Quand l'ADSL est loin, très loin... trop loin


Ecrit par François Le Gall le mardi 30 novembre 2010 à 09h35


Actualités Technologies Réseaux

Alors que la France se passionne (et râle !) pour la fibre optique, de (trop) nombreux internautes frôlent la crise cardiaque après avoir testé leur éligibilité à l'ADSL.


Derrière les offres ADSL des fournisseurs d'accès se cache toujours (très) discrètement une mention essentielle indiquant "sous réserve d'éligibilité technique et selon les zones géographiques".

Cet avertissement traduit de manière simplifiée l'impossibilité pour l'opérateur de fournir une connexion ADSL pour les internautes qui sont trop éloignés du central téléphonique, et plus particulièrement à ceux dont l'affaiblissement de ligne est supérieur à 78dB (décibels).

Les internautes qui résident en zones urbaines n'ont pas de soucis à se faire. La plupart du temps, ils profitent d'une ligne peu ou moyennement atténuée (- de 50dB). Mais qu'en est-il en zone rurale ?

Pour illustrer la fracture numérique qui sévit encore et toujours, nous avons volontairement choisi trois lignes téléphoniques de la région de Privas en Ardèche présentant un affaiblissement hors du commun.



Avec 347dB d'affaiblissement et une longueur de plus de 24km, cette ligne appartient à un internaute résidant dans la commune de Saint-Cierge-la-Serre (200 habitants), distante de 15km de la ville de Privas où est situé le central téléphonique PRI07.

Une autre ligne de cette commune affiche des caractéristiques techniques identiques avec plus de 345dB d'atténuation et un multiplexage.... histoire d'assombrir un peu plus le tableau.

Avec 307dB et 20km de longueur, notre troisième exemple fait presque figure de "petit joueur". Cette ligne téléphonique appartient à un internaute vivant à Saint-Michel-de-chabrillanoux, une commune très au nord du central de Privas, où elle est pourtant reliée !

Après le poids des mots, passons au "choc des photos" comme dirait un célèbre magazine de presse. La carte des débits de la région de Privas, réalisée par notre équipe, montre ainsi très clairement les zones blanches (colorisées en bleu) où l'ADSL n'est pas disponible.

Zones Blanches ADSL Ardêche

En recherchant d'autres tristes records d'inéligibilité ADSL, nous avons remarqué une ligne avec 458dB d'affaiblissement d'une longueur de plus de 32 kilomètres et raccordée au central... de Plessis Bouchard (PLB95) dans le Val d'Oise.

Le Val d'Oise n'étant pas réputé pour ses zones blanches, nous avons voulu en savoir plus. Il semblerait qu'il s'agisse d'une erreur de la base de données France Télécom. Une erreur d'autant plus drôle que le numéro correspond aux locaux de l'opérateur historique qui jouxtent le noeud de raccordement du Plessis Bouchard justement !

Les lignes dont l'affaiblissement est supérieur à 78dB (limite d'éligibilité selon l'ARCEP) restent un problème, notamment pour certains départements comme la Lozère, l'Aude, la Corrèze, ou encore le Tarn.


A l'heure des grands discours sur le Très Haut Débit et la fibre optique, plusieurs centaines de milliers de français sont toujours privés d'ADSL, et restent tributaires des technologies alternatives (satellite, WiMax, NRA-ZO)... pas toujours disponibles selon les collectivités locales. Si la situation générale s'améliore doucement, elle risque pourtant de s'aggraver à court terme si le Très Haut Débit (essentiellement la fibre optique) des villes n'est pas rapidement accompagné d'une montée en débit dans les zones rurales.





Vos commentaires

iso8859 - le mardi 30 novembre 2010 à 14h14

Je suis convaincu qu'il faudrait fibrer en premier les villages les moins bien lotis et en dernier les grandes villes.

François - le mardi 30 novembre 2010 à 14h32

Citation :
Je suis convaincu qu'il faudrait fibrer en premier les villages les moins bien lotis et en dernier les grandes villes.
Je ne pense pas que cela soit aussi simple malheureusement.

Pour ma part, je crains que le "tout fibre" ne ralentisse considérablement l'accès à un véritable accès haut débit en zones rurales mal desservies.

