3 milliards d'euros investis par les opérateurs pour mettre fin aux zones blanches mobiles fin 2020


Ecrit par Didier Latil le lundi 15 janvier 2018 à 12h22

Actualités Téléphonie mobile

Le Gouvernement, l'Arcep et les opérateurs télécoms ont enfin finalisé un accord afin d'accélérer le déploiement des réseaux mobiles. D'ici 2020, 20000 pylônes, 3 milliards d'euros, 10000 communes qui passeront en 4G... avec des engagements contraignants.


Accord opérateurs Gouvernement pour la fin des zones blanchesLa fin des zones blanches mobiles ce sera pour 2020 !
C'est le message asséné par le Gouvernement, les opérateurs télécoms et l'Arcep, qui fait suite à un accord 'historique' signé vendredi dernier et dévoilé dimanche dans les pages du Journal du Dimanche.
Depuis l'été dernier, avec les annonces du Gouvernement d'apporter du bon débit pour tous d'ici 2020, et du Très Haut Débit pour 2022, la couverture mobile faisait aussi partie des négociations. Comme l'avait annoncé aussi Edouard Philippe l'avait rappelé durant la conférence nationale des Territoires du 14 décembre 2017.

Profitant de la renégociation des licences de bandes de fréquences (900/18000/2100MHz), le Gouvernement a pu imposer des engagements contraignants de déploiement à Orange, Free, Bouygues Telecom et SFR.
Des objectifs seront fixés, avec des sanctions financières en cas de non-respect des délais et de la complétude. Il s'agit non seulement de mieux couvrir le territoire, mais également d'améliorer la qualité des réseaux mobiles. Cela passera par l'installation de nouvelles antennes, et pas uniquement dans les zones rurales !
Il reste désormais à fixer les plannings de déploiement, la méthodologie de contrôle de couverture… et ce sera l'Arcep qui s'en chargera. L'autorité devra aussi revoir de fond en comble des outils comme MonReseauMobile, J'alerte L'Arcep, le guichet France Mobile (Agence du Numérique)…


Les engagements des 4 opérateurs pour résorber les zones blanches mobiles

Les grandes lignes de cet accord pour apporter du réseau mobile de qualité à tous les français ont été définies avec :

  • 5 000 nouveaux pylônes par opérateur, dont certains mutualisés entre plusieurs opérateurs, soit plus de 20 000 sites 4G en plus des 32 748 sites déjà actifs.
  • Plus de 3 milliards d'euros d'investissements cumulés. Et pas un seul euro de la part des collectivités ou du Gouvernement. En fait, ce dernier renonce à augmenter ses redevances sur certaines fréquences déjà attribuées (et prolongées). Avec sans aucun doute d'autres d'allègements fiscaux que nous découvrirons plus tard.
  • 10 000 communes actuellement en 2G ou 3G, qui seront basculées en 4G. De quoi apporter du Bon, voire du Très Haut Débit mobile à plus de 1 million de français jusqu'ici mal desservis.
  • Généralisation de la couverture mobile à l'intérieur des bâtiments, via le WiFi avec la technologie VoWiFi proposée par les opérateurs et de plus en plus de smartphones.
  • Accélérer la couverture mobile des axes de transport. Les principaux axes routiers et ferroviaires (y compris les TER) seront couverts en 4G d'ici 2020…

La fin des zones blanches mobiles dès 2020

Bonne nouvelle pour les français, mais il faudra être patient

Malgré l'accueil sceptique de certains analystes ou d'usagers qui se rappellent que ce genre de promesses nous sont faites régulièrement par les gouvernements successifs, l'annonce est plutôt encourageante. Mais il faudra se montrer patient.
En effet, derrière cette promesse faite d'une une couverture mobile de qualité dès 2020, il faudrait déjà redéfinir ce que signifient les termes "couverture mobile" et "de qualité" . Actuellement, les opérateurs, et MonRéseauMobile.fr, présentent des cartes de couverture 4G complètement utopiques.
Dans de nombreuses régions affichées comme couverte en 4G, il est impossible d'avoir ne serait-ce qu'une barre de puissance du signal chez le moindre opérateur !

L'Arcep a promis de travailler sur une amélioration drastique de son site d'information citoyenne de couverture mobile d'ici l'été 2018. De même, les outils de signalement de problèmes "J'alerte l'Arcep" ou celui dédié au mobile pour les élus et collectivités (France Mobile), devront eux aussi être améliorés. Des consultations sont en cours pour trouver des solutions, notamment via le crowdsourcing avec des remontées d'applications comme nPerf.

La fin des zones blanches mobiles dès 2020

De nombreuses interrogations devront trouver une réponse dans les semaines qui viennent :

  • Comment seront définis les emplacements de ces nouveaux pylônes et selon quel échéancier de déploiement ?
  • Quels seront les aménagement du Plan Logement 2018 pour accélérer les démarches administratives et la construction des sites ? Actuellement, en France, en moyenne, ce sont souvent 18 mois de délais à prévoir !
  • En cas de refus des habitants ou d'une collectivité pour l'implantation proposée d'un pylône, qui tranchera, quitte à imposer le site ?
  • Combien d'antennes et lesquelles seront mutualisées entre les opérateurs ?
  • Comment seront contrôlés les engagements et quelles seront les sanctions ?

Julien DenormandieRestons optimistes malgré tout, car le Gouvernement semble avoir pris le taureau par les cornes. En outre, il faut bien comprendre que pour déployer ces nouveaux sites 3G/4G, cela s'intègre implicitement dans le plan France THD.

En effet, cela demande de déployer des réseaux en fibre optique pour relier ces sites. Cela devrait donc implicitement également favoriser, dans certains cas, l'avancement du plan France THD.

Julien Denormandie, Secrétaire d'État auprès du Ministre de la Cohésion des Territoires, déclarait aux journalistes du du JDD ce week-end : "Nous allons faire en trois ans ce que nous avons fait jusqu'ici en 15 ans pour déployer la téléphonie mobile !"



Notre sélection de forfaits mobiles

red by sfr

RED

Appels + SMS/MMS
30Go
À partir de 10€
Bouygues

B&YOU

Appels + SMS/MMS
30Go
À partir de 9.99€
Prixtel

PRIXTEL

Appels + SMS/MMS
50Go
À partir de 4.99€

Test de réseau mobile

test de couverture 4G

Quels sont les réseaux mobiles 3G et 4G qui couvrent votre adresse ?

Testez votre couverture 4G

Lettre d'information

Conformément à la loi "informatique et libertés", vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en vous adressant à BeMove - 23 rue du Bignon - 35135 Chantepie.

Consultez notre politique de confidentialité des données