La fibre à partir de 16,99€

02 99 36 30 54

François Le Gall

Depuis 2006, François Le Gall suit l'évolution du secteur des télécoms aussi bien sur les aspects techniques (déploiement des réseaux ADSL, fibre, 4G, 5G...) que sur les questions commerciales (nouvelles box, évolution des offres, promotions....). Après plusieurs années en tant que rédacteur web, François est désormais chef de produit, et se concentre davantage sur la stratégie de développement des sites Ariase.com et Degrouptest.com.

Un mois offert chez Club-Internet !

Promotion exclusive d’un mois d’abonnement offert pour tout nouveau forfait haut-débit Club-Internet commandé par carte bancaire chez Ariase.Ariase a le plaisir de vous faire profiter d’une promotion exclusive sur les forfaits Club-Internet. Le premier mois d’abonnement est offert pour toute nouvelle souscription par carte bancaire à un forfait Club-Internet en zone dégroupée.En plus de son offre ADSL, Club-Internet propose l’ADSL2+ jusqu’à 19 Mega (débit IP), le dégroupage total ainsi qu’un pack incluant le haut-débit, la téléphonie VoIP illimitée et des chaînes TV en streaming. Valable pour tous les appels émis vers un poste fixe en France, la téléphonie illimitée comprend également les communications vers les Freebox, Livebox et autres Neufbox. Fournie à la location pour 5 euros / mois (offerts aussi le premier mois), la Club-Internet Box gère parfaitement le WIFI et supportera le courant porteur en ligne (CPL) ou encore le nouveau service de télévision ADSL prévu courant 2006. Par ailleurs, Club-Internet garantit une hotline gratuite à tous ses abonnés en dégroupage total et ne majore pas ses tarifs à la fin de la première année de contrat. >> Tester votre éligibilité >> Les offres Club-Internet>> Abonnez-vous à une offre Club-Internet au 02.99.36.30.54 (numéro non surtaxé)

Actualité 24/03/2006
Fin du monopole de France Télécom ?

France Télécom lance son offre de vente en gros de l’abonnement téléphonique et permet donc à ses concurrents de proposer une solution complète (communication + abonnement) à ses clients.A compter du 1er avril 2006, France Télécom proposera à ses concurrents une offre de vente en gros de l’abonnement téléphonique. Voulue par l’autorité de régulation des télécommunications (ARCEP), cette annonce s’inscrit dans un contexte d’assainissement de la concurrence dans le secteur des opérateurs. Quels seront les impacts de cette offre ? 1/ D’une part, en achetant à France Télécom l’abonnement téléphonique, les FAI vont désormais pouvoir proposer une solution globale et indépendante à leur clientèle, incluant le fameux abonnement, les appels quelque soit la destination, et les services téléphoniques comme par exemple Audiotel (0890...) ou la présentation du numéro.2/ D’autre part, les clients n’auront plus besoin de passer par la case "dégroupage total" pour s’affranchir de la tutelle de France Télécom. Bref, les consommateurs devraient y voir plus clair puisqu’ils pourront enfin traiter avec un seul et unique opérateur de télécommunications.Un bémol tout de même avec le coût annoncé de la revente de l'abonnement FT aux FAI. De l’ordre de 11 euros HT / mois et par ligne, il garantit finalement à France Télécom un certain contrôle de ses concurrents en leur imposant peu ou pas de marge de manoeuvre en terme de rentabilité. La guerre des prix que se livrent les opérateurs repart donc de plus belle, et on peut certainement s’attendre à quelques rebondissements lors des futures délibérations du Conseil de la Concurrence.

