiques (64) bénéficient pleinement de l’accord signé avec LD Collectivités pour la construction et l’exploitation d’un réseau ADSL couvrant tout le département. Ainsi, une fournée de nouveaux équipements ont été activés dans plusieurs petites communes comme Gan, Geronce, Urrugne Bidart ou encore Morlaas. Neuf Cegetel ne met pas pour autant tous ses oeufs dans le même panier. L’opérateur continue de développer son réseau partout en France et ouvre des DSLAMs dégroupés simultanément à Vendôme (Dept 41), Saint Quentin (02), Villeneuve sur Lot (47), Luneville (54), Charleveille Mezières (08), Le Creusot (71), Loos en Gohelle (62) ou encore Langon (33). L’ensemble de ces récents DSLAMs représente un potentiel de plus de 100 000 lignes.

Actualité 18/07/2006
Entente sur l’abonnement téléphonique

Neuf Cegetel, Free et Tele2 ont conclu avec France Telecom un accord sur la revente de l’abonnement téléphonique. Pour les internautes, les jeux du «Qui fait quoi ?» et du «A qui je paie çà ?» se terminent enfin.Les internautes croulent sous les factures ! L’abonnement France Telecom, les communications téléphoniques, l’ADSL, le mobile....La multiplication des prestataires ne facilite pas la tâche du consommateur qui souhaite, tout comme les fournisseurs d’accès (FAI), regrouper sous une seule bannière l’ensemble de ses dépenses liées aux télécommunications. Grâce à un consensus avec l’opérateur historique, Neuf Cegetel, Free et Tele2 pourront désormais revendre sous leur marque l’abonnement téléphonique via une facture unique.Selon le journal Les Echos, plusieurs opérateurs alternatifs viennent d’accepter l’offre de France Telecom sur la revente de l’abonnement téléphonique. Sous la pression conjointe de l’ARCEP (autorité de régulation des télécommunications) et du Conseil de la Concurrence, France Telecom a fait un effort pour rendre «acceptable» l’offre de revente de gros de l’abonnement. Cette annonce intervient dans le contexte de dérégulation du marché et fait finalement suite à la plainte lancée ne mars par Tele2. Ce dernier estimait que «depuis plusieurs années, France Télécom a fait de l’abonnement une source confortable de revenus qui, n’étant soumise jusqu'ici à aucune concurrence, a pu augmenter très fortement au cours des dernières années, sans possibilité pour les consommateurs de se retourner vers une offre alternative». Suite à une décision de l’ARCEP, France Telecom avait publié une proposition de vente en gros, mais le niveau alors atteint, proche du prix de détail, ne permettait pas l’émergence d’offres concurrentes économiquement viables.

Actualité 18/07/2006
Du nouveau chez Alice

Alice déploie un peu plus son réseau ADSL en dégroupant plusieurs nouvelles zones dans le Sud et commercialise en option un forfait de téléphonie VoIP à l’international et vers les mobiles.Extension du réseau et développement des services. La stratégie est simple et a déjà fait ses preuves. Le fournisseur d’accès ADSL Alice (Telecom Italia) vient de raccorder à son réseau dégroupé les villes d’Antibes, Menton, Juan-les-pins et un nouveau quartier de Cannes. Le FAI renforce ainsi sa couverture haut-débit dans dans le département des Alpes Maritimes (06). Parallèlement, Alice lance "Alice Monde" : un forfait de communications internationales en option payante.D’une capacité de près de 100 000 lignes, ces nouveaux DSLAMs ADSL vont permettre à l’opérateur alternatif de renforcer sa présence sur la «Riviera». Le dégroupage de cette zone va en effet relancer la concurrence entre les FAI proposant le dégroupage total et des offres multiservices «Triple play» (ADSL, téléphonie VoIP, télévision). Jusqu’à présent contrôlé par Free, Neuf Cegetel et Club-Internet, le marché de l’ADSL dégroupé près de Cannes devrait être dynamisé avec l’arrivée d’Alice. Un plus grand choix de forfaits Internet est maintenant proposé aux internautes, avec notamment le «pack» à 29,90 euros par mois d’Alice comprenant l’ADSL, la téléphonie VoIP illimitée en France, la ligne téléphonique et la TV incluant une quarantaine de chaînes numériques. Avec le lancement de son «Option Monde», Alice étoffe sa gamme et se démarque radicalement de la stratégie communément adoptée par l’ensemble des fournisseurs d’accès. Alors que plusieurs dizaines de destinations sont intégrées nativement dans les offres ADSL de base des FAI, Alice choisit de mettre en option payante sa téléphonie VoIP vers l’étranger. Pour 9,95 euros par mois, les abonnés Alice pourront passer des appels de manière illimitée vers les téléphones fixes d’Europe et d’Amérique du nord (27 pays), mais aussi téléphoner une heure par mois vers les postes fixes du reste du monde (167 destinations) ainsi que vers tous les mobiles en France. Les abonnés pourront activer ou désactiver leur option "Alice Monde" en toute liberté depuis leur «espace abonnés» ou sur simple demande. L’option est sans engagement et son arrêt sera effectif sur la facture suivante dans un délai de 7 jours.

