Nouvelle offre Free : que nous mijote Xavier Niel ?


Ecrit par Ariase le mercredi 8 mars 2017 à 14h30


Actualités Free

Free s'apprêterait à dévoiler une nouvelle offre choc mardi prochain, a priori destinée au segment mobile. Spéculons ensemble.


Free : une nouvelle offre mobile ?Quelques mots de Xavier Niel ont une nouvelle fois suffi à enclencher la machine à rumeurs : à l'occasion de la publication de ses résultats annuels, le patron d'Iliad a laissé entendre qu'allait apparaître une nouvelle offre « qui ne devrait pas plaire à ses concurrents ». L'annonce, relayée par Les Echos, concernerait le mobile.

Un forfait de plus, de la data en illimité, du roaming à volonté, ou encore de nouveaux contenus ? Petit exercice de « numérique fiction » pour tenter de percer ce mystère qui sera levé mardi 14 mars. Des spéculations que le patron de Free déjouera peut-être en dévoilant tout autre chose (rappelons nous l'épisode de la Freebox mini 4K... Mais nous donnent l'occasion de faire un point sur la bataille des opérateurs.

Un nouveau forfait Free ?

Première possibilité : un abonnement supplémentaire qui viendrait s’intercaler entre ses deux formules magiques : celle à 2€ (ou 0€ pour les clients Freebox) pour 2h d’appels, SMS/MMS à volonté et 50 Mo de data et celle à 19,99€ (15,99€ pour les abonnés box) pour les appels, SMS et MMS illimités, 50 Go de data et une grande souplesse d’utilisation à l’international.

Free Mobile : une gamme, deux forfaits

Ce pourrait être, par exemple, un forfait de milieu de gamme embarquant 10 ou 20 Go de data à prix bradé. Un segment sur lequel s’empoignent régulièrement ses concurrents pour doper leurs recrutements, à l’image des dernières promos dévoilées par Bouygues et SFR via leur marques low cost B&You (forfait 10 Go à 4,99€) et RED (forfait 15 Go + 5 Go Europe et DOM à 15€).

Il est certain que l’arrivée d’une formule concurrente permanente ne leur ferait pas plaisir. L’hypothèse est toutefois fragilisée par le succès de la gamme ultra-simple Free Mobile à deux forfaits, partie intégrante de l’image de marque : on imagine mal l'opérateur changer une formule qui gagne, comme l’ont illustré ses résultats annuels, pour se lancer dans cette course à l’échalote.

Un forfait Free avec data illimitée ?

On ne voit pas Iliad lancer un nouvel abonnement sans qu’il apporte quelque chose en plus : à cet égard, la dernière frontière du marché français reste la possibilité de consommer de l’Internet mobile en illimité. Déjà présente dans certains pays européens (voir illustration ci-dessous), la data à volonté pourrait être le défi commercial ultime pour Free Mobile, alors que les grosses enveloppes de data commencent à se banaliser chez les concurrents (50 Go sur le Power+ de SFR, et même 60 Go chez La Poste Mobile), parfois à prix encore plus compétitifs, à l'instar de la récente promo Bouygues Telecom.

Infographic: Where You Can Surf a Lot For a Little in the EU | Statista

On pourrait imaginer une mise à niveau du forfait à 19,99€ vers de l’illimité, ce qui ne coûterait finalement pas si cher à Free dans la mesure où, en 2016, la consommation moyenne constatée en 4G sur ses forfaits se limite à 4,9 Go par mois et par abonné. Une telle montée en puissance n’engendrerait finalement aucun changement pour les utilisateurs les plus modestes, mais ravirait certainement les consommateurs intensifs. Tout en permettant à l’opérateur d’entretenir à peu de frais son image de marque « disruptive », à l'heure où d'aucuns estiment qu'il est « rentré dans le rang »..

Au passage, une telle formule viendrait opportunément concurrencer les formules 4G fixe, lancée il y a peu par Bouygues Telecom (4G Box) et en gestation chez Orange (4G Home). Objectif : passer par le réseau mobile pour permettre aux clients mal desservis en ADSL (quelques Mbit/s) en zones peu denses de bénéficier du très haut débit. Dans la perspective d’une amélioration sensible de la couverture de Free en 4G (85% de la population visés à fin 2017), une utilisation en mode modem sur un forfait illimité pourrait lui permettre de contrer ses rivaux sur ce nouveau segment du THD qui semble aiguiser les appétits...

Le roaming gratuit en Europe sans attendre le 15 juin ?

D’autres pistes sont à envisager, comme le passage aux appels illimités sur le forfait à 2€, mais cela ne correspond pas vraiment aux usages de la clientèle visée, plutôt adepte du SMS et des réseaux sociaux. L’intégration de contenus premium dans le forfait à 19,99€ ? Pas réellement dans l’ADN de la marque, même si celle-ci s’est résolue à intégrer dernièrement l’offre TV by Canal Panorama sur sa Freebox Révolution. Le lancement des offres Free dans les DOM ? Il ne plaira vraisemblablement pas à la concurrence ultra-marine, mais ne justifie peut-être pas autant de mystères.

Free : carte des pays en roaming

Dernière hypothèse : alors que se profile la fin des frais d’itinérance en Europe, il n’est pas interdit d’envisager l’intégration par anticipation de cette nouvelle donne dans les offres mobiles de Free. Ce alors que l’opérateur est historiquement très actif sur le volet international : son offre haut de gamme donne en effet la possibilité d’utiliser son forfait (appels, SMS/MMS illimités) depuis les DOM et l’étranger (UE, Etats-Unis, Afrique du Sud, Australie, Canada, Islande, Israël, Norvège et Nouvelle-Zélande) 35 jours par an et par territoire, avec jusqu’à 3 Go en 3G/mois sur l’ensemble de ces destinations.

Des restrictions d'usage qui, dans l’Union européenne, seront bientôt obsolètes. Après le 15 juin, il sera possible de profiter des appels et SMS en illimité toute l’année sans surcoût, assorti, pour le forfait Free à 19,99€, d’une enveloppe de données mobile de 5 Go (qui sera amenée à augmenter progressivement au fil des ans). En tirant le premier avec une nouvelle offre intégrant, voire dépassant ces paramètres, Free se positionnerait ainsi comme l’offre mobile de référence pour les déplacements à l’étranger, sans attendre l’entrée en vigueur des nouvelles dispositions. Et transformerait du même coup une contrainte réglementaire en avantage commercial, doublé d’un bon coup de com’. Réponse le 14 mars...





Ajoutez votre commentaire


Recherchez les offres Internet disponibles chez vous

Pas de ligne ? Numéro non reconnu ?


Pour être appelé par un conseiller
A quelle période êtes-vous joignable ?

Pour vous opposer à tout démarchage téléphonique, inscrivez-vous gratuitement sur la liste Bloctel

Lettre d'information