Actualité 24/03/2006
Darty lancera son propre forfait ADSL en septembre 2006

La célèbre chaîne de magasins s’associe à l’opérateur télécom Completel pour lancer une offre Internet à la rentrée 2006.Darty crée la surprise en s'immisçant dans bataille du net ! En septembre, une DartyBox concurrencera les fournisseurs d’accès tous issus de la sphère des télécoms. Fort de son partenariat avec l’opérateur de télécommunications Completel, Darty proposera une triple offre «haut débit+téléphonie VoIP+télévison».Cette annonce n’est pas si anodine ni anecdotique que ça puisqu’elle préfigure sans doute l’évolution à venir du secteur des FAI. La grande distribution possède en effet des avantages considérables par rapport aux opérateurs télécoms. En mettant à la disposition de ses clients sa force commerciale et son réseau de distribution de proximité, l’enseigne Darty couvre l’ensemble du territoire avec plus de 200 magasins. Sa stratégie reposera donc sur sa capacité à proposer aux consommateurs du matériel (PC, périphériques...), un service après-vente (contrat de confiance) et un forfait Internet dans un seul et unique magasin. Beaucoup d’internautes, déçus ou craignant les hotlines des FAI, pourraient d’ailleurs être séduits par l’idée d’avoir facilement accès à une assistance technique près de chez eux.Si les détails de l’offre «Dartybox» (débit et prix) ne sont pas encore connus, on sait déjà que le réseau de Completel sera utilisé. A noter que ce dernier n’est actuellement disponible que dans certaines grandes agglomérations comme Paris, Lille, Strasbourg, Lyon, Grenoble, Marseille, Nice, Toulouse, et Nantes. >> Tester votre éligibilité >> Le site web de Completel

Actualité 23/03/2006
Clients / FAI : des mesures pour rétablir la confiance

Face à l’explosion des plaintes liées aux abonnements à Internet, une table ronde réunit les associations de consommateurs et les opérateurs télécoms. Quelles mesures seront adoptées pour rassurer l’abonné face aux difficultés rencontrées avec les FAI ?Davantage de français se connectent à Internet mais ils sont parallèlement aussi plus nombreux à se plaindre de leur fournisseur d’accès (FAI). L’association française des utilisateurs des télécommunications (AFUTT) a lancé un pavé dans la mare en publiant les résultats de son observatoire des plaintes : elles ont augmenté de 53 % par rapport à 2004 ! En terme de répartition des plaintes, trois FAI se détachent du lot : Free (51 %), Neuf-Cegetel (22 %) et enfin Alice (8 %) regroupent plus de 80 % des plaintes (source http://www.afutt.org).Que signifient concrètement ces chiffres ? Il faut tout d’abord d’indiquer que si l’explosion des plaintes est importante, elle est sans commune mesure avec la croissance actuelle du nombre d’abonnés à Internet. Cependant, la hausse des plaintes reflète bel et bien une situation latente depuis plusieurs années et particulièrement criante en 2005 : la relation client / FAI se dégrade de plus en plus. Les abonnés se plaignent principalement de carences au niveau de la livraison et de l’installation du modem, de dysfonctionnements de la connexion, de baisse de débits ainsi que de difficultés à résilier leur forfait. En 2005, l’arrivée massive des formules «tripleplay» offrant des services d’accès à Internet haut-débit, à la téléphonie illimitée et à la TV par IP, n’a rien arrangé. Ce qui fait dire à l’AFUTT que «les fournisseurs d'accès Internet haut débit peinent à rendre leurs services véritablement plug and play, fiables et facilement accessibles pour une clientèle grand public». Le véritable problème se pose essentiellement sur les moyens mis en place par les FAI pour résoudre les problèmes rencontrés par leurs abonnés. La hot-line est souvent la seule solution proposée par l’opérateur. Malheureusement, les centres d’appels sont souvent saturés, pas forcément efficaces et surtout facturent le temps d’attente à un abonné pas toujours satisfait de la prestation et qui plus est frustré de payer pour rien. Les abonnés en difficulté se tournent désormais davantage vers les forums, les sites web d’assistance et la Justice pour rétablir le service que les FAI sont supposés assurer. "La relation de confiance entre le client et le fournisseur n'existe plus" estime le président de l’AFUTT. Cette tendance, très nette en 2005, tend à souligner le manque d’investissements destinés aux supports techniques, au profit d’une politique commerciale agressive visant à conquérir de nouveaux clients.L’annonce de l’AFUTT coïncide avec la table ronde entre les associations de consommateurs et les opérateurs télécoms, réunis aujourd’hui par le Ministre de l’Industrie, François Loos. Cette réunion a pour objectif la mise ne place de mesures favorisant la transparence des relations abonnés / FAI. Rappelons qu’en septembre 2005, une première table ronde avait amélioré quelques points comme la portabilité gratuite du numéro de téléphone, l’offre systématique de contrat n'excédant pas 12 mois, et la réduction du délai de résiliation à 1 mois. Aujourd’hui, les mesures annoncées concerneront essentiellement 3 domaines :1/ le temps d’attente de la hotline sera gratuit fin 2006 et le FAI aura l’obligation d’annoncer le coût de la communication pour l’abonné ainsi que le temps d’attente prévisible.2/ des fiches standardisées seront mises à disposition sur les sites des FAI et dans les réseaux de distribution pour que le consommateur puisse comparer les prix des différents opérateurs et services. 3/ les contrats engageant le client et le FAI devront contenir des informations sur le niveau de qualité fourni et sur les compensations exigibles si un tel niveau n’est pas atteint. Les opérateurs devront également respecter un délai maximal de 1 mois pour répondre aux réclamations de leurs clients.L’annonce de ces mesures clarifiant les engagements des FAI est très certainement un pas important fait dans la direction des abonnés, souvent désabusés par l’attitude des opérateurs et le manque de clarté des contrats. Néanmoins, quelques questions demeurent : quelle sera la portée de l’obligation de réponse aux réclamations sous 30 jours ? Le client aura-t-il un email automatique ou un appel personnalisé ? Quel sera la portée réelle des informations précisant dans les contrats le niveau de qualité garanti ? Les compensations prévues seront-elles graduées en fonction du désagrément occasionné ? Qui va les déterminer ? Même si la table ronde devrait apporter des réponses concrètes à ces interrogations, reconnaissons qu’il soit dommage que seule une intervention gouvernementale puisse finalement amorcer un début de solution visant à rétablir la confiance entre les usagers et les fournisseurs d’accès Internet.