Actualité 13/07/2006
AOL : la vidéo à la demande bien prévue

Après l’annonce de son service de télévision par ADSL, AOL France devrait bientôt tester son service de vidéos à la demande, adapté de l’offre In2TV déjà présente aux USA.Le fournisseur d’accès à Internet (FAI) AOL mise sur sa TV par ADSL pour améliorer son offre haut-débit. Après avoir annoncé tardivement son service IPTV, AOL n’ pas le droit à l’erreur s’il souhaite suivre les autres opérateurs sur le terrain des forfaits «triple play». La vidéo à la demande (VoD) pourrait être l’élément déterminant pour se démarquer de la concurrence.AOL va lancer d'ici à la fin du mois les premières expérimentations techniques pour sa future offre de VoD. AOL souhaite adapter en France l'offre In2TV, actuellement disponible pour tous aux Etats-Unis sur le portail d'AOL. Ce service gratuit, et financé par la publicité, permet de visionner plus de 4 800 épisodes d'une centaine de séries TV des années 70, 80, 90 voire plus récentes, classées en 6 catégories : comédie, animation, drame, action, classique et super héros. L’idée est de reprendre l’exemple américain et de le transposer en France en proposant une offre moins riche, mais composée avec des contenus spécifiques au marché français. AOL devrait être en mesure de proposer une offre de VoD payante accessible sur PC, et sur télévision à l’automne.

Actualité 12/07/2006
La convergence, cette illustre inconnue !

Le consommateur est depassé par la technicité des offres Internet et la course aux nouvelles technologies. Le message ne passe plus.«Triple play...Convergence...Quadruple play....Kezako ?» Cela pourrait être les conclusions imagées de l’étude que l’institut IPSOS Insight vient de publier sur la convergence et les offres ADSL multiples des fournisseurs d’accès (FAI).A partir des résultats de son 1er Observatoire de la Convergence dans les Télécommunications, Ipsos Insight présente ses conclusions sur la perception et la compréhension de la «convergence» (ADSL, téléphonie VoIP/WiFi et télévision), par les consommateurs français, ainsi que leurs attentes en termes d'information, notamment à travers les messages des opérateurs télécoms et des FAI. Menée entre le 19 et le 27 mai 2006, cette enquête repose sur les réponses fournies par un échantillon représentatif de 1000 personnes, et sur l’étude de 200 communiqués de presse émanant des opérateurs, constructeurs, grandes marques numériques et distributeurs du secteur des télécoms ou des nouvelles technologies de l’information et communication (NTIC).L’analyse des résultats met clairement en évidence que nombre d’internautes sont dépassés par la technicité des discours et la rapidité des mutations technologiques du secteur des télécoms. 93% des français disent avoir déjà entendu parler des offres «triple play» mais ils sont autant à ne pas connaître le terme ! Le mot «convergence» reste également inconnu avec moins de 1% des sondés citant ce terme en association avec «triple play» ou «quadruple play», contre 5 % pour le terme «Pack» qui semble mieux approprié. Bref, les consommateurs français s’abonnent à des forfaits Internet dont ils ne connaissent pas les tenants et les aboutissants ! Par ailleurs, le sondage révèle que les campagnes de communication des fournisseurs d’accès (FAI) ne répondent pas aux attentes des internautes. Les consommateurs plébiscitent le prix bien sûr (pour 41% des sondés), mais aussi le besoin de simplicité au quotidien (37%) et dans la mise en œuvre du service (33%), tandis que les FAI centrent leurs publicités autour des notions de rapidité des débits et de performances technologiques.

