La fibre à partir de 19,99€

02 99 36 30 54

Fin de l'ADSL, c'est pour demain !

On y est ! Demain, l'ADSL sera définitivement coupé dans 6 communes de France.

Demain, s'en est fini de l'adsl
Olivia Cheval - publié le 30/03/2023 à 07h25

Comme nous vous l'annoncions dans cet article de janvier, la fermeture du réseau ADSL devient dès demain une réalité pour 6 communes de France. Ces communes font partie des premiers plans d’expérimentation, l'objectif étant la fermeture totale du réseau cuivre d’ici fin 2030.

Plus d'ADSL pour ces 6 communes dès demain

Demain, six communes ne pourront plus avoir accès à l'ADSL. Les utilisateurs du réseau ADSL ont été prévenus qu’ils ne pourront plus se servir de celui-ci à compter du 31 mars 2023. Ils ont ainsi été notifiés qu’ils avaient jusqu’à la fin du premier trimestre afin de basculer sur le réseau en fibre optique si ce n’était pas encore le cas. Non seulement les clients grand public sont concernés, mais il en est de même pour les entreprises ainsi que les administrations.

Donc demain, ces six communes pour un total de 13 000 locaux vont dire adieu au réseau cuivre, quel que soit l’opérateur de télécommunications :

  • Issancourt-et-Rumel (08) : 224 locaux
  • Vivier-au-Court (08) : 1603 locaux
  • Vrigne-aux-Bois (08) : 2049 locaux
  • Gernelle (08) :171 locaux
  • Provin (59) : 2037 locaux
  • Voisins-le-Bretonneux (78) : 7050 locaux

Cette date du 31 mars signe donc la coupure définitive de tous les accès Internet et les services de téléphonie fixe branchés sur le réseau cuivre.

À l'approche de la date butoir, le ministre de la Transition écologique, Jean-Noël Barrot, a tenu à se rendre à Voisins-le-Bretonneux afin de constater que la migration se fait sans accrocs. Une démarche qui n'a pas manqué d'amuser certais administrés comme Alain Serres, patron d'une maison d'édition : "En quoi la fermeture du réseau cuivre nous vaut la visite d'un ministre ? " (Source Le Figaro)

Au 20 mars, la commune comptait encore 250 accès cuivre. Parmi les habitants n'ayant pas encore fait la bascule, il y a des étourdis comme le rapporte dans un sourire Alexandra Rosetti l'édile locale dans une interview au Figaro qui confie que l'un des collèges "a oublié de faire sa migration".

Cap sur la fibre optique

Pour les personnes se trouvant sur ces six communes, il ne sera donc plus possible, après le 31 mars 2023, de se connecter à Internet et d’utiliser la téléphonie fixe via ce fameux réseau cuivre, et ce quel que soit le fournisseur d’accès ou le forfait. 

La bascule progressive des communes vers l’après-cuivre se fait en tenant compte de la disponibilité d’un réseau alternatif pour que les particuliers, les entreprises et les administrations puissent migrer sans craindre une interruption. Cette transition se fait en douceur puisque les opérateurs déploient depuis des années un vaste réseau en fibre optique.

Vérifier mon éligibilité à la fibre optique

La fin du réseau cuivre est prévue pour 2030

Les six communes suivent un mouvement amorcé en 2021 dans la commune de Lévis-Saint-Nom (Yvelines). Depuis 2018, Orange a mis à fin à la commercialisation de ses abonnements basés sur la téléphonie fixe traditionnelle et ne propose que des abonnements via une box internet. 

Alors que les nouvelles demandes d’abonnement ne sont plus traitées sur le réseau cuivre, c’est au tour de la fermeture technique de se mettre en place. Elle est planifiée sur sept ans, de 2023 à 2030. Progressivement, donc, toutes les communes en France métropolitaine devront migrer. D’ici là, la fibre optique devra avoir largement pris la suite puisque sa généralisation est attendue pour 2025.

Suivez toute l'actualité d’Ariase sur Google Actualités.

Ariase rédige ses contenus en toute indépendance. Certains produits et services peuvent être référencés avec des liens d’affiliation qui contribuent à notre modèle économique (en savoir+).

Sur le même sujet

Les articles les plus récents