La fibre à partir de 15,99€/mois

02 99 36 30 54

Finistère : du Wi-Fi pour éclairer une zone d'ombre

Un village d'irréductibles bretons résiste (malheureusement) à l'ADSL. A défaut de potion magique, les habitants ont lancé un réseau WiFi pour sortir du bas-débit.

François Le Gall - modifié le 23/01/2020 à 12h10

Les centraux de La Martyre (MYR29) et de Landerneau (LDN29) sur lequel sont connectées les lignes téléphoniques des internautes de Tréflévénez sont en effet trop éloignés pour que toute la commune soit couverte par l'ADSL. Pour résorber cette fracture numérique à l'échelle locale, les bretons se sont eux-mêmes mis en quête d'une solution !

Depuis le 16 avril dernier, le pari est gagné et les "oubliés de l'ADSL" de Tréflévénez peuvent bénéficier d'un abonnement haut débit délivrant un débit supérieur à 1Mbits par seconde. Comment se sont-ils débrouillés ? "Nous avons copié un réseau haut-débit déjà existant dans le département, Le Net du Kermeur, qui utilise la technologie Wi-Fi" explique Loic Plassard, un enseignant-chercheur en informatique à l'orgine du projet.

L’association TréflévéNet, fondée par une quinzaine de membres, voit alors le jour avec, dans un premier temps, l'objectif de financer le déploiement d’un réseau rural (RAN) mettant en œuvre la technologie Wifi, puis dans un second temps, d'en assumer l'administration et la maintenance. L'association est gérée par des bénévoles. Les habitants intéressés par le haut débit par Wi-Fi doivent s'acquitter d'un droit d'entrée de 150€ puis d'un abonnement mensuel de 25€ pour bénéficier de l'offre Internet.

TréflévéNet utilise un point de collecte raccordé à l'ADSL sur le central téléphonique de La Martyre à quelques kilomètres de Tréflévénez. A partir d'une connexion ADSL2+ fournie par l'opérateur Céleste (offre pro avec un débit garanti), les données transitent ensuite jusqu'aux antennes Wi-Fi des abonnés via un pont réseau.

Sur le même sujet

Les articles les plus récents