Actualité 10/07/2006
L’ARCEP dévoile les licences WiMax

L’autorité de régulation des télécommunications (ARCEP) a attribué aujourd’hui les licences d’exploitation du WiMax.L’ARCEP a délivré aujourd’hui 49 licences WiMax, soit deux pour chacune des 22 régions métropolitaines, 2 en Guyane et 3 à Mayotte. Les consortiums Maxtel, Bolloré Télécom et HDRR tirent clairement leur épingle du jeu, tout comme la moitié des conseils régionaux qui ont présenté leur dossier.Beaucoup de candidats mais peu d’élus. L’enjeu est de taille puisque seules les entités dûment officialisées par le gendarme des télécoms pourront émettre le haut-débit par ondes hertziennes, et exploiter un secteur de niche convoité : les zones blanches représentent encore près de 2 millions de personnes (3% de la population). Présent dans 13 régions, le consortium Maxtel, composé d’Altitude Telecom et des Autoroutes Paris-Rhin-Rhône, est le candidat à qui l’ARCEP a attribué le plus grande nombre de licences. Le groupe Bolloré Télécom et le consortium HDRR (Haut Débit Radio Régional) constitué de TDF, Axione (Bouygues), LD Collectivités et Naxos (RATP), sont les 2 autres grands gagnants du concours WiMax, avec respectivement 12 et 11 licences régionales.A noter que les collectivités locales ont été largement plébiscitées par l’ARCEP. Sur les 14 conseils régionaux qui ont postulé, 6 ont bénéficié d’une licence. La Corse, la Bourgogne, l’Aquitaine, la Bretagne, le Poitou-Charentes et enfin l’Alsace auront donc le droit d’exploiter eux-même les réseaux WiMax au sein de leur territoire. Les projets des conseils régionaux qui ont été retenus prévoient des déploiements significatifs visant à réduire la «fracture numérique». Quant aux collectivités qui n’ont pas été choisies mais qui souhaiteraient néanmoins avoir recours au WiMax pour compléter leur couverture haut débit, elles sont encouragées à s’associer avec les opérateurs retenus. La décision de l’ARCEP isole, en revanche, France Telecom qui n’obtient pas une seule licence dans l’Hexagone, et doit se contenter de la Guyane et de Mayotte.Les licences ont été attribuées par l’ARCEP selon 3 critères précis représentant chacun 1/3 de la note finale. Outre l’investissement concédé pour obtenir la licence, la décision s’est faite sur les notions d’aménagement du territoire et de création d’un cadre pour une concurrence à la fois dynamique, saine et loyale. Le Gouvernement engrange au passage un dividende sonnant et trébuchant de 125 millions d’euros. L’autorité de régulation souligne néanmoins que ses choix ont été motivés par «l’importance des engagements de déploiement souscrits, correspondant au total à plus de 3500 sites déployés à l’horizon juin 2008». Ces installations couvriront en particulier les "zones blanches" du haut débit non couvertes par l’ADSL.

