82000 nouveaux abonnés à la fibre optique en 2011


Ecrit par François Le Gall le vendredi 2 mars 2012 à 11h07


Actualités En général

L'ARCEP publie son observatoire du haut et du très haut-débit pour le 4ème trimestre. L'occasion de faire un bilan du paysage Internet français (PIF) en 2011.


82000 nouveaux abonnés à la fibre optique en 2011 La France compte désormais 22,770 millions d'abonnés à une offre d'accès à Internet à haut ou très haut-débit. Les fournisseur d'accès ont donc accueilli au total 1,443 million d'abonnés supplémentaires par rapport au 31 décembre 2010.

Si le gros des troupes est bien entendu connecté grâce à l'ADSL, on peut remarquer une baisse de la part de l'ADSL au profit des autres technologies d'accès. Fin 2011, l'ADSL représentait 92,25% du total des abonnements contre 93,1% un an plus tôt.

A l'inverse, la part de la fibre optique (FTTH) grimpe nettement en passant de 0,55% au 1er janvier à 0,88% au 31 décembre 2011. Du côté de la fibre avec terminaison coaxiale (FTTLa) déployée par Numericable, la tendance est identique (1,6% début 2011 contre 2% fin 2011).

Nombre d'internautes par technologie en 2011
Techno Au 01/01 (en millions) Au 31/12 (en millions) Evolution
ADSL 19,858 21,005 +5,7%
Sat/Wimax/Câble 1,006 1,100 +9,3%
Total Haut-débit 20,864 22,105 +5,9%
FTTLa 0,346 0,465 +34,4%
FTTH 0,118 0,200 +69,5%
Total Très haut-débit 0,464 0,665 +43,3%


Sans surprise, la plus forte évolution en 2011 a été enregistrée du côté du FTTH avec un gain net de 82000 abonnés. 200 000 internautes tous FAI confondus sont désormais raccordés à la fibre optique jusqu'au domicile avec une connexion jusqu'à 100mbit/s.

Orange étant le seul à publier des données précises sur le sujet, on notera que ce dernier dispose d'une part de marché de 47.5% avec 95 000 clients FTTH décomptés au 31 décembre 2011. Free, SFR et quelques opérateurs alternatifs comme Wibox se partageraient donc les 105 000 autres abonnés.

Du côté du FTTLa (fibre jusqu'au dernier amplificateur), l'ARCEP dénombre 465 000 abonnés, soit 119 000 abonnés supplémentaires sur un an. Bien que Numericable soit l'opérateur de réseau, il semblerait que cette hausse soit directement liée à la croissance significative de la base de clients Bbox en 2011 (+433 000 en ADSL et Fibre).

En terme de déploiements, le très haut-débit poursuit son avancée. Numericable dispose d'un parc de prises FTTLa estimé à 4.3 millions dont 1,2 million en dehors des zones très denses.

Près d'un million et demi de foyers seraient éligibles à la fibre optique (FTTH) dont 866 000 rien que pour Orange. Le potentiel d'abonnement est donc énorme puisque seulement 13.55% des foyers éligibles disposent effectivement d'un abonnement FTTH.

Rien de bien nouveau pour l'ADSL. L'ARCEP confirme la chute du nombre d'abonnements avec maintien de l'abonnement téléphonique au profit du dégroupage total d'une part et des offres avec ligne incluse (ADSL Nu) d'autre part.

Le dégroupage, porté notamment par les réseaux d'initiative publique, poursuit sa progression. Au 31 décembre, 6000 des 15 000 noeuds de raccordement de France Télécom étaient équipés par au moins un opérateur alternatif.

85,3% des lignes téléphoniques sont désormais en zone dégroupée. 14.7% des lignes réparties sur 9008 NRA (60% des centraux) sont à l'inverse en zone non dégroupée. Le réseau ADSL se densifie rapidement avec l'ouverture de nombreux NRA-ZO (160 au cours du 4ème trimestre 2011 par exemple).


En 2012, nul doute que la fibre optique continuera de creuser son trou dans le paysage Internet français. Les véritables questions sont : dans quelle mesure (davantage d'abonnés ou bien uniquement plus de foyers éligibles) et surtout dans quelles zones géographiques ? D'autant qu'il faudra compter sur les projets de montée en débit (VDSL2, NRA-MeD) qui ne manqueront pas d'allonger l’espérance de vie de la paire de cuivre que certains voudraient pourtant "tuer" au plus vite.




Ajoutez votre commentaire


Test ADSL et Fibre

Pas de ligne ? Numéro non reconnu ?


Lettre d'information