D'autres internautes poursuivis par Free


Ecrit par François Le Gall le mercredi 13 février 2008 à 11h20

Actualités Free

Les mésaventures judiciaires d'internautes accusés par Free de diffamation font de nouveau l'actualité.


Free en justice Un match judiciaire oppose actuellement Free et plusieurs internautes poursuivis par le FAI. A l'heure actuellement le score est de 2 à 0 en faveur des "accusés".

Le 29 janvier dernier, 2 freenautes ont été relaxés par la justice au cours d'un procès engagé par l'opérateur ADSL Free. Au coeur de l'affaire, une plainte de Free pour diffamation. L'opérateur n'a pas apprécié les propos de "Guitare" et "Michel Bokoudsous" qui se plaignaient de leur connexion ADSL sur le forum de l'ADUF, une association co-financée par Free.

L'ancien directeur général de Free, Michael Boukobza, porte également plainte en dénonçant le pseudonyme et la caricature que "Michel Bokoudsous" utilise sur le forum. "Free est connu pour manier l’humour. Tout le monde se souvient des publicités crétin.fr. Je suis donc surpris de leur réaction" souligne le freenaute sur ce site web ironiquement hébergé chez Free !

Au final, le tribunal déboute Free et condamne même l'opérateur à verser 3000€ de dommages et intérêts au dénommé "Michel Bokoudsous". En parallèle, nos confrères de 01net rapportent une information du même accabit.


Un informaticien utilisant le pseudo de Petit Poucet a reçu la visite de la police après une plainte de Free. L'opérateur a considéré que son image et à ses intérêts économiques étaient menacés. Dans un message intitulé "Free, 1er pirate de France", Petit Poucet déclarait que les serveurs de newsgroups du FAI abritent du contenu protégé par les droits d'auteur. La Justice rendra son verdict le 14 février prochain, jour de la Saint Valentin. Rappelons que Free a déjà poursuivi en vain plusieurs internautes et l'association UFC Que Choisir.


Recherchez les offres Internet disponibles chez vous

Pas de ligne ? Numéro non reconnu ?


Pour être appelé par un conseiller
A quelle période êtes-vous joignable ?

Pour vous opposer à tout démarchage téléphonique, inscrivez-vous gratuitement sur la liste Bloctel
Consultez notre politique de confidentialité des données

Lettre d'information

Conformément à la loi "informatique et libertés", vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en vous adressant à BeMove - 23 rue du Bignon - 35135 Chantepie.
Consultez notre politique de confidentialité des données