Le probleme c'est que l'opinion publique - de maniere générale - est persuadée que l'ADSL est présent partout. Non seulement c'est faux mais en plus une majorité d'abonnés ADSL n'a pas accès à la moitié des services vantés dans les publicités.

Il ne s'agit donc pas de passer au TRES HAUT DEBIT mais de faire en sorte d'améliorer le quotidien des internautes. Et si dans un premier temps cela passe par une montée en débit pour respecter une certaine logique économique...pourquoi pas ! Mais il faut que cela se fasse, et que cela se fasse intelligemment.

Pourvu que cela ne se passe pas comme pour les travaux dans les rues.... EDF casse le bitume pour enterrer des lignes puis refait l'enrobé... et 3 mois apres c'est la Compagnie des Eaux....puis 3 mois apres c'est FT....et 3 mois après c'est la réfection des conduites de chauffage....

ronan - le mardi 30 novembre 2010 à 15h18

Je pense qu'il faudrait garder des lignes comme çà, dans le cadre d'un musée "des débuts d'Internet".

C'est limite "collector" ! On se pose même la question de savoir si la ligne téléphonique est vraiment utilisable, avec une telle longueur. Comme le dirait mon ex-prof de maths : "Quelle est la puissance théorique du son pouvant passer sur cette ligne, sachant que le son est affaibli de moitié plus ou moins tous les 3 db ?"

Ma calculette de poche arrondit ce chiffre à un authentique "0"...

fredoche71 - le mardi 30 novembre 2010 à 15h48

les taches blanches au milieu du bleu c'est quoi ? le sommet de la montagne
Saint cierge la serre par exemple

merci c'est très intéressant

par contre beaucoup de coins autour des gorges et des villes comme joyeuse ou l'argentière sont desservis en 3G+ avec un débit du feu de dieu.
Les touristes ça paie

prououou - le mardi 30 novembre 2010 à 16h46

Citation :
Ma calculette de poche arrondit ce chiffre à un authentique "0"...
Arff!!

Ta calculette a oublié de tenir compte de la fréquence: les 300 et quelques dB c'est pour la fréquence de 300KHz.

Pour le son, d'une fréquence moyenne de 3.4KHz, l'affaiblissement est de 4 à 5 fois plus faible, selon le diamètre du cuivre.

Mais lorsque la ligne est multiplexée, la partie en multiplex n'apporte pas de perte de puissance, puisque les signaux y circulent sous forme numérique .... par nature sans perte de qualité .... ou alors la perte est totale

Comme quoi le multiplexage est un handicap pour l'ADSL, mais un avantage pour le RTC!!

François - le mardi 30 novembre 2010 à 16h57

Citation :
les taches blanches au milieu du bleu c'est quoi ? le sommet de la montagne
Saint cierge la serre par exemple
Bonjour Fredoche, tu as l'oeil :-)

On peut dire que c'est un bug dans le sens où nous avons volontairement bridé notre logiciel pour que les atténuations supérieures à 150dB n'apparaissent pas. Il s'agissait de ne pas compter des lignes vraisemblablement touchées par des erreurs de base FT. Or il s'avère que de "vraies" lignes ont des affaiblissements de 300dB.

La couleur grise de nos cartes peut aussi représenter des zones de haute montagne par exemple.

Sebmegacool - le mardi 30 novembre 2010 à 17h04

Bien sûr que la fibre peut attendre.
Je prends l'exemple du village girondin de mes parents qui est mal placé puisqu'à la frontière avec un autre département, le Lot-et-Garonne, et qui compte 300 habitants. Ils ont été inéligibles à l'ADSL jusqu'à il a quelques mois encore avec une longueur de ligne de plus de 7kms et un affaiblissement de 73dB (certains dans le village avaient des lignes affichant 140dB tout de même). Théoriquement le ReADSL fonctionnait mais ça n'a jamais été le cas (mauvaises données de FT?).
Depuis, Gironde Numérique et France Télécom ont vraiment fait un excellent boulot, une grande quantité de NRA-ZO ont ainsi été posés dans toute la Gironde (de mémoire 106) et depuis ils ont du 20Mégas.
Je peux vous dire que ça leur change la vie. Ils sont passés d'une facture de téléphone de plus de 100€ par mois (abonnement Numéris pour avoir un misérable débit de 64kbits et pouvoir téléphoner en même temps + forfait bas débit illimité + forfait voix) à 29,90€ tout compris avec le téléphone illimité. Car, il ne faut pas l'oublier, ça coûte excessivement cher le bas débit.
Personnellement, habitant à Bordeaux j'ai l'ADSL aussi (seulement 5Mégas, les lignes dans le Nord de l'agglomération sont pourries) mais je pourrai prendre la fibre puisqu'Orange l'a posée il y a maintenant plus d'un an et il y a également Numéricable. Je ne la prends pas parce que c'est encore trop cher.
Donc, vraiment, la fibre, je ne vois pas en quoi c'est nécessaire en ville plus qu'en campagne.