Actualité 07/07/2006
Plaintes ADSL : Alice et Neuf Cegetel

Les fournisseurs d’accès ADSL sont régulièrement visés par les plaintes d’abonnés de l’UFC-Que Choisir. C’est au tour d’Alice et de Neuf Cegetel d’être pris dans la tourmente judiciaire.Il n’aura décidément pas fallu longtemps pour que l’appel à témoins, lancé par le bureau local de l’UFC Nancy, se transforme en action concrète devant les tribunaux. Alice, mais aussi Neuf et Cegetel, sont dans la ligne de mire de l’association de consommateurs qui a porté plainte le 4 juillet. Les griefs se focalisent essentiellement autour des problèmes de qualité et de disponibilité des connexions ADSL. Assistance injoignable, envoi non-sollicité de modem ou erreurs de facturation sont les pratiques vigoureusement dénoncées par l’UFC-Que Choisir de Nancy. L’association met en avant les «dérives des relations contractuelles qui deviennent un fardeau difficilement supportable pour un nombre grandissant de consommateurs». L’action de l’UFC-Nancy s’est organisée selon un critère géographique et à 2 échelons distincts. D’une part, une conciliation à l’amiable a été mise en place entre l’UFC, l’abonné et le FAI. D’autre part, en cas d’échec, l’association a fait appel à ses conseillers juridiques pour lancer une action devant le juge de proximité ou pour déposer une plainte si le dossier est justifié. Quant aux consommateurs d’autres départements français, ils ont été invités à se rapprocher des structures locales de l’UFC proches de leur domicile.

Actualité 07/07/2006
Alice entre en Seine

Le fournisseur d’accès Alice passe la vitesse supérieure pour étendre son réseau ADSL. Rouen en profite.Alice ne chôme pas et dégroupe à tout va. Rouen vient d’être raccordé au réseau ADSL dégroupé de la filiale de Telecom Italia. Plusieurs DSLAMs ont été mis en service aujourd’hui pour permettre aux habitants de la préfecture de Seine-Maritime (76) de bénéficier de l’offre «Triple play» commercialisée par l’opérateur Alice.Après Neuf Cegetel, Alice est actuellement le fournisseur d’accès alternatif qui développe le plus son réseau. L’opérateur télécom avait clairement annoncé son ambition d’accroître ses capacités pour diffuser plus largement ses offres, notamment en dégroupage total. En quelques semaines, ce sont plusieurs villes importantes du Sud mais également du Nord de la France qui ont été équipées avec des noeuds de raccordement Alice (NRA). A noter que ces nouvelles infrastructures ne sont pas encore éligibles au service de TV par ADSL mais qu’elles le deviendront vraisemblablement dans quelques jours.

Actualité 06/07/2006
Le déploiement ADSL de France Telecom

France Telecom a franchi la barre symbolique des 11000 noeuds de raccordement abonnés (NRA) fournissant l’ADSL. Une bonne occasion d’analyser le déploiement des technologies xDSL de l’opérateur historique.Plus de 11000 répartiteurs ADSL sont actuellement exploités par France Telecom sur l’ensemble du territoire français, DOM-TOM compris. Presque tous ces répartiteurs sont désormais équipés avec la technologie ReADSL, qui permet d’obtenir l’ADSL malgré un affaiblissement de 78 decibels. De même, plus de 70% des NRA sont compatibles ADSL2+ et permettent donc aux internautes d’atteindre des débits plus élevés –jusqu’à 18 Mbits par seconde selon l’éligibilité- dans une zone inférieure à 3 kilomètres du répartiteur. Avec plus de 1300 nouveaux noeuds de raccordement ADSL depuis le début de l’année, le déploiement ADSL de France Telecom est toujours en phase de croissance. Néanmoins, une tendance au ralentissement se dégage. La progression du nombre de NRA installés ralentit et passe de +7,5% au premier trimestre à +5,7 % au second trimestre 2006. Ainsi, 240 NRA (hors NRA-HD) ont été mis en service en février contre 172 en juin. France Telecom continue donc à étendre son réseau ADSL en France mais à un rythme moins soutenu.France Telecom développe désormais essentiellement ses infrastructures haut-débit dans des zones rurales, jusqu’à présent victimes de la «fracture numérique». L’heure est à la multiplication de petites unités (entre 500 et 1000 lignes environ) desservant des territoires avec une faible densité de population. Orange mised’ailleurs sur ce créneau stratégique pour renforcer, à la fois sa position sur le marché de l’ADSL non-degroupé, mais aussi son image au près des citoyens-abonnés. Rappelons que 3,4 % de la population française vivant dans 3000 communes ne profitent toujours pas du haut-débit au 1er janvier 2006 (source : ARCEP).

