238 communes en zones blanches mobiles à résorber en urgence selon le gouvernement


Ecrit par Didier Latil le jeudi 12 novembre 2015 à 09h08

Actualités Réseaux 3G / 4G

Alors qu'Emmanuel Macron vient de dévoiler les grandes lignes de son plan Nouvelles Opportunités Economiques, les effets de la première 'loi Macron' sont là, avec la publication d'une liste de 171 communes en situation de fracture numérique mobile...


Pas de réseau mobile

Au cours du comité interministériel aux ruralités de mars 2015, le Gouvernement avait pris l’engagement d’achever la couverture de l’ensemble des communes de France en téléphonie mobile. Il faut savoir en effet que les zones appelées 'blanches', ne proposant à leurs habitants aucune connexion filaire à Internet, s'appliquent aussi à des communes/régions qui n'ont aucune couverture mobile, ne proposant ni 4G, ni 3G, ni même 2G !

Après une première liste de 67 communes déjà recensées comme n'étant couvertes par aucun réseau mobile, c'est une nouvelle liste de 171 communes qui a été dévoilée vendredi dernier. Cette liste n'est pas exhaustive et comme l'indique le communiqué du gouvernement, elle sera complétée dans les prochaines semaines, afin de s’assurer qu’aucun territoire n’a été oublié (le temps que les dernières mesures soient faites sur le terrain).

La loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques

Dans le cadre de cette loi mise en avant par le gouvernement, avec en particulier depuis plusieurs années la mise en œuvre du Plan France Très Haut Débit, l'engagement du gouvernement est d'apporter un accès au très haut débit sous 7 ans à l'ensemble des français.

Avec la publication par arrêté de cette nouvelle liste de 171 communes rurales dépourvues de toute couverture mobile, les choses devraient enfin se concrétiser d'ici fin 2016, avec la couverture des centres-bourgs en internet mobile, mais aussi de 800 sites d’intérêt économique ou touristique actuellement dépourvus de couverture.

238 communes identifies pour le moment en zone blanche mobile

Zone blanches : fracture numérique régionale et double peine !

Les régions les plus concernées par ces zones blanches mobiles sont le Languedoc-Roussillon (40 communes), les Midi-Pyrénées (32), la Haute-Normandie (29), la Bourgogne (25)... avec comme bon élève la Bretagne (1) et bien entendu l'Ile-de-France...

Une constatation flagrante est hélas pour ces zones reculées un phénomène de double-sanction, car si elles ne sont pas couvertes en réseau mobile, cela implique également le plus souvent qu'elles ne sont pas non plus couverte par un réseau fixe internet par ADSL. Selon les cas, il peut exister des solutions via WiMax/WiFiMax, voir par installation d'une antenne satellite... Pour vérifier votre éligibilité à Internet fixe, vous pouvez faire un test et comparer les solutions existantes.

SFR rappelé à l'ordre pour 'mieux partager' ses supports avec Free

SFR appelé à mieux collaborer avec Free

Après Bouygues Telecom qui s'était plaint du non-respect par SFR de ses engagements en termes de déploiement du Très Haut Débit, réseau utilisé par Bouygues pour proposer ses offres, c'est au tour de Free d'avoir obtenu raison dans ses griefs envers SFR toujours.
Cela concerne cette fois l'accès à ses supports afin de permettre à Free de déployer plus vite ses antennes. En effet, dans un cadre réglementaire visant à accélérer le déploiement des réseaux mobiles, à moindre coût et avec un impact environnemental réduit, les acteurs des télécoms se partagent les sites (châteaux d'eau, toits, terrasses, pylônes…) et doivent partager l'accès avec les autres...
Bien que Free soit l'acteur le plus actif depuis de début d'année dans l'activation de nouvelles antennes 4G, l'opérateur est freiné selon l'ARCEP par la 'mauvaise volonté' de SFR dans la mise à disposition de ses supports… Avec en plus la plainte de Free sur l'utilisation injustifiée du terme 'Fibre' dans la communication de SFR-Numericable, les relations sont plus que tendues entres les opérateurs...


Sur les 238 communes de la liste, Ariase a recensé 163 d'entre-elles qui n'avait pas non plus de NRA, donc d'accès à Internet par ADSL, sans parler des 75 autres, pour lesquelles les habitations les plus éloignées en sont bien entendu aussi dépourvues. Sur ces 75 NRA, l'installation des antennes sera logiquement moins coûteux et plus rapide. Pour les autres communes, il faudra trouver un terrain, un local et tirer le réseau au sol pour ensuite diffuser l'accès au réseau mobile via les antennes sur la commune...

Des NRA avec supports mobiles


Au-delà de cette première urgence pour apporter au mois la 2G/3G à ces communes, il faut savoir que suite à un accord passé avec les quatre opérateurs de réseaux mobiles nationaux, ces derniers sont tenus par la loi d’équiper en internet mobile (3G ou 4G) plus de 2200 communes rurales qui n'ont aujourd'hui accès qu’au seul service de téléphonie (2G). Ces 2200 communes devront être couvertes au plus tard d’ici la mi-2017.


Notre sélection de forfaits mobiles

red by sfr

RED

Appels + SMS/MMS
30Go
À partir de 10€
syma

SYMA

Appels + SMS
50Go
À partir de 9.90€
Prixtel

Prixtel

Appels + SMS/MMS
50Go
À partir de 4.99€

Test de réseau mobile

test de couverture 4G

Quels sont les réseaux mobiles 3G et 4G qui couvrent votre adresse ?

Testez votre couverture 4G

Lettre d'information

Conformément à la loi "informatique et libertés", vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en vous adressant à BeMove - 23 rue du Bignon - 35135 Chantepie.

Consultez notre politique de confidentialité des données