Autre chose, j'ai un pote dans le département voisin, le Lot-et-Garonne, qui a pris le Wimax étant donné que l'intégralité de son bled est inéligible à l'ADSL. Son département ayant fait ce choix plutôt que de poser des NRA-ZO. Je pense pouvoir parler pour lui: c'est nul! Il paie hyper cher pour avoir un débit d'1Méga et un supplément pour avoir le téléphone. Ça n'arrête pas de déconnecter, bref, c'est vraiment pourri! Le pire c'est que ça a dû leur coûter excessivement cher au département de poser toutes ces antennes. Je ne vois vraiment pas l'intérêt de dépenser autant pour ce qui restera pour moi une solution technique transitoire incapable de tenir dans le temps et de proposer autant de services que les NRA-ZO. Le pire c'est qu'il n'y a pas de concurrence donc les prix ne sont pas près de baisser pour le Wimax..

TheJL38 - le mardi 30 novembre 2010 à 22h26

Pour réagir sur le cas du Lot et Garonne, le département de l'Isère en Rhône-Alpes a fait également le choix du wimax, cela vient juste d'être déployé.
L'offre proposée vers chez moi : jusqu'à 4 Mb/s (crête) pour 29,90 sans tel, sans tv, et avec des frais d'installation (120 euros) et d'activation (50 euros).
Quel intérêt sachant que la couverture 3G+ est très bonne et que chez Bouygues on peut avoir le même débit pour le même prix sans les frais d'installation ?
En plus si ça fonctionne mal !
Au fait, c'est Alsatis l'opérateur ?

voyezzz - le mardi 30 novembre 2010 à 23h52

Citation :
L'offre proposée vers chez moi : jusqu'à 4 Mb/s (crête) pour 29,90 sans tel, sans tv, et avec des frais d'installation (120 euros) et d'activation (50 euros).
Quel intérêt sachant que la couverture 3G+ est très bonne et que chez Bouygues on peut avoir le même débit pour le même prix sans les frais d'installation ?


L'interet et pas de moindre c'est de ne pas avoir de quotas de telechargement ...
Pour revenir au sujet, je pense qu'on est au debut d'un autre probleme:

-Comme lors du passage du 56k a l'adsl, les developeurs de site vont se lacher et les pages risques de devenir bien plus lourdes, ce qui fera que les "privilegier " qui ont aujourd'hui du 512k ou 1 mega se retrouverons comme ceux qui ont 56k aujourd'hui une fois la fibre bien rependue...

-Le devellopement de solutions paliatives à l'adsl me fait un peu penser un devellopement anarchique des energies vertes (eoliennes et panneau photovoltaiques) ou on commence a voir aujourd'hui les aberations faites. C'est toujours la meme recette : la pluie de subventions attire des societés assez douteuse et surtout fait faire des choix irrationels ...

