Fibre : Numericable maintient son avance sur Orange


Ecrit par François Le Gall le mercredi 13 août 2014 à 09h44


Actualités Technologies Réseaux

Quelle est l'évolution du nombre de foyers couverts en Internet très haut-débit chez Orange et Numericable depuis 2009 ?


Pour répondre à cette question, nous avons recueilli les données publiées par Numericable et Orange, les deux principaux opérateurs sur le marché du très haut débit. Ce secteur s'organise en France autour du déploiement de deux technologies : la fibre optique avec terminaison coaxiale (FTTLa) pour Numericable et la fibre optique jusqu'au domicile (FTTH) pour Orange.

Depuis 5 ans, la couverture très haut débit a fortement progressé chez ces deux opérateurs. Chez Numericable, on constate que le nombre de foyers couverts par son réseau FTTLa (standard Docsis 3.0) est ainsi passé de 3.5 millions en 2009 à 5.6 millions au 30 juin 2014, soit une hausse de 60% correspondant à 2.1 millions de nouveaux logements éligibles à un débit descendant jusqu'à 200 Mbit/s (contre 30 Mbit/s sur le réseau câble non rénové).

De son côté, Orange compte actuellement 3 millions de foyers raccordables contre 560 000 en 2009 (+440%), date à laquelle la couverture FTTH de la France était encore embryonnaire. Au cours de cette période, 2.47 millions de foyers sont donc devenus éligibles à la fibre d'Orange.

Malgré l'accélération notable de la couverture FTTH d'Orange à partir de 2011, suite aux accords de co-investissement en zones moyennement denses avec SFR et Free notamment, l'écart entre le nombre de foyers couverts par Numericable et par Orange s'est finalement peu réduit puisqu'il est passé de 2.953 millions à 2.581 millions entre 2009 et 2014.



On constate que Numericable a fortement modernisé son réseau en 2009-2010 tandis qu'Orange a surtout réagi en 2012/2013, période durant laquelle le nombre de nouveaux logements couverts par sa fibre a progressé deux fois plus que celui de Numericable. Une évolution qui n'est visiblement pas passée inaperçue chez Numericable. Le cablo-opérateur a depuis changé son rythme et a adopté la vitesse de déploiement d'Orange avec environ 400 000 prises THD au 1er semestre, soit une projection de 800 000 cette année. Numericable s'est ainsi notamment illustré au printemps en avec 120 000 prises rénovées en Seine Saint Denis.

Numericable peut-t-il maintenir son avance sur Orange ? Dans une certaine mesure oui. Alors qu'Orange doit désormais tirer des milliers de kilomètres de fibre dans des villes "moyennes" avec moins d'immeubles et plus de zones pavillonnaires, Numericable dispose toujours d'un large potentiel d'extension de sa couverture très haut-débit. Pas moins de 3 millions de foyers raccordés par Numericable ne peuvent pas encore bénéficier d'un débit allant jusqu'à 100 ou 200 Mbit/s. Au rythme actuel de modernisation du réseau, cette "réserve" signifie au minimum encore 4 à 5 années de déploiement intensif ininterrompu.... et autant d'avance sur Orange.

Si Orange dispose des ressources pour couvrir un million de nouveaux foyers par an (soit la totalité d'une ville de la taille de Rennes chaque mois tout de même !), il se heurte au problème de la disponibilité réelle de la fibre dans les foyers. En effet, si sa fibre est bien déployée dans les rues, elle ne monte pas systématiquement jusque dans les foyers, faute d'accords de syndics pour tirer le réseau vertical dans la partie finale et privative des logements. Un problème qui ne se pose pas pour Numericable dont le réseau coaxial est déjà présent.

Pour étendre sa couverture FTTH, Orange devrait parallèlement s'appuyer dans les prochaines années sur les réseaux d'initiative publique, financés par les collectivités locales. Des accords vont déjà dans ce sens comme par exemple dans le département de l'Ain avec le SIEA. Cette carte peut également être jouée par Numericable (le cablo-opérateur est aussi présent dans l'Ain sur le réseau du SIEA). D'autant que le rachat de SFR par Numericable lui permettra dès 2015 (en cas de validation du rachat par l'Autorité de la Concurrence) d'être aussi présent sur les réseaux FTTH lorsque la technologie FTTLa n'est pas disponible.


Depuis 5 ans, le parc de logements éligibles au très haut-débit d'Orange et de Numericable a globalement évolué au même rythme. Contrairement à la 4G où Orange a rapidement comblé l'écart de couverture de la population avec Bouygues, la différence de couverture entre la fibre d'Orange et celle de Numericable se réduit lentement. Une situation qui montre - d'une part - que le rythme de déploiement du FTTH n'est pas assez soutenu (on parle plutôt de 2.5 millions de prises fibrées par an pour tenir l'objectif gouvernemental), et d'autre part, que des opérateurs tels qu'Orange pourraient être tentés à moyen terme par une solution hybride telle que le FTTdp - G.Fast qui consiste à tirer la fibre au plus près de l'abonné tout en réutilisant le réseau téléphonique existant sur les derniers mètres.




Ajoutez votre commentaire


Recherchez les offres Internet disponibles chez vous

Pas de ligne ? Numéro non reconnu ?


Pour être appelé par un conseiller
A quelle période êtes-vous joignable ?

Pour vous opposer à tout démarchage téléphonique, inscrivez-vous gratuitement sur la liste Bloctel

Lettre d'information