Actualité 20/03/2006
Dégroupage total et ReADSL pour AOL le 11 avril

Le dégroupage total, le Re-ADSL et les nouvelles offres ADSL et bas-débit d’AOL sortiront le 11 avril 2006.AOL profite du Printemps pour renouveler son offre commerciale. A partir du 11 avril 2006, les nouveaux forfaits ADSL et RTC font leur apparition avec en nouveauté le dégroupage total et le ReADSL.En zone dégroupée, les nouveaux abonnés profiteront du haut-débit jusqu’à 18 Méga pour 14,90 euros/mois (jusqu’au 31/12/2006, puis 19,90 euros/mois), avec le modem routeur SpeedTouch 536 offert ou, au choix, le modem routeur WIFI Sagem Fast 1500 à 59,90 euros au lieu de 119,90. Cette promotion sera uniquement valable pour les nouveaux abonnements souscrits avant le 15 août 2006 et implique la présélection téléphonique d’AOL. L’offre ADSL haut-débit + téléphonie illimitée sera proposée aux degroupés partiels pour 29,90 euros avec une réduction de 20 euros sur l’«AOLbox» et de 30 euros sur le pack «AOLbox +phone». Enfin, les nouveaux abonnés choisissant le dégroupage total bénéficieront de cette même offre et en prime l’abonnement téléphonique sera inclus. De type Voix par IP, la téléphonie illimitée et gratuite concernera les appels émis vers les numéros fixes et IP en France. En zone non-degroupée, les tarifs restent inchangés pour l’ADSL 128K et l’offre jusqu’à 2 Mega + téléphonie illimitée, mais les nouveaux abonnés profiteront des promotions précédentes concernant les modems routeurs ou l’«AOLbox». AOL propose également une offre 512K en ReADSL destinée aux lignes trop longues pour l'ADSL classique (jusqu'à 78 dB). Les modems proposés par AOL sont annoncés comme compatibles avec le ReADSL, y compris l'AOLbox. Cette offre va donc diversifier le choix en ReADSL, mais à 27.90 euros/mois, elle reste plus chère que les offres concurrentes. Attention, cette offre n'est pas proposée en zone dégroupée.Du côté du bas-débit, une promotion de 100 heures de communications Internet à utiliser durant le premier mois de connexion est offerte pour tout nouvel abonné. Disponibles à partir du 11 avril, ces nouvelles offres incluent un bouquet de services gratuits tels que des logiciels de protection (antivirus, firewall, contrôle parental), des boites email, la messagerie instantanée AIM, ou encore AOL Radios, Blogs et Photos.En attendant le 11 avril : >> Tester votre éligibilité >> Les offres actuelles d’AOL >> Abonnez-vous en ligne à une offre AOL>> Informations et conseils gratuits au 02.99.36.30.54 (numéro non surtaxé)