--->Clairement la bonne solutions à long therme aurait ete les NRA-ZO qui cree une bonne base de depart pour un fibrage futur et permet d'avoir une vrai connexion ...

bodenis - le mercredi 1 décembre 2010 à 09h19

Pas besoin d'attendre pour avoir l'impression d'être à 56 k avec une installation READSL ! La plupart des sites sont aujourd'hui tellement lourds que j'ai appris à fermer la fenêtre quand je tombe dessus !
Dans la Vienne (86), qui a fait le lamentable choix du Wimax (7 millions d'euros), on est soi-disant connectés partout à 2 Mo/s ! J'habite dans un village cerné par d'autres qui disposent tous de 5 ou 18 Mo, mais à 6/7 km en moyenne. Et l'antenne Wimax la plus proche est à plus de 20 km ;-)
Résultat, j'ai gardé mon READSL qui m'assure près de 0,5 Mo de débit (60 k/s en réception, 16 k/s en émission), qui fonctionne d'ailleurs en ADSL classique (GDMT), alors que c'est soi disant impossible ! Et en Wimax, mon voisin ne dépasse pas les 400 k/s quand la végétation est soigneusement coupée XD
Ce qui me rassure, c'est que selon la carte Ariase, je suis entre l'orange et le jaune, soit environ à 5 Mo

J'ai "emmerdé" FT pour avoir des fils neufs dans ma rue (plus de coupures quand il pleut), mais je n'ai plus d'autre solution que de prendre mon mal en patience. Même les gars de FT m'ont dit que Orange ne voulait plus refaire de lignes, que la maison mère estime de bonne qualité (la plupart n'ont qu'une petite trentaine d'années dans le département). En gros, je brûle un cierge chaque matin en me disant "pourvu que ma ligne ne subisse pas une grosse avarie, car j'aurais plus d'internet". Le problème, c'est que ma femme et moi travaillons tous deux via le web, et qu'une coupure définitive serait une mise au chômage technique.

Bref, la fracture numérique existe bel et bien, et même si nous avons de la chance d'avoir le READSL, force est de reconnaître qu'à l'usage, nous avons un handicap sérieux pour envoyer et recevoir de gros fichiers. En envoi, c'est minimum une minute du Mo, et un ordi qui rame durant tout ce temps.

Et pendant ce temps là, notre mairie se fait construire un site web digne du portail Orange, alors que la plupart des administrés ne peuvent même pas s'y connecter. Pauvres de nous !

prououou - le mercredi 1 décembre 2010 à 09h42

Les internaute devront peut-être apprendre à ne pas recevoir l'internet !!!
Citation :
Pas besoin d'attendre pour avoir l'impression d'être à 56 k avec une installation READSL ! La plupart des sites sont aujourd'hui tellement lourds que j'ai appris à fermer la fenêtre quand je tombe dessus !
Je pense qu'avec un plugin tel ADblockPlus et un navigateur compatible (Firefox ici) tes pages seraient singulièrement allégées sans que tu aies à intervenir
Pour mémoire, les (encore) condamnés peuvent (souvent) gagner quelques Kbps avec un filtre ADSL
Par ailleurs, le pont WiFi peut être une solution leur permettant de goûter enfin à l'ADSL, lorsque le relief n'est pas irrémédiablement hostile.

Les Enfants du Numérique - le mercredi 1 décembre 2010 à 13h45

Citation :
Bien sûr que la fibre peut attendre.
Je prends l'exemple du village girondin de mes parents qui est mal placé puisqu'à la frontière avec un autre département, le Lot-et-Garonne, et qui compte 300 habitants. Ils ont été inéligibles à l'ADSL jusqu'à il a quelques mois encore .
Depuis, Gironde Numérique et France Télécom ont vraiment fait un excellent boulot, une grande quantité de NRA-ZO ont ainsi été posés dans toute la Gironde (de mémoire 106) et depuis ils ont du 20Mégas.
Je peux vous dire que ça leur change la vie. Ils sont passés d'une facture de téléphone de plus de 100€ par mois (abonnement Numéris pour avoir un misérable débit de 64kbits et pouvoir téléphoner en même temps + forfait bas débit illimité + forfait voix) à 29,90€ tout compris avec le téléphone illimité. Car, il ne faut pas l'oublier, ça coûte excessivement cher le bas débit.
Donc, vraiment, la fibre, je ne vois pas en quoi c'est nécessaire en ville plus qu'en campagne.

