Quand l'ADSL est loin, très loin... trop loin


Ecrit par François Le Gall le mardi 30 novembre 2010 à 09h35

Actualités Technologies Réseaux

Alors que la France se passionne (et râle !) pour la fibre optique, de (trop) nombreux internautes frôlent la crise cardiaque après avoir testé leur éligibilité à l'ADSL.


Derrière les offres ADSL des fournisseurs d'accès se cache toujours (très) discrètement une mention essentielle indiquant "sous réserve d'éligibilité technique et selon les zones géographiques".

Cet avertissement traduit de manière simplifiée l'impossibilité pour l'opérateur de fournir une connexion ADSL pour les internautes qui sont trop éloignés du central téléphonique, et plus particulièrement à ceux dont l'affaiblissement de ligne est supérieur à 78dB (décibels).

Les internautes qui résident en zones urbaines n'ont pas de soucis à se faire. La plupart du temps, ils profitent d'une ligne peu ou moyennement atténuée (- de 50dB). Mais qu'en est-il en zone rurale ?

Pour illustrer la fracture numérique qui sévit encore et toujours, nous avons volontairement choisi trois lignes téléphoniques de la région de Privas en Ardèche présentant un affaiblissement hors du commun.



Avec 347dB d'affaiblissement et une longueur de plus de 24km, cette ligne appartient à un internaute résidant dans la commune de Saint-Cierge-la-Serre (200 habitants), distante de 15km de la ville de Privas où est situé le central téléphonique PRI07.

Une autre ligne de cette commune affiche des caractéristiques techniques identiques avec plus de 345dB d'atténuation et un multiplexage.... histoire d'assombrir un peu plus le tableau.

Avec 307dB et 20km de longueur, notre troisième exemple fait presque figure de "petit joueur". Cette ligne téléphonique appartient à un internaute vivant à Saint-Michel-de-chabrillanoux, une commune très au nord du central de Privas, où elle est pourtant reliée !

Après le poids des mots, passons au "choc des photos" comme dirait un célèbre magazine de presse. La carte des débits de la région de Privas, réalisée par notre équipe, montre ainsi très clairement les zones blanches (colorisées en bleu) où l'ADSL n'est pas disponible.

Zones Blanches ADSL Ardêche

En recherchant d'autres tristes records d'inéligibilité ADSL, nous avons remarqué une ligne avec 458dB d'affaiblissement d'une longueur de plus de 32 kilomètres et raccordée au central... de Plessis Bouchard (PLB95) dans le Val d'Oise.

Le Val d'Oise n'étant pas réputé pour ses zones blanches, nous avons voulu en savoir plus. Il semblerait qu'il s'agisse d'une erreur de la base de données France Télécom. Une erreur d'autant plus drôle que le numéro correspond aux locaux de l'opérateur historique qui jouxtent le noeud de raccordement du Plessis Bouchard justement !

Les lignes dont l'affaiblissement est supérieur à 78dB (limite d'éligibilité selon l'ARCEP) restent un problème, notamment pour certains départements comme la Lozère, l'Aude, la Corrèze, ou encore le Tarn.


A l'heure des grands discours sur le Très Haut Débit et la fibre optique, plusieurs centaines de milliers de français sont toujours privés d'ADSL, et restent tributaires des technologies alternatives (satellite, WiMax, NRA-ZO)... pas toujours disponibles selon les collectivités locales. Si la situation générale s'améliore doucement, elle risque pourtant de s'aggraver à court terme si le Très Haut Débit (essentiellement la fibre optique) des villes n'est pas rapidement accompagné d'une montée en débit dans les zones rurales.


Recherchez les offres Internet disponibles chez vous

Pas de ligne ? Numéro non reconnu ?


Pour être appelé par un conseiller
A quelle période êtes-vous joignable ?

Pour vous opposer à tout démarchage téléphonique, inscrivez-vous gratuitement sur la liste Bloctel
Consultez notre politique de confidentialité des données

Lettre d'information

Conformément à la loi "informatique et libertés", vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en vous adressant à BeMove - 23 rue du Bignon - 35135 Chantepie.
Consultez notre politique de confidentialité des données