La fibre à partir de 15,99€/mois

02 99 36 30 54

Nîmes : un réseau WiFi contre les zones d'ombre

La communauté d'agglomération et l'opérateur Alsatis ont inauguré le réseau haut-débit hertzien désenclavant les zones d'ombre ADSL autour de Nîmes.Baptisé Gecko, le réseau WiFi de Nîmes métropole vise à proposer une alternative aux habitants de Nîmes et des communes limitrophes qui sont inéligibles à l'ADSL.

François Le Gall - modifié le 23/01/2020 à 12h10

Une vingtaine de relais hertziens ont été installés par Alsatis, un opérateur spécialisé dans les solutions haut débit en zone blanche (WiMax, Wifi, satellite).

Ces antennes, dont 3 sont reliées à un réseau de collecte en fibre optique, vont couvrir 2200 habitants actuellement inéligibles à l'ADSL ainsi que 15 000 autres foyers en zone grise (débit ADSL inférieur à 2Mbits). Le déploiement est financé par la communauté d'agglomération qui a consenti un investissement de 300 000€.

Du côté des offres, le choix est limité à Alsatis qui propose son offre WiFi jusqu'à 4Mbits pour 29,90€/mois et un forfait haut-débit + téléphonie illimitée à 36,89€. Un kit de connexion à pointer vers l'émetteur le plus proche est indispensable (3,5€/mois ou 120€ à l'achat) et le contrat est soumis à un engagement initial d'un an.

Particulièrement pénalisées par l'inéligibilité à l'ADSL, les communes situées à l'est de Nîmes (Bezouce, Lédenon, Cabrières, Bouillargues, Redessan, Semhac) se réjouissent de l'arrivée d'Internet. En revanche, d'autres voix s'élèvent contre le réseau Gecko. Certains sont hostiles à la technologie hertzienne et craignent pour leur santé. D'autres y voient la création d'un monopole (Alsatis est le seul opérateur présent) qui n'apporte qu'une solution provisoire aux problèmes de la fracture numérique.

Sur le même sujet

Les articles les plus récents