Autre chose, j'ai un pote dans le département voisin, le Lot-et-Garonne, qui a pris le Wimax étant donné que l'intégralité de son bled est inéligible à l'ADSL. Son département ayant fait ce choix plutôt que de poser des NRA-ZO. Je pense pouvoir parler pour lui: c'est nul! Il paie hyper cher pour avoir un débit d'1Méga et un supplément pour avoir le téléphone. Ça n'arrête pas de déconnecter, bref, c'est vraiment pourri! Le pire c'est que ça a dû leur coûter excessivement cher au département de poser toutes ces antennes. Je ne vois vraiment pas l'intérêt de dépenser autant pour ce qui restera pour moi une solution technique transitoire incapable de tenir dans le temps et de proposer autant de services que les NRA-ZO. Le pire c'est qu'il n'y a pas de concurrence donc les prix ne sont pas près de baisser pour le Wimax..


Tout à fait d'accord.

La majorité des sites Web sont impossibles à afficher en bas débit (du fait de la publicité, des photos et vidéos) ou sont inutilisables en bas débit (formulaires, transactions, streaming audio et vidéo, etc).
La majorité des usages d'aujourd'hui sont impossibles en bas débit (mise à jour des ordinateurs/mobiles/ipod et autres, téléchargement de documents, envoi/réception de photos et vidéos par mail ou via des sites, webcam, etc).
Il y a de plus en plus d'usagers et d'usages simultanés dans un même foyer.

Le "bas débit" signifie communément "analogique 56 kbps", mais 512 kbps ou 1 Mbps voire plus sont aussi du bas débit au regard des offres commerciales et des usages.

Avant de parler de haut débit, il faut définir une référence avec des critères sur les 3 axes : services, qualité de service, prix.
Pour choisir une voiture on parle catégorie, carburant, places, coût d'achat et coût d'entretien. Pour choisir une technologie il devrait en être de même : comparons à partir d'un référentiel.
Quel est le coût d'achat pour l'usager (kit d'installation, mise en service) ? Quelles sont les capacités ? Quel est le coût d'usage ? Quel est le coût de résiliation ?
Quels sont les coûts pour l'opérateur ?
Et à l'heure du développement durable et de la réduction des déchets : quel est le coût pour la planète ?
- consommation électrique
- rejets, comme les ondes du WiFi, Wimax et satellite
- déchets et pollution lors de la mise au rebut, comme le satellite
-...

En réponse au Maire de Bushwiller qui se bat pour un NRA-ZO, un internaute répond "Wimax de 40 Mbps partagé entre les abonnés" (http://e-alsace.net/index.php/smallnews/get?newsId=5367) ...
Quel débit descendant et montant reste-t-il par abonné ? Pour quels services ? Avec quelle qualité ? A quel prix ?
Quelle est la pérennité de cette technologie, sachant que les usages augmentent et que les sites Web et les usages requièrent de plus en plus de bande passante descendante et montante ?

Les prises de position ne tenant compte que du débit descendant sont obsolètes depuis longtemps.
Le bas débit n'est plus viable, les technologies palliatives non plus.

Habitants d'une commune en bas débit, nous avons créé l'association Les Enfants du Numérique pour obtenir du VRAI HAUT DÉBIT (http://blog.lesenfantsdunumerique.fr/), et non des installations palliatives en services et qualité de service qui sont de surcroît plus onéreuses pour l'usager. Le bas débit est au moins illimité et permanent. Les technologies hertziennes sont des compléments pour l'accès Internet mobile ou des zones isolées de tout et inaccessibles, pas des technologies principales pour un accès Internet fixe et permanent.

La référence est encore le Triple Play à 29,90 € par mois pour Internet illimité + télévision + téléphonie illimitée en France. Bientôt ce sera l'offre très haut débit par fibre optique.

Nous devrons mettre à jour notre comparatif basique de juillet 2010 (http://blog.lesenfantsdunumerique.fr/post/2010/07/22/Investir-pour-r%C3%A9duire-les-co%C3%BBts-d%E2%80%99usage).

François - le mercredi 1 décembre 2010 à 14h21

Citation :
La référence est encore le Triple Play à 29,90 € par mois pour Internet illimité + télévision + téléphonie illimitée en France. Bientôt ce sera l'offre très haut débit par fibre optique.
BOnjour, je ne suis pas d'accord avec toi.

Cette "référence" est une référence publicitaire/marketing et ne reflète ABSOLUMENT pas la réalité.
Je pense que la référence correspond plutôt à du Double Play à 30€. Cela sera d'autant plus vrai avec la hausse de la TVA sur le Triple Play puisque ces offres seront dorénavant à 33€.