Actualité 06/07/2006
Alice vous offre un bouquet !

Le fournisseur d’accès Alice développe son bouquet de chaînes diffusées via la TV par ADSL.Après l’extension de son réseau ADSL dégroupé dans le Nord et les progrès enregistrés sur le nombre de NRA compatibles IPTV, Alice améliore aujourd’hui son bouquet TV. Ce sont désormais plus de 150 chaînes numériques qui sont accessibles via le pack basique, les programmes à la carte ou encore le bouquet TPS.8 mois après son lancement, la TV d’Alice continue de pousser. Associant des chaînes thématiques à TPS et à la TNT, le fournisseur ambitionne de fournir un «maximum de choix pour satisfaire les envies TV de chaque abonné». L’idée est de donner à l’abonné la possibilité de personnaliser les programmes qu’il regarde et de le laisser libre de créer son propre univers multimédia. Alice mise ainsi sur des chaînes inédites comme Boomerang, Escales ou encore Euronews en langue anglaise, et sur ses chaînes payantes à la carte pour diversifier son offre TV. Parmi les innovations, on remarque aussi l’arrivée des mini-bouquets «AB Cine Passion» et «AB Cine» (respectivement 11 et 6 euros par mois) composés des chaînes Action, Cine Polar et Cine FX. La différence de prix se justifiant avec la chaîne de programmes adultes XXL. Rappelons enfin que la TV d’Alice est réservé aux clients dégroupés éligibles au service IPTV disposant d’un débit minimum de 6,4 Mbits.

Actualité 05/07/2006
Haut-débit : Paris ira encore plus vite

La fibre optique et le WiFi compléteront l’ADSL d’ici 2010 pour offrir aux parisiens un débit Internet jusqu’à 100Mbits.L’avenir se prépare aujourd’hui. C’est en quelque sorte le mot d’ordre de la mairie de Paris qui veut équiper la capitale en très haut-débit d’ici 2010. A l’occasion d’une conférence de presse, Bertrand Delanoë a annoncé vouloir faire de Paris «la ville la plus connectée du monde». Un pari ambitieux qui s’appuie sur un projet crédible baptisé Paris Ville Numérique.Comment déployer un coûteux réseau en fibre optique de 10000 kilomètres dans une ville de 2 millions d’habitants sans transformer la cité en gigantesque chantier de luxe ? La mise en service du très haut-débit n’est pas une mince affaire, que ce soit pour les travaux ou pour le financement. Le projet parisien semble avoir été bien pensé à ces niveaux. Pour éviter l’écueil des travaux et des tranchées en pleine rue, la fibre jusqu’aux immeubles (Fiber To The Building-FTTB) ou jusque chez l’abonné (Fiber To The Home-FTTH) passera essentiellement par les souterrains et le réseau urbain d’assainissement. La mairie devrait être le moteur incitatif de ce projet qui devrait se développer notamment grâce à la baisse des redevances pour les opérateurs installant des fibres optiques. Concrètement, ces taxes seront globalement réduites de 25 % et pourront baisser de 90 % pour les 400 derniers mètres de raccordement. Pas d’informations néanmoins sur les conditions tarifaires pour les futurs abonnés ni même sur la diffusion éventuelle de contenus exploitant la puissance de la fibre optique.

