Découvrez 4 programmes numériques de candidats à l'élection : Hamon, Macron, Fillon et Dupont-Aignan


Ecrit par Ronan le mercredi 8 mars 2017 à 22h20

Actualités En général

Lors de la publication de l'Observatoire des RIP 2017, les candidats à l'élection présidentielle ont été invité par le Club Numérique à présenter leur programme lié à l'économie et la société numérique du futur...


Observatoire RIP 2017 de la FIRIPEn plein salon de l’agriculture et excitations médiatiques liées aux affaires Fillon et LePen, l’événement organisé début mars par la FIRIP, la Caisse des Dépôts, Idate Digiworld et le Club Numérique & Territoire 2017, a malgré tout réussit son pari.

Étaient en effet invités tous les candidats à la prochaine élection présidentielle, afin de détailler leur programme dans le domaine du numérique. Si les représentants de François Fillon, Benoit Hamon, Emmanuel Macron et Nicolas Dupont-Aignan (en personne), ont bien répondu présents, pas trace par contre de Marine Lepen ou de Jean Luc Mélenchon…

A l’initiative de cet appel, on retrouve le Club Numérique 2017. Il s’agit d’un groupe parlementaire créé l'été dernier, qui avait pour ambition de placer le numérique au cœur des débats de la prochaine élection présidentielle. Ce Club est constitué d'élus de tous bords, qui ont en commun la volonté de placer des engagements en matière de numérique, comme sujets phares de l'élection présidentielle : Jean Launay (député du Lot), Virginie Duby-Muller (députée de Haute-Savoie), Frédérique Espagnac (sénatrice des Pyrénées Atlantiques) et Patrick Chaize (sénateur de l’Ain et Président de l'AVICCA), respectant la triple parité (Assemblée nationale/Sénat, homme/femme, droite/gauche).

Signature de la Charte pas Nicolas Dupont-Aignan

Le Club Numérique 2017 n'était pas venu les mains vides, avec une charte d'engagement sur divers sujets liés au numérique, qui a bien été signée par Nicolas Dupont-Aignan à la fin de l'événement, les autres représentants des candidats présents ayant indiqué qu’ils la signeraient plus tard...

Un consensus sur la formation et une instance numérique au gouvernement

Une chose est sûre, développer le numérique à tous les niveaux de notre société est une priorité dans les discours de toutes les équipes des candidats à la présidentielle, et 4 des candidats sont venus présenter dans un speech de 12 minutes chacun, les grandes lignes de leur programme dans le numérique.
Tous respectent le consensus national sur l‘importance des réseaux numériques, avec un soutien unanime à l’action de la FIRIP et au plan France THD, avec évidemment des promesses sur plus de détails dans les semaines qui viennent…

Pierre Cohen

Le candidat Hamon et ses ambitions pour le numérique.

Ce n'est pas Axelle Lemaire qui est venue présenter le programme numérique du candidat Benoit Hamon, mais Pierre Cohen, ex-maire de Toulouse et ex-député PS, avec comme axes principaux :

  • Une priorité avec le résorption des zones blanches pour combattre les inégalités des territoires, et de façon plus général un renfoncement du Plan France THD. Le numérique est la ressource du XXIème siècle pour animer les territoires
  • Des services d'accompagnement pour aider les français à utiliser le numérique, notamment sur la e-administration afin de résorber le décalage entre l'offre, les attentes et les usages
  • Avec Axelle Lemaire dans l'équipe, il s'agirait d'une continuité dans le programme de François Hollande en gardant le cap
  • Valider la création d'un Ministère dédié au numérique, une des propositions phares du Club Numérique, mais qui soit déconnecté de Bercy, avec une capacité interministérielle transverse.
  • Pierre Cohen reconnaissait lui aussi que les parlementaires sont assez peu pertinents sur le numérique...

Gaël Duval

Le candidat Macron, à fond sur le numérique

C'est pas le biais de Gaël Duval, notamment dirigeant de JeChange, membre du Conseil National du Numérique et représentant numérique du mouvement ‘En Marche’, qu’a été présenté le programme d’Emmanuel Macron, avec en préambule plusieurs constats sur le fait que le numérique créé plus d’emplois qu’il n’en détruit et que la France est en retard, notamment pour les PME/PMI sur l’adoption du numérique :

  • Lutter contre les inégalités d’accès au digital en accélérant le déploiement du THD, mais sans réelles mesures chiffrées annoncées…
  • Aider les entreprises et PME à passer le cap du numérique avec un grand Plan destiné aux artisans et commerçants, s’appuyant sur la BPI, La Poste , les CCI… Créer un label pour faire monter en compétences les salariés des entreprises avec des formations sur le numérique.
  • ’plate-formiser’ les outils administratifs de l’état, créer un compte citoyen unique en ligne pour simplifier toutes les démarches administratives avec un seul compte et un seul mot de passe.
  • Ouverture de l’accès aux données publiques, pour de l’Opendata utilisable et réutilisable pour tous, de façon sécurisée, pour créer de la valeur pas uniquement pour les GAFA.
  • Utiliser le test&learn aussi sur le législatif, afin d’essayer des lois avant et initier une grande mission d’évaluation sur l’Intelligence Artificielle
  • Définir l’Europe du Numérique, afin de lutter contre la Chine et les USA, avec un marché unique du numérique, un fonds européen du capital risque, favoriser un NASDAQ européen, développer la souveraineté numérique européenne…