La réalité de l'Internet - spécialement en zone rurale - ne doit pas être perçue depuis les panneaux 4x3 ou les pubs TV.

dd27 - le mercredi 1 décembre 2010 à 16h13

On peut en conclure que quelque soit l'endroit en France une bonne partie de la population est en dessus de 2 mega pourtant nos impôts sert à financer l'infrastructure des villes ou que l'on soit.
Dans l'EURE nos élus considèrent qu'internet est un loisir et que l'objectif est atteint 512k au minimum pour tous et wimax si pas éligibles ( oui mais a quels prix tout le monde n'a pas le budget pour se payer du wimax ou du satellite surtout pour un débit équivalent à l'ADSL de 2 à 4 méga) .
Donc une majorité des eurois se coltinent du 512k avec les déconnections intempestives du aux réseaux vétuste selon les aléas de la météo , alors les effets d'annonces sur la fibre me font rire ca ne concerne bien souvent que la rue principale des grandes villes avec des tours ou les opérateurs pourront rentabiliser leurs lignes rapidement.
Il n'y a qu'une volonté politique d'investissement et l'ARCEP qui pourront changer les choses et ce n'est pas pour demain .
Alors patience et bon courage à tous

prououou - le mercredi 1 décembre 2010 à 16h31

Citation :
Pour choisir une voiture on parle catégorie, carburant, places, coût d'achat et coût d'entretien.
C'est oublier un peu vite, ou ignorer totalement, qu'au début de l'automobile la vraie question était: avoir ou ne pas avoir d'automobile!

Les options ne sont venues que très longtemps après ces temps lointains, ce qui permet aujourd'hui d'avoir une voiture presque "sur mesure" puisque la fabrication s'effectue "à la carte".
De même pour l'accès à internet, au lieu de réclamer d'emblée du haut ou très haut débit, dans l'immédiat il conviendrait déjà de s'attacher à avoir un débit correct même s'il est tout juste suffisant.
Les partisans du tout NRA-ZO d'aujourd'hui commettent la même erreur que les partisans du tout Wimax d'hier

Citation :
En réponse au Maire de Bushwiller qui se bat pour un NRA-ZO, un internaute répond "Wimax de 40 Mbps partagé entre les abonnés" (http://e-alsace.net/index.php/smallnews/get?newsId=5367) ...
La première règle pour être crédible est de ne pas dénaturer la réalité des faits .

En l'occurrence il s'agit d'un réseau WiFi communautaire (et non de Wimax) dont la capacité théorique semble être de 54Mbps alimenté à partir de plusieurs accès ADSL de 1Mbps.

Au lieu d'être raillé, cet exemple mériterait d'être imité en ce qu'il constitue une solution intermédiaire d'attente de l'arrivée de la fibre optique. Son coût (30.000€ pour 55 foyers, ce qui est relativement élevé) est à mettre en perspective avec celui d'un NRA-ZO (350.000€ pour combien de foyers?), outre les travaux de génie pour sa mise en place.
Citation :
Habitants d'une commune en bas débit, nous avons créé l'association Les Enfants du Numérique pour obtenir du VRAI HAUT DÉBIT (http://blog.lesenfantsdunumerique.fr/), et non des installations palliatives en services et qualité de service qui sont de surcroît plus onéreuses pour l'usager.
Comme leur intitulé l'indique, "les enfants du numérique" sont encore des enfants, et comme tels font leur caprice en exigeant du haut débit pérenne alors que la technologie en est déjà rendue au très haut débit. Après tout la démarche se tient: demain ils pleureront pour avoir le très haut débit, de quoi justifier la poursuite de la lutte.
Citation :
La référence est encore le Triple Play à 29,90 € par mois pour Internet illimité + télévision + téléphonie illimitée en France.
Encore cet infantilisme qui veut tout et tout de suite

C'est oublier un peu vite qu'avant de parler de ce que l'on met dans les tuyaux il convient déjà de regarder ce que ces tuyaux peuvent supporter; pour mémoire, les premières installations électriques domestiques comportaient du fil de 5/10mm (soit 2/10mm²) (de mémoire) alors qu'aujourd'hui il est mis 1.5mm² (pour une lampe) et 6mm² pour une plaque de cuisson! Paris ne s'est pas construit en un seul jour!

