British Telecom s'offre l'opérateur mobile EE


Ecrit par François Le Gall le mardi 16 décembre 2014 à 09h29

Actualités Téléphonie mobile

Au Royaume-Uni, BT entame des négociations exclusives avec EE, l'opérateur mobile co-détenu par Orange et Deutsche Telekom. La transaction se chiffrerait à près de 16 milliards d'euros.


Les négociations se sont déroulées en....4G ! Alors que British Telecom discutait avec le groupe espagnol Telefonica pour racheter l'opérateur mobile O2, c'est finalement EE (Everything Everywhere) qui tire les marrons du feu. Le premier opérateur mobile anglais, une filiale à 50/50 appartenant à Orange et Deutsche Telekom, tomberait donc dans le giron de l’opérateur historique pour la modique somme de 12,5 milliards de livres sterling (15,7 milliards d'euros).

Dans un communiqué commun, Orange et Deutsche Telekom confirment être "entrés en négociation exclusive avec BT Group plc (BT) concernant une cession potentielle de 100% des parts de EE". Comme c'est souvent le cas lors de ces opérations de fusion-acquisition, le rachat sera financé grâce à un mix de numéraire et d'une prise de participation des vendeurs au sein du capital de l'acheteur. Deutsche Telecom possédera ainsi 12% du nouvel ensemble tandis qu'Orange détiendra 4% des actions.

BT fusionne avec EE

Au final, Orange recevrait un chèque estimé de 4.6 milliards d'euros qui pourrait lui permettre de se désendetter ou de renforcer sa présence sur d'autres marchés. Orange se renforce notamment actuellement en Espagne (rachat de Jazztel) et une part croissante de l'activité du groupe français dépend désormais de ses filiales en Afrique et au Moyen-Orient.

En cédant EE à British Telecom, Orange refermera une parenthèse d'une quinzaine d'années. En 2000, France Télécom avait en effet racheté un opérateur mobile baptisé Orange...une marque plus internationale qui sera généralisée à l'ensemble du groupe quelques années plus tard.

La vente d'EE à British Telecom va permettre à l'opérateur historique d'occuper une place de choix sur le marché des télécoms au Royaume-Uni. Alors qu'il n'était plus présent depuis des années sur le marché du mobile, BT devient mécaniquement le numéro 1 de la 3G et de la 4G avec plus de 27 millions d'abonnés. Son principal concurrent - O2 - dispose quant à lui de 22 millions de clients. Pour rentabiliser son investissement, BT devrait rapidement proposer des offres Internet + Mobile pour séduire de nouveaux clients et fidéliser ses abonnés.


Pour BT, mais aussi indirectement pour Orange et Deutsche Telekom, cet accord est un moyen de se renforcer face à de potentiels concurrents souhaitant profiter du mouvement de consolidation engagé en Europe. Alors que l'espagnol Telefonica a racheté l'allemand E-Plus et le brésilien GVT, le géant Vodafone pourrait cibler Liberty Global, le géant mondial du câble très présent en Europe (UPC / Ziggo / Virgin Media / UnityMedia). Enfin, selon l'agence Reuters, Hutchison - le groupe HongKongais propriétaire de l'opérateur Three - pourrait profiter du rachat de EE pour cibler O2, le gtrand perdant de cette opération.


Notre sélection de forfaits mobiles

red by sfr

RED

Appels + SMS/MMS
30Go
À partir de 10€
Bouygues

B&YOU

Appels + SMS/MMS
30Go
À partir de 9.99€
Prixtel

PRIXTEL

Appels + SMS/MMS
50Go
À partir de 4.99€

Test de réseau mobile

test de couverture 4G

Quels sont les réseaux mobiles 3G et 4G qui couvrent votre adresse ?

Testez votre couverture 4G

Lettre d'information

Conformément à la loi "informatique et libertés", vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en vous adressant à BeMove - 23 rue du Bignon - 35135 Chantepie.

Consultez notre politique de confidentialité des données