Lionel Tardy

Le candidat Fillon, le numérique souverain

Lionel Tardy, député de Haute-Savoie, représentait François Fillon (qui le jour même faisait une déclaration), avec là encore des propositions assez similaires et toujours ce regret d’avoir à peine une quinzaine de parlementaires à l’Assemblée Nationale à l’aise sur les sujets liés au numérique :

  • Le numérique perçu comme un sujet transversal et européen, avec un axe franco-allemand
  • Développer le réseau Très Haut Débit pour assurer l'accès au THD fixe et mobile d’ici 2022 à tous les français en instaurant un droit au Très Haut Débit universel. Refinancer et réorganiser le plan France THD et mettre en place un Plan 5G.
  • Accélérer la transformation numérique de la France avec l’adoption du numérique notamment par les entreprises et dans l’administration, avec une identification unique numérique des usagers.
  • Un conseiller numérique à l’Elysées + un haut-commissariat à la transformation numérique.
  • Accompagner les usagers dans leurs usages du numérique avec la création d’un point appui dans chaque commune de + de 1000 habitants.
  • Assurer la souveraineté numérique de la France et de l’Europe, assurer la protection des données et de la vie privée...

Nicolas Dupont-Aignan

Le candidat Dupont-Aignan, refinancer le plan France THD

Enfin, pour Debout La France, c’est le candidat Nicolas Dupont-Aignan en personne qui est venu présenter son programme :

  • Le numérique=liberté, avec une égalité face au numérique
  • Assurer la couverture des zones blanches mobiles
  • Une vraie proposition pour trouver le financement du Plan France THD (pour la partie de l'état) = supprimer le projet ferroviaire Lyon-Turin, une absurdité de selon Mr Dupont-Aignan, avec 26 milliards d'euros d'économiser !
  • La souveraineté numérique à mettre en place, une autre priorité du candidat, avec l'état qui doit prendre une place au capital de sociétés majeures du numérique.
  • Créer un écosystème dédié au numérique et à l'innovation.
  • Favoriser la formation et la reconversion professionnelle.
  • Complètement opposé à la Loi Hadopi...

Malgré la présence de 4 des programmes, notamment celui présenté par Gael Duval pour le groupe d'Emmanuel Macron, le plus détaillé, il est dommage qu'Axelle Lemaire, membre du groupe de soutien à Benoit Hamon ne soit pas venue. Elle a effectué au sein du gouvernement un énorme travail durant des trois dernières années, en particulier sur la Loi pour une République Numérique.

5 thématiques et 11 propositions phares du Club Numérique

La charte proposée par le Club Numérique, se décomposait en 5 grandes thématiques :

  • la Charte signée par Dupont-AignanLes infrastructures :
    - Créer un fonds pour déployer le très haut débit sur le territoire via une taxe sur la facture internet de usagers.
    - Equiper les zones rurales prioritaires en 4G fixe avant l’arrivée du très haut débit.
  • La Gouvernance Numérique :
    - Création d’un poste de ministre délégué au numérique auprès du Premier Ministre
    - Favoriser la politique numérique des régions afin de déployer les bonnes pratiques sur les usages du numérique au service des TPE/PME via des ambassadeurs
    - Indépendance de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes qui est sous la tutelle de Bercy en matière de budget et soumise à son approbation.
  • L'innovation :
    - Faire de la France un leader de l’intelligence artificielle
    - Faire de la France un leader de l’économie numérique et collaborative
  • Les usages :
    - Rendre toutes les procédures administratives accessibles numériquement par défaut
    - Accélérer la création d’une identité numérique et d’un coffre-fort.
    - Favoriser la technologie au service des déserts médicaux.
  • Enseignement et la formation :
    - Augmenter de 50% le nombre d’ingénieurs numériques.

D'autres missions, clubs et regroupements se sont constitués afin de porter le numérique au sein des débats et projets des candidats à la Présidence, comme par exemple Numérique 2017 ou le Collectif France Numérique 2017.
Constitué par l’ACSEL, Cap Digital, la FEVAD, France Digitale, Renaissance Numérique, le SNJV, Syntec Numérique, Systematic Paris-Region et Tech In France, il s’agit d’un collectif qui sensibilise les partis politiques et les candidats à l’élection présidentielle de 2017 aux enjeux du numérique, ainsi qu’aux leviers qu’ils représentent pour l’emploi et la croissance économique en France. Un questionnaire est proposé sur plateforme commune afin de recueillir leurs propositions sur cinq thématiques liées au numérique :

  • Financement de l’innovation et croissance numérique
  • Juridique-Régulation-Réglementation
  • Économie de plateforme et modèles collaboratifs
  • Éducation et formation
  • Numérique et volet social



Recherchez les offres Internet disponibles chez vous

Pas de ligne ? Numéro non reconnu ?


Pour être appelé par un conseiller
A quelle période êtes-vous joignable ?

Pour vous opposer à tout démarchage téléphonique, inscrivez-vous gratuitement sur la liste Bloctel

Lettre d'information