Ici j'irai plus loin que François: ma référence est l'ADSL seul, sachant que c'est sur cet ADSL que seront servis tél ou TV ou autres services. Si sa référence est à 30€ (environ) en dual play, la mienne est à 20€ en ADSL seul; ce à quoi je puis ajouter la VOIP chez le prestataire de mon choix (pour 1.20€/mois chez OVH).
Partant de cette référence, tous ne pourront pas y ajouter la VOIP, soit que leur débit est insuffisant ou instable

Les Enfants du Numérique - le mercredi 1 décembre 2010 à 17h42

Citation :
Citation :
La référence est encore le Triple Play à 29,90 € par mois pour Internet illimité + télévision + téléphonie illimitée en France. Bientôt ce sera l'offre très haut débit par fibre optique.
BOnjour, je ne suis pas d'accord avec toi.

Cette "référence" est une référence publicitaire/marketing et ne reflète ABSOLUMENT pas la réalité.
Je pense que la référence correspond plutôt à du Double Play à 30€. Cela sera d'autant plus vrai avec la hausse de la TVA sur le Triple Play puisque ces offres seront dorénavant à 33€.

La réalité de l'Internet - spécialement en zone rurale - ne doit pas être perçue depuis les panneaux 4x3 ou les pubs TV.


Mea culpa, j'ai alors mal précisé le terme "référence".
Il s'agit pour moi de la connexion à laquelle se réfèrent les médias, les élus, les sites, les marchands, les banquiers, les administrations, etc quand ils parlent de l'usage Internet, quand ils nous martèlent pour que nous acceptions la dématérialisation, quand ils parlent des possibles actuels comme si tout le monde avait Internet/TV/téléphonie sur la même ligne.

Ca ne reflète absolument pas la réalité terrain - nous sommes en zone rurale bas débit - mais les croyances et les discours bien théoriques que nous entendons partout, même dans les écoles ("regardez cette vidéo sur www.xxx et faites un commentaire de 2 pages" !).

Quant aux tarifs, qui se préoccupe de ce que coûte à l'usager une connexion autre que l'ADSL, en ajoutant la télévision (il n'y a jamais eu de réception hertzienne ici) et la consommation téléphonique ?

Les Enfants du Numérique - le mercredi 1 décembre 2010 à 18h11

Je suis Sam, membre de l'association " Les enfants du numérique".

Outré. voilà. Encore une fois de plus je relis les même choses.
Nous, comme tant d'autre, habitants de la campagne, avons un vieux cuivre
posé en pleine terre, nous n'avons pas le droit d'oser espérer être connectés???

Revenez donc au 56 ko, dés demain matin.
Après on verra si vous n'allez pas tout faire pour
accéder à un débit respectable.
Et les solutions Satellite ou hertzien... merci..on a déjà donné.
Citation:
Habitants d'une commune en bas débit, nous avons créé l'association Les Enfants du Numérique pour obtenir du VRAI HAUT DÉBIT (http://blog.lesenfantsdunumerique.fr/), et non des installations palliatives en services et qualité de service qui sont de surcroît plus onéreuses pour l'usager.
Comme leur intitulé l'indique, "les enfants du numérique" sont encore des enfants, et comme tels font leur caprice en exigeant du haut débit pérenne alors que la technologie en est déjà rendue au très haut débit. Après tout la démarche se tient: demain ils pleureront pour avoir le très haut débit, de quoi justifier la poursuite de la lutte.


Sérieusement.. pour qui vous vous prenez ?

prououou - le mercredi 1 décembre 2010 à 21h27

Citation :
Revenez donc au 56 ko, dés demain matin.
Après on verra si vous n'allez pas tout faire pour
accéder à un débit respectable.
Le 56K je connais. J'ai aussi vu évoluer la technologie vers les solutions disponibles aujourd'hui.
Je sais ce que je ferais si je devais avoir recours à une solution d'attente, sans attendre sur quelqu'un pour me l'apporter

Dis-toi que tu n'as pas le monopole de la ruralité
... par ailleurs tu as raison sur le fait que Paris n'est pas la France: ce n'est pas parce que la population de la campagne a été divisée par 10 en un siècle que la campagne n'existe plus
Citation :
Et les solutions Satellite ou hertzien... merci..on a déjà donné.
Provenchère a la malchance de se trouver dans une cuvette, ce qui allonge les lignes terrestres, et fait obstacle aux ondes dont les émetteurs sont trop lointains (TV, Wimax).