Actualité 17/03/2006
Création de l’observatoire du haut-débit

Un observatoire est créé pour aider les collectivités locales à faire le point sur le développement des réseaux haut-débit, et pour savoir quelles solutions mettre en place afin que tous les français y aient accès.Le Gouvernement a annoncé, par la voix de M. Christian Estrosi, Ministre de l’Aménagement du Territoire, la création cette année d’un Observatoire du haut-débit. Son objectif sera de soutenir les collectivités locales pour qu’elles prennent les meilleures mesures pour résorber les «zones blanches». Les débits rapides offerts par l’ADSL ou le câble ne sont en effet pas disponibles pour tout le monde. Plusieurs milliers de communes n’ont toujours pas accès, ou seulement partiellement, aux réseaux haut-débit.L’observatoire fournira des outils «d’aide à la décision pour l’intervention publique», avec notamment la publication de rapports ainsi que de guides techniques et juridiques. La première mission de cet organisme sera de photographier le paysage Internet français et faire le bilan de l’extension géographique des réseaux à haut-débit, quelque soit la technologie mise en avant : ADSL, câble, satellite, Courant Porteur en Ligne (CPL), Wimax. Ariase soutient cette mesure et se félicite de la création de l’observatoire. Il est essentiel d’informer, conseiller et soutenir les collectivités locales sur la mise en place des réseaux haut-débit. Les enjeux pour les communes dépassent largement le cadre technologique puisqu’il s’agit aujourd’hui d’aménager les territoires et de renforcer leur développement économique, social et humain. M. Estrosi, ministre de l’aménagement du territoire, précise que «France Télécom s’est engagé dans le déploiement de l’ADSL sur la totalité de ses répartiteurs d’ici la fin 2006. Grâce à cet effort, près de 98% de la population devrait être éligible à cette technologie. Pour autant, les zones rurales resteraient insuffisamment desservies. On estime ainsi que près de 5 000 communes garderaient une couverture ADSL inférieure à 80% de leur population. Parmi ces communes, la moitié pourraient être considérées comme de véritables zones blanches. L’objectif du Gouvernement est d’apporter d’ici 2007 une solution adaptée d’accès haut débit à chacune de ces communes.»Rappelons tout de même que l’objectif de 98% de la population éligible à l’ADSL pour 2006 reste un chiffre optimiste si l’on considère le nombre de centraux non équipés pour le haut-débit, et la longue liste de clients possédant une ligne téléphonique multiplexée ou trop éloignée des noeuds de raccordement.>> Discours de M .Estrosi

Actualité 16/03/2006
Mise à jour de la carte de dégroupage d’Alice

Le fournisseur d’accès à Internet Alice vient d’actualiser sa carte du dégroupage en France.La carte de dégroupage d’Alice a été actualisée et présente les régions et villes de France degroupées effectivement ou qui le seront prochainement. On remarque qu’Alice poursuit son développement dans l’Hexagone. Initialement réservées à quelques grandes agglomérations, les offres degroupées d’Alice seront désormais accessibles d’ici quelques mois dans les secteurs de Rouen, Monptellier, Béziers, Sète, Lens, et Dijon. Parmi les régions déjà degroupées, l’Ile de France, le Rhône-Alpes, la Provence-Côte d’Azur et le Midi-Pyrénées bénéficient de nouvelles installations qui devraient renforcer la position d’Alice face à ses concurrents traditionnels (Free, Neuf Cegetel) sur le marché des offres de dégroupage total. A noter tout de même que malgré l’extension de son réseau, Alice accuse toujours un retard puisque le nombre de noeuds de raccordement (NRA) dégroupés dont elle dispose reste inférieur à celui de ses concurrents. >> Tester votre éligibilité >> Les cartes du dégroupage >> Les offres Alice >> Abonnez-vous en ligne à une offre Alice>> Informations et conseils gratuits au 02.99.36.30.54 (numéro non surtaxé)

