France Mobile, une plateforme de l'état pour collecter et traiter les problèmes de couverture mobile


Ecrit par Didier Latil le jeudi 13 octobre 2016 à 18h55


Actualités Le mobile en général

Le gouvernement poursuit ses efforts pour accélérer la couverture numérique de tous les territoires, et après avoir mis la pression sur les opérateurs, c'est un nouvel outil d'alerte qui va en rajouter une couche sur les réseaux mobiles...


France Mobile

C'est par le biais d'un communiqué de presse du gouvernement que ces nouveaux efforts se sont affichés, suite à des annonces faites à l’occasion du Comité interministériel aux ruralités du 20 mai 2016.
France Mobile est une plateforme de collecte, mais également de traitement des problèmes de couverture mobile, proposée aux opérateurs de télécommunications et aux associations de collectivités locales.
Elle se base sur une méthode collaborative qui n'est pas sans rappeler d'une certaine façon la démarche citoyenne initiée notamment par Axelle Lemaire sur une consultation publique, venue enrichir une réflexion qui a abouti au projet de Loi pour une République Numérique.

Le but de cette démarche est d'apporter une réponse à la hauteur des enjeux de couverture pour tous les français, en priorité sur les territoires ruraux et les zones montagneuses, mal desservies en téléphonie mobile. Cet outil rejoint et complète le projet Centre-bourgs ou celui des zones prioritaires, suivis de très près par l'ARCEP, sans oublier un autre sujet majeur qui est celui de l'amélioration des réseaux mobiles 3G/4G et WiFi dans les trains, TGV, TER, RER et métro...

France Mobile : pour qui, pourquoi ?

Ce focus sur la couverture mobile concerne en fait tous les français, car au-delà des grandes agglomérations et des grands axes de transports, l'utilisation d'Internet en mobilité ne cesse de croître comme le montrait encore le dernier Observatoire des services mobiles de l'ARCEP.

Les opérateurs Télécoms français s'emploient activement à déployer notamment la 4G (et la 4G+), avec encore le mois dernier selon l'ANFR deux acteurs particulièrement dynamiques (SFR et Bouygues Telecom), qui essaient de rattraper le leader, Orange.

Ce sujet devrait aider à mobiliser l’investissement public là où il est le plus utile, dans des zones où les opérateurs mobiles n’offrent qu'une couverture médiocre, quand il y a couverture. Ce sont par exemple 1300 sites qui ont été identifiés et qui feront l'objet de co-financements avec les collectivités locales pour la construction de nouveaux pylônes, mutualisés entre les 4 opérateurs et destinés à diffuser l’internet mobile en 4G. C'est sur cette plateforme France Mobile que les collectivités fixeront les priorités d’usage de cette enveloppe budgétaire, en fonction de la cartographie des besoins révélés par ce nouvel outil.

La couverture des zones denses, moyennement denses et rurales

Selon Axelle Lemaire, secrétaire d’état chargée du numérique et de l’innovation auprès du ministre de l’économie et des finances « avec les téléphones intelligents et la 4g, l’accès à la téléphonie mobile est devenu un enjeu fondamental d’égalité entre les territoires et d’accès aux services innovants pour tous les habitants. Avec France Mobile, nous répondons avec une méthode nouvelle à la mauvaise couverture dans les zones rurales, en construisant avec les élus et les opérateurs un outil de politique publique pérenne qui repose sur un mode de gouvernance ouvert et multipartite. Confiance et transparence sont les deux piliers de cette politique. »


Observatoire des déploiements mobiles par l'ARCEP

couverture mobile des zones moins densesL'ARCEP a également mis en place un outil sur le suivi du déploiement des réseaux mobiles , dans les transports et les zones denses, intermédiaires et rurales. Le constat n'est pas glorieux pour les zones moins denses, avec Orange et SFR qui dominent le sujet, suivi par Bouygues Telecom et loin derrière Free Mobile.
Pour ce dernier, l'absence de la bande 800 MHz et l'arrivée tardive de Free sur le marché n'explique pas tout. L'opérateur s'est en effet concentré volontairement sur les zones les plus rentables pour lui. Cependant, avec la nouvelle bande du 700MHz, sur laquelle Free Mobile est en train de prendre de l'avance, et les engagements pris vis-à-vis de l'état, l'opérateur devrait pouvoir compenser son retard dans les années à venir sur la 4G…




Ajoutez votre commentaire


Notre sélection de forfaits mobiles

Red By SFR

Red 15Go

Appels + SMS/MMS illimités
15Go
À partir de 15€
Prixtel

Complet 15Go

Appels + SMS/MMS illimités
15Go
À partir de 14€99
Sosh

Sosh 20Go

Appels + SMS/MMS illimités
20Go
À partir de 19€99
Recherchez les offres Internet disponibles chez vous

Pas de ligne ? Numéro non reconnu ?


Pour être appelé par un conseiller
A quelle période êtes-vous joignable ?
Lettre d'information