Une solution WiFi est possible à la condition de passer par un relais intermédiaire. C'est un défi qu'une association wifi aurait probablement à cœur de relever
Citation :
Sérieusement.. pour qui vous vous prenez ?
pour un esprit tortueux qui a l'art de mettre le doigt là où ça fait mal .
Tu souhaites faire avancer ton schmilblick? ... alors mets en pratique ce proverbe qui semble aujourd'hui désuet:
"Aides-toi, et le ciel t'aidera"

... et de grâce reviens sur terre avec le bon sens paysan de ceux qui nous ont précédés:
ton association milite pour "... le droit à la fibre optique jusqu'à la maison (FttH), pour tous les habitants dont l'habitation est raccordée à une ligne téléphonique fixe."
Faut-il vraiment être pessimiste pour avoir besoin et d'une liaison fibre optique et d'une ligne fixe

Je serais à la place de ceux dont la ligne fait plus de 300dB que je saurais me contenter d'une liaison optique

fredoche71 - le jeudi 2 décembre 2010 à 10h59

bonjour

aux "enfants du numérique", j'étais arrivé jusqu'à votre site il y a quelques temps de cela, notamment lors de la première chanson.

Personnellement je partage l'avis de François et de prououou.
Il ne faut pas se tromper de référentiel: il existe une nouvelle catégorisation sociologique, au moins à l'œuvre chez les FAI, c'est l'atténuation de votre ligne de cuivre. Ce critère définit le seuil des possibles à l'heure actuelle, pas encore le niveau de services effectifs. Il suffit de voir la signature de François pour en prendre conscience.

Et puis j'abonde dans le sens de prououou. Il faut se confronter à la réalité, évaluer les solutions possibles et se donner les moyens de les mettre en œuvre.
Le FTTH dans votre petit village, ça tient réellement du fantasme pour les quelques années à venir. Ou alors il faut prendre ce projet à bras le corps et pour ainsi dire "creuser vous-même".
Il n'y a pas de service public universel pour ce type d'infrastructure et je ne pense pas que cela change à court terme, je ne vois pas encore apparaitre cette idée dans les programmes politiques.

Il me semble donc que pour réellement rendre service à vos enfants et à vous-même, il conviendrait de prendre au sérieux ce que vous propose prououou. Et peut-être de vous engager dans ce sens.

Se contenter d'opposer vos discours et vos chansons à d'autres discours, en quoi cela vous permettra d'atteindre les objectifs déclarés de votre association ?

A l'instar de prououou je ne saurais trop vous conseiller de consacrer votre énergie à le "faire", et non plus à le "dire " ou à le chanter, même si c'est bien sympathique.

jpv19 - le jeudi 2 décembre 2010 à 12h03

La chanson est chouette www.youtube.com/watch?v=7LnJ6JHj3Ms Pour citer fredoche71 "creuser vous-même". LW se lance pourquoi pas vous? www.limousin-wireless.net/?p=72#comment-4973

Aujourd'hui, LW est tout proche de dérouler 1Km de fibre sur le 1er réseau construit depuis 5 ans entre Egletons et les Farges (commune de Moustier ventadour) et qui s'est agrandi à 2 autres villages. Le Km de fibre tiré entre 2 relais Wifi allimentera un 3ème village.

fredoche71 - le jeudi 15 décembre 2011 à 10h33

salut

je sais pas pourquoi, j'ai pensé à eux ce matin :
blog.lesenfantsdunumerique.fr/

Le résultat en tête de blog ne m'étonne pas.

Entre dire et faire, il y a un monde encore, dommage pour eux.

A noter qu'ils appellent au don ici :
http://www.lesenfantsdunumerique.fr/


Ajoutez votre commentaire


Test ADSL et Fibre

Pas de ligne ? Numéro non reconnu ?


Lettre d'information