Connectez-vous à Internet en déplacement ou en vacances




La grande majorité des internautes profite d'une connexion haut débit à domicile grâce à l'une des nombreuses Box proposée par les fournisseurs d'accès. Mais comment se connecter à l'extérieur de chez vous lorsque vous êtes en week-end, en déplacement ou en vacances ?


La connexion à Internet en situation de mobilité dépend tout d'abord du terminal que vous possédez. Selon que vous disposez d'un ordinateur portable, d'une tablette ou d'un smartphone, vous serez en effet peut-être limité par votre matériel.


Se connecter en WiFi

Quelques exemples : un ordinateur portable sera limité au Wi-Fi si vous ne branchez pas une clé USB 3G+ en complément. Autre exemple : une tablette iPad Wi-Fi ne captera pas nativement le réseau mobile 3G. Dernier cas de figure : vous disposez d'un mobile 3G mais qui ne capte pas les réseaux Wi-Fi.


Le matériel détermine donc le type de réseaux sur lequel vous pouvez vous connecter à Internet en dehors de chez vous. Dans la pratique, deux solutions sont le plus couramment disponibles : l'Internet mobile via la 3G et les réseaux sans fil Wi-Fi (802.11).


Connectez-vous en Wi-Fi

Pour se connecter en Wi-Fi en déplacement ou en vacances, le principe est le même que lorsque vous surfez chez vous en utilisant la fonction Wi-Fi de votre Box. Il suffit de scanner les réseaux (SSID) disponibles via l'interface de la carte Wi-Fi de votre terminal (ordinateur ou smartphone).


A moins que vous ne tombiez sur un réseau sans fil non sécurisé (on trouve encore des imprudents !) ou entièrement gratuit (Mc Donald's, café Starbucks, Decathlon...) la quasi totalité des réseaux privés sont protégés par des mots de passe. Si vous êtes abonné chez Orange, SFR, Free ou encore Bouygues Télécom, la solution la plus simple est de vous connecter sur le réseau Wi-Fi communautaire de votre opérateur. Pour cela, vous devrez auparavant appliquer le principe de réciprocité en activant cette fonction depuis votre espace client ou depuis votre Box.


A noter qu'en dehors des principaux fournisseurs d'accès, on trouve d'autres réseaux Wi-Fi communautaires. Citons notamment FON. En tant que membre de la communauté Fon, vous acceptez de partager une petite partie de votre WiFi à la maison (via le modem FONera à 39€), et en échange vous profitez d'un accès gratuit aux 6 millions de points d'accès Wi-Fi dans le monde.


Des réseaux Wi-Fi payants sont bien entendu également disponibles. On en trouve notamment dans les hôtels, les aéroports ou les campings par exemple. Certaines municipalités (Paris WiFi...) en proposent également. La connexion s'effectue généralement via un pass dont le prix d'achat dépend de la durée de surf souhaitée.


Connectez-vous en 3G

Se connecter à Internet en 3G

A défaut de Wi-Fi, ou si le débit est trop faible, vous pouvez vous connecter à Internet en utilisant le réseau 3G de votre opérateur de téléphonie mobile. Trois conditions s'imposent au préalable :


  • être équipé d'un téléphone compatible (smartphone android ou iPhone idéalement)
  • disposer d'un abonnement adéquat (forfait avec 3G par exemple)
  • être en zone de couverture 3G

En 2012, Orange et SFR annonçaient un taux de couverture 3G+ de 98% de la population. Ce taux est supérieur à 93% pour Bouygues Télécom tandis que Free Mobile (hors itinérance avec Orange) couvrait 30% de la population.


A noter que les débits de l'Internet mobile dépendent à la fois de la couverture de l'opérateur, du type de réseau, de sa charge et de la nature de votre forfait. Dans les grandes agglomérations, comme Paris ou Lyon par exemple, les opérateurs déploient des réseaux 4G LTE avec une vitesse théorique jusqu'à 100 Mbit/s.


Attention néanmoins à l'Internet mobile ! Si vous possédez un forfait "illimité", sachez qu'une limitation de débit (entre 64 et 128 Kbit/s en général) est souvent appliquée si vous franchissez un palier situé entre 100Mo et 6Go/mois selon les opérateurs et les abonnements.