Actualité 15/03/2006
Téléphonie illimitée : Télé2 joue la différence

Télé2 lance à son tour un forfait «téléphonie illimitée et gratuite» en local, national, et vers 31 pays du monde entier. S'agit-il d'une offre de plus dans le paysage brouillé du "tout illimité" des FAI en France ? La réponse n'est pas aussi simple car Télé2 se démarque de ses principaux concurrents sur 3 points. 1/ La téléphonie classiqueL'offre de Télé2 ne repose pas sur la technologie Voix par IP (VoIP) et garantit par conséquent une qualité optimale. Le client utilise son installation habituelle sans ajout de modem et garde son numéro de téléphone. Par contre, bien que les appels vers les téléphones fixes soient illimités et gratuits, les communications vers les « box » des FAI concurrents ne sont pas incluses et seront par conséquent facturées. 2/ Davantage d'internationalLes destinations internationales comprises dans le forfait sont élargies à 31 pays joignables gratuitement sur les fixes, contre 14 par exemple pour Free. Parmi ces pays, on en trouve 25 en Europe, Israël, le Canada et les Etats-Unis ainsi que l'Inde, la Chine, Singapour et l'Australie.3/ Une option au choixTélé2 joue également la carte de la flexibilité et n'impose pas son offre : il s'agit d'une option tarifaire de 10 euros indépendante de l'offre ADSL à 14,85 euros.Au final, Télé2 propose un tarif agressif de 24,85 euros (17.50 euros les 3 premiers mois, promotion jusqu'au 30 avril 2006) pour un forfait Internet Haut-Debit couplé à une option « téléphonie illimitée ». Rappelons tout de même que cette offre est reservée aux degroupés et pourrait être à terme remplacée par une offre "tripleplay". En effet, Télé2 a annoncé se lancer dans le dégroupage total mais a depuis retardé l'échéance puisque la "Tele2box", susceptible de fournir aux abonnés la téléphonie VoIP (à la place du RTC) ou encore la TV par ADSL, n'est toujours pas disponible. >> Tester votre éligibilité >> Les offres Télé2 >> Comparer les coûts de la téléphonie VoIP >> S'abonner à une offre Télé2

Actualité 08/03/2006
NordNet : le pack "pro" en promotion

Le fournisseur d'accès NordNet propose aux professionnels une solution ADSL "tout en un". Ce pack inclue l'accès à Internet avec un débit de 20 Mo en réception et 1 Mo en émission (selon l'éligibilité de la ligne), un modem routeur WI-FI, et une adresse IP fixe disponible gratuitement sur simple demande. Une messagerie professionnelle sécurisée est également fournie avec 6 boîtes aux lettres dotées d'un stockage de 1 Go et une capacité d'envoi et de réception de courriels de 25 Mo.Le pack "extrême pro" est disponible en promotion jusqu'au 30 avril 2006 pour 39,90 euros HT, avec un mois d'abonnement offert et 50% de réduction sur l'installation du modem WI-FI. >> Tester votre éligibilité >> Les offres NordNet >> S'abonner au forfait "NordNet Extreme Pro"

Actualité 08/03/2006
Neuf Télécom : 2 mois d'abonnement gratuits

Neuf Telecom fait une promotion 2 mois gratuits sur les abonnements en ligneNeuf Telecom réagit rapidement à la nouvelle offre de son concurrent Wanadoo en proposant une promotion intéressante incluant deux mois d'abonnement ADSL gratuits. Cette offre réservée aux abonnements en ligne est valable dès à present et jusqu'au 15 mars. Pour obtenir plus d'informations, rendez-vous sur les offres ADSL Neuf Telecom. >> S'abonner à une offre Neuf Telecom

Actualité 03/03/2006
Aramiska renaît de ses cendres

Après l'annonce surprise en janvier 2006 de l'interruption de son service, le fournisseur d'accès Internet par satellite Aramiska a repris son activité le 15 février.Après l'annonce surprise en janvier 2006 de l'interruption de son service, le fournisseur d'accès Internet par satellite Aramiska a repris son activité le 15 février.Racheté par Ouranos Networks, une société française, Aramiska propose une solution Internet haut-débit aux particuliers et professionels dont la localisation ne permet pas un raccordement classique aux réseaux ADSL. Cette alternative s'adresse essentiellement aux clients situés en "zones blanches" comme par exemple les régions montagneuses, en France mais aussi en Europe. Aramiska souhaite renouveler son offre et proposera courant Mars un nouveau forfait.

Actualité 01/03/2006