Actualité 05/07/2006
Club Internet allume sa TV par ADSL

Annoncée début juin, la TV par ADSL de Club Internet est disponible pour les anciens abonnés. Les nouveaux clients devront attendre septembre.Depuis aujourd’hui, Club Internet propose officiellement à ses abonnés de changer de forfait ADSL et de souscrire à son offre «triple play», composée notamment du tout nouveau service IPTV du fournisseur.Comme nous l’avions annoncé il y a quelques semaines, Club Internet a décidé de récompenser la patience et la fidélité de ses abonnés en leur réservant la primeur de la nouveauté. Comment procéder pour avoir la TV ? Tout simplement en se connectant sur son «espace abonnés» sur le portail de Club Internet et en validant le changement d’offre via l’interface en ligne. Pour 29,90 euros par mois (+ 3 euros de location de modem), l’abonné bénéficiera d’un accès haut-débit jusqu’à 19 Mbits (norme IP), de la téléphonie VoIP illimitée vers les postes fixes en France et vers 40 destinations internationales, ainsi que du service IPTV intégrant le système Microsoft. Rappelons que cette offre n’est accessible qu’aux internautes dégroupés et qu’elle nécessite une éligibilité technique particulière. En effet, Club Internet a fixé à 7 Mbits le seuil minimum de bande passante pour accéder à la télévision par ADSL.

Actualité 04/07/2006
Vers la fin de la régulation de l’ARCEP

Face au dynamisme du secteur des télécoms (ADSL et téléphonie), l’ARCEP lâche du lest et veut généraliser la dérégulation au marché de détail.Qui ne s’est jamais demandé pourquoi France Telecom / Orange lance toujours des offres ADSL et de téléphonie plus chères que ses concurrents ? La réponse tient en 5 lettres : ARCEP. En effet, l’autorité de régulation des télécoms a toute compétence pour étudier, discuter, valider ou refuser la commercialisation des offres commerciales de l’opérateur historique. Cette précaution vise à soutenir la concurrence en la protégeant assez longtemps pour qu’elle se structure et soit assez forte pour proposer aux consommateurs une alternative au géant Orange. L’ARCEP vient d’annoncer qu’en 2008, tous les acteurs du marché de détail des télécoms seront sur un pied d’égalité, y compris France Télécom, qui ne sera plus contraint de faire valider ses offres Internet et de téléphonie par l’autorité de régulation (ARCEP).Les fournisseurs d’accès à Internet ont eu le temps ces dernières années d’avancer leurs pions et de renforcer leur position face à France Telecom/Orange. L’avancée du dégroupage et le développement des offres multiservices leur ont permis d’engranger des millions d’abonnés, et de faire fondre les parts de marché de l’opérateur historique. Avec une croissance de près de 3 % en 2005 et un chiffre d’affaire de 40 milliards d’euros, le secteur des communications électroniques se porte à merveille. Les investissements progressent également avec une hausse de 15% en un an. Ils contribuent largement à dynamiser le marché des télécoms en créant un «cercle vertueux». En remplaçant une technologie sur le déclin, une innovation génère une croissance des activités en comblant des besoins chez les professionnels et les particuliers (avantage concurrentiel, économie d’échelle, service à valeur ajoutée...).

Actualité 04/07/2006
Progrès pour la TV par ADSL d’Alice

Les répartiteurs ADSL du fournisseur d’accès Alice sont désormais presque tous équipés pour le service IPTV que l’opérateur propose dans son offre «Triple play».Selon nos données, seulement 80 % des noeuds de raccordement (NRA) du fournisseur d’accès Alice étaient compatibles avec la TV par ADSL en mai dernier. La situation vient d’évoluer et s’améliore en même temps qu’Alice continue d’étendre son réseau à la fois dans le Nord et le Sud de la France.D’après nos informations, plus de 97 % des NRA dégroupés d’Alice gèrent l’IPTV et sont susceptibles de fournir aux abonnés une offre «triple play» complète, reposant sur l’ADSL jusqu’à 16 Méga (norme IP), la téléphonie VoIP illimitée vers les fixes partout en France, et un bouquet de 36 chaînes numériques. Pour l’instant, 7 NRA (surtout en région parisienne) ne sont pas capables de traiter les flux liés à la TV par ADSL.

Actualité 04/07/2006