La fibre à partir de 16,99€

02 99 36 30 54

6,2 millions d’utilisateurs actifs pour la 5G au cours du troisième trimestre 2022 en France

L'ARCEP a publié son observatoire du marché mobile pour le troisième trimestre 2022. La France compte plus de 82,5 millions de cartes SIM en circulation et 6,2 millions d’utilisateurs de la 5G.

L'ARCEP a publié son observatoire du marché mobile pour le troisième trimestre 2022.
Olivia Cheval - publié le 24/01/2023 à 07h30

Observatoire du marché de la téléphonie mobile au 3ᵉ trimestre 2022

L'ARCEP a publié son observatoire de la téléphonie mobile pour le troisième trimestre 2022. Selon ce dernier, la France compte 6,2 millions d’utilisateurs de la 5G au troisième trimestre 2022. Cela représente 6 % du nombre total de cartes SIM en service et une progression de 1,1 million en un trimestre et de 4,5 millions en un an. 

En comparaison le nombre d'utilisateurs actifs sur les réseaux 4G s'élève à 69,7 millions au cours du troisième trimestre 2022. La croissance annuelle des usagers 4G oscille entre + 8% et + 10% depuis près de deux ans (+ 5 millions).

La croissance du revenu des services mobiles s’est maintenue pendant un an à un taux compris entre + 5% et + 6% par an. Elle perd un point en un an ce trimestre pour s’établir à + 4%, dont un point de croissance est lié à la reprise des usages mobiles des clients des opérateurs français à l’étranger (roaming out) et du revenu associé (+ 52 % en un an ce trimestre). Ce dernier s’élève à 140 millions d’euros HT au troisième trimestre 2022, soit un niveau inférieur de 16% à celui observé en 2019. Le revenu issu de la vente de terminaux mobiles par les opérateurs augmente à nouveau depuis près de deux ans (+ 6% ce trimestre). Il s’élève ainsi à 840 millions d’euros HT, soit le montant le plus élevé depuis quatre ans aux troisièmes trimestres.

Les utilisateurs de services mobiles reprennent progressivement leurs habitudes de consommation en matière d’usage vocal

La crise sanitaire a modifié les comportements des usages en ce qui concerne la téléphonie. Désormais, les utilisateurs de services mobiles reprennent progressivement leurs habitudes de consommation en matière d’usage vocal. Ainsi, le trafic mensuel moyen des abonnés mobiles atteint 3h23 par abonné ce trimestre, s’éloignant ainsi du niveau le plus haut jamais enregistré (4h27 au deuxième trimestre 2020).

Sur 47,7 milliards de minutes émises depuis les terminaux mobiles, 4,5 % l’ont été en wifi. Ce service est en effet disponible chez les opérateurs depuis deux ans, et ne cesse de prendre de l’ampleur (+ 24% en un an ce trimestre), tandis que la consommation vocale totale depuis les terminaux mobiles diminue de - 4% en un an. 

S’agissant des autres usages sur réseaux mobiles, on observe une hausse de la consommation de données et un recul du nombre de SMS. La consommation de données, 2,6 exaoctets, augmente de 28 % en un an. Le trafic par abonné 4G s’élève à environ 14,3 Go par mois soit + 2,1 Go en un an. Depuis l’étranger, l’usage des données sur les réseaux mobiles retrouve une dynamique proche de 2019 (+ 54% en un an). Ce dernier représente 3,4 % du trafic total de données consommées sur les réseaux mobiles.

Enfin, la consommation moyenne de SMS par abonné s’élève à 116 SMS par mois, soit - 16 SMS en un an. Selon un précédent rapport de l'ARCEP, le nombre de messages (SMS et MMS) émis sur les réseaux mobiles s’élevait à 125 milliards en 2021, soit un repli de 12% sur un an, contre 206 milliards de SMS en 2016.

Sur le même sujet

Les articles les plus récents