Si vous vous connectez pour regarder des vidéos en ligne ou pour télécharger des fichiers volumineux (photos...), il faudra donc être vigilant. Ce conseil s'applique d'autant plus aux clients qui sont abonnés à une formule "à la carte" où le tarif s'ajuste automatiquement à la consommation.

Cas particulier : l'usage modem

Appelé "tethering" ou plus communément "usage modem", le partage de connexion entre un téléphone 3G et un terminal Wi-Fi est une solution intéressante pour ceux qui disposent d'un forfait mobile adapté et d'un smartphone.


Partage de connexion sur un iPhone

L'usage modem consiste à transformer votre mobile en modem faisant la passerelle entre le réseau mobile de votre opérateur et le réseau Wi-Fi de votre terminal (ordinateur, tablette....). Le partage de connexion s'effectue via USB ou plus fréquemment en WiFi ou en Bluetooth.


Attention, l'usage modem n'est pas systématique. Certaines offres (comme chez Sosh, B&You ou Free Mobile) incluent ce service nativement tandis que d'autres forfaits ne permettent le partage de connexion qu'en souscrivant une option modem.


Surveillez votre consommation ! Le partage de connexion n'est pas illimité : il est subordonné aux conditions contractuelles de votre forfait et au volume de data à votre disposition.


Se connecter à Internet à l'étranger ?

Vous partez en vacances et vous souhaitez vous connecter à Internet depuis l'étranger ? Attention à la facture ! Les tarifs d'une connexion Internet mobile depuis votre abonnement "français", mais sur le réseau d'un opérateur étranger, restent particulièrement prohibitifs malgré une tendance à la baisse des coûts de "roaming".


Le roaming est un service qui permet aux abonnés d'un opérateur (Orange par exemple) de profiter automatiquement d'une ligne mobile et d'une connexion 3G sur le réseau Telecom Italia Mobile (TIM) lorsqu'ils voyagent en Italie par exemple. Le roaming dépend des accords bilatéraux signés entre les opérateurs étrangers.


La facturation des connexions Internet mobile à l'étranger est désormais encadrée par l'Union Européenne. Les consommateurs sont davantage protégés et informés. Depuis le 1er juillet 2010, un plafond obligatoire de 50€ de consommation Data est fixé. Les opérateurs envoient alors un SMS pour prévenir le client automatiquement dès qu'il atteint ce seuil.


En plus des mesures de bridage et d'avertissement, la Commission Européenne a imposé une baisse des tarifs d'itinérance entre les pays. Le prix du Méga-Octet a chuté de moitié ces dernières années en Europe. Pourtant, les connexions 3G à l'international restent chères donc gare à la facture !


Le prix d'un Mega-Octets de data varie selon l'opérateur et l'offre, selon la tarification unitaire ou en "pack" et selon la destination. Voici quelques exemples de tarifs pour l'Europe :


  • SFR : Pack Internet Europe DOM et USA - 100Mo pour 5€ par jour (0.25€ au-delà)
  • Orange : Pass Internet Europe - 50Mo pour 15€ valables 7 jours (soit 0.30€ le Mo)
  • Bouygues : 0.54€ le Mo en Europe
  • Free Mobile : 0.51€ le Mo en Europe

Compte tenu des tarifs de la 3G à l'étranger, mieux vaut parfois se tourner vers la recherche de hotspots Wi-Fi publics ou payants. Si vous êtes client SFR ou Bouygues, vous bénéficiez d'ailleurs de la connexion gratuite aux réseaux sans fil des communautés FON ou DeviceScape.


Selon la durée de votre séjour et votre consommation, il est parfois plus rentable d'acheter une carte SIM locale prépayée à insérer dans votre mobile désimlocké. En juillet 2013, Telecom Italia Mobile facturait par exemple 1 Go de data 3G au tarif de 10€ le mois par exemple. Nettement plus intéressant que de payer 0.50€ le Mo de "roaming" si vous surfez depuis votre smartphone à Rome !


En savoir plus




Test ADSL et Fibre

Pas de ligne ? Numéro non reconnu ?