Forfaits mobiles : les appels, SMS et Internet non surtaxés en Europe, enfin une réalité !


Ecrit par Ariase




Dossier mis à jour le 06/06/2017


Fin des frais de roaming en Europe pour tous les opérateurs

Depuis le 15 juin, communiquer depuis l'étranger en roaming coûte beaucoup moins cher . En effet, les appels, les SMS/MMS et les connexions à Internet depuis un mobile n'occasionnent plus de frais depuis les pays de l’Union européenne et l’Outre-mer.

De même pour utiliser tout ou partie de l’enveloppe d’Internet mobile de votre forfait en 3G ou 4G. Il y a toutefois quelques limites à ce dispositif pour prévenir les consommations abusives. Et une subtilité : certains opérateurs ont décidé d’aller plus loin que ce que demandait la Commission européenne, si bien que tous les forfaits ne se valent pas. Pour vous aider à vous y retrouver au meilleur prix, voici un guide résumant ce qu’il faut savoir sur l’itinérance avant de partir en vacances.

La fin des frais de roaming

Utiliser son forfait mobile à l’international ? Au mieux : avec parcimonie et un téléphone bien paramétré, pour éviter de payer des frais supplémentaires sur les appels, les SMS ou les connexions à Internet. Au pire : pas du tout, comme bon nombre d’abonnés redoutant une mauvaise surprise sous forme de facture astronomique.

L’utilisation des réseaux mobiles étrangers, encore appelée roaming ou itinérance, est en effet facturée à votre opérateur par les propriétaires des réseaux que vous utilisez lorsque vous voyagez en Allemagne, en Italie, en Espagne... Un coût répercuté sur le client sous forme de hors-forfait, souvent à des tarifs très élevés, en particulier pour l’Internet mobile. Mais ce n'est plus le cas en Europe : il s'agit là d'un frein à la libre circulation des personnes et au développement de l’économie numérique, a en effet jugé la Commission européenne.

Combien paye-t-on pour appeler depuis les autres pays d'Europe

Bruxelles a donc décidé d’éliminer ces frais de roaming pour les habitants des Etats membres, dans le cadre du projet « roam like at home ». Traduction : votre forfait en Europe comme à la maison. Pour en profiter, aucune manipulation à faire : désormais, lorsque vous voyagez dans un autre pays européen, ou dans un territoire d'Outre-mer (français ou non), vous basculerez automatiquement sur le réseau partenaire de votre opérateur. Ce dernier vous avertira alors par SMS des modalités et limites d'utilisation de votre mobile dans le pays visité.

Europe et DOM : appels et SMS non surtaxés

Quel que soit votre opérateur, vous pouvez désormais, sans être surtaxé, appeler et envoyer des SMS depuis les DOM et les 28 pays de l’Union européenne, ainsi que la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein. Ce vers ces mêmes destinations, y compris la France. Même chose pour recevoir des appels ou des messages : si vous vous trouvez en Europe ou dans les DOM, cela n’occasionne plus aucune surfacturation. Sauf chez quelques petits opérateurs, qui ont été autorisés à continuer d'appliquer des frais supplémentaires modiques pour préserver leur équilibre financier.

Précision importante : ces nouvelles règles ne valent que pour les utilisations du portable depuis l’Europe et les DOM vers l’Europe, l’Outre-mer et la métropole. Depuis la France métropolitaine, en revanche, les appels vers ces destinations restent payants, à moins bien sûr qu’ils ne soient compris dans votre forfait.

Orange, Bouygues, Free, SFR… quel forfait roaming choisir ?


Utilisez votre téléphone sans frais en Europe et dans les DOM selon les opérateurs :


Internet mobile : quelle enveloppe de données en Europe ?

Mobile : quelle utilisation en Europe par opérateur

Concernant la data, en revanche, il y a quelques limites. L’enveloppe de données disponible en 3G ou 4G varie selon les forfaits, selon un calcul relativement complexe que l’on peut résumer ainsi :

  • Pour les clients disposant d’un forfait offrant peu de gigas (généralement 20 Mo à 1 ou 2 Go), l’intégralité de cette enveloppe est disponible, toujours sans frais supplémentaires
  • Pour les clients bénéficiant d’une offre plus généreuse en data (généralement plus de 5 Go), le quota d’Internet mobile disponible en Europe et DOM se calcule comme suit : le prix mensuel hors TVA de votre forfait (hors achat de mobile et abonnement Internet couplé) divisé par 4. Ainsi, une offre à 20€/mois TTC vous octroie a minima 4 Go d'Internet mobile en roaming. Ce volume disponible sera revu en hausse au 1er janvier 2018 puis tous les ans jusqu’en 2022.

Par ailleurs, si vous dépassez votre quota d’Internet mobile en roaming, des frais supplémentaires vous seront facturés par votre opérateur, à hauteur de 9€ TTC par Go maximum. A cela peut s'ajouter du hors-forfait data « classique » si, dans le même temps, vous dépassez le volume total d'Internet mobile compris dans votre offre. Des dispositifs d'alerte et de limitation de la consommation de données mobiles sont mis en place pour éviter l'explosion des factures.

Bon à savoir, enfin : l'envoi et la réception de MMS lorsque vous vous trouvez dans un autre pays européen sont décomptés de votre enveloppe de data. Notez aussi qu'en fonction des opérateurs, ce service peut être payant.

Roaming : forfait français obligatoire

Le nouveau règlement de l’UE pose des limites à la souscription de forfaits dans les autres pays européens et dans les DOM. Objectif : éviter les abus, voire les trafics, consistant à souscrire un abonnement dans un pays où les forfaits sont bon marché pour l’utiliser dans un autre ou les prix sont plus élevés. Pour parer à ces situations, les opérateurs peuvent demander à leur client de justifier d'un « lien stable impliquant une présence fréquente et significative » dans le pays où a été souscrit le forfait.

Peut-on utiliser son forfait en Europe en permanence ?

La fin des frais d'itinérance concerne uniquement l'utilisation occasionnelle du mobile à l'étranger. Les opérateurs peuvent donc intervenir lorsqu’ils constatent une utilisation anormale à l'international. Celle-ci se caractérise par exemple par une utilisation plus importante à l'étranger qu’en France, assortie d’une présence majoritaire de la carte SIM hors du territoire national. Si votre utilisation remplit ces deux critères sur une période minimale de quatre mois, votre opérateur peut alors vous demander de régulariser votre situation. Faute de quoi, il aura le droit d’appliquer des surfacturations sur vos communications. Elles pourront s’élever au maximum à :

  • 3,84 centimes d’euros TTC par minute pour les appels
  • 1,2 centime d’euros TTC par SMS
  • 0,0092€/Mo, soit 9,2€/Go pour l’Internet mobile



Recherchez les offres Internet disponibles chez vous

Pas de ligne ? Numéro non reconnu ?


Pour être appelé par un conseiller
A quelle période êtes-vous joignable ?

Pour vous opposer à tout démarchage téléphonique, inscrivez-vous gratuitement sur la liste Bloctel
Consultez notre politique de confidentialité des données

Lettre d'information

Conformément à la loi "informatique et libertés", vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en vous adressant à BeMove - 23 rue du Bignon - 35135 Chantepie.
Consultez notre politique de confidentialité des données