Orange signe une nouvelle DSP dans l'Orne : 21 500 prises fibre optique d'ici fin 2019


Ecrit par Didier Latil le jeudi 23 novembre 2017 à 18h14

Actualités Orange

Le Département de l'Orne a officialisé son choix de l'opérateur Orange pour la Délégation de Service Public (DSP) afin de concevoir et exploiter le réseau en fibre optique sur le département ornais en région Normandie.


Orange signe une DSP dans l'OrneOrange enchaîne les signatures de Délégation de Service Publique afin de déployer de nouveaux réseau fibre optique en zones rurales, avec désormais l'Orne.
Après la Bretagne il y a deux ans, plus un contrat CREM (conception, réalisation, exploitation, maintenance) dans le Gers, une convention de déploiement dans les Hautes-Pyrénées, un contrat CREM en Loire Atlantique et tout dernièrement une DSP en Mayenne, c'est au tour du département du 61 d'avoir choisi Orange.

Après étude des deux candidatures (SFR Collectivités pour la seconde), c'est donc Orange qui a été sélectionné. Cela concernera une première tranche de 21 500 prises FttH prévues en déploiement d'ici fin 2019, avec une option sur une deuxième phase de 50 000 prises d'ici fin 2021. Soit 71 500 prises déjà contractualisées, qui devraient ensuite être complétées par une quarantaine de milliers de prises… bien avant 2025 !


21 500 prises FttH d'ici fin 2019 !

Pour cette première phase, pour un budget de plus de 15 millions d'euros, les 21 500 prises sont réparties de façon équitable entre les territoires de L’Aigle et d’Argentan. Avec des communes qui vont de presque 9 000 prises (Argentan) à des villages plus modestes (52 prises sur Juvigny-sur-Orne) ! Les dernières prises seront construites d'ici fin 2019, avec 12 mois d'avance sur le projet initial du SDTAN.

Il s'agira par contre d'un réseau passif, avec donc les difficultés habituelles pour les petits opérateurs à venir sur la région. Non seulement pour les offres FttH destinées aux particuliers mais surtout pour les offres FttE/FttO adressées aux entreprises, avec une situation de monopole de la part des 3 gros opérateurs (Orange, SFR et Bouygues) qui va s'amplifier !

La fibre optique sur 21 500 prises Aigles et Argentan

16 000 foyers ornais avec un meilleur ADSL et VDSL2

Dès 2015, dans le projet du Plan Numérique Ornais, le Conseil Départemental avait opté pour des opérations de montée en débit. Il s'agissait d'opticaliser (amener la fibre optique) 109 sous-répartiteurs afin dans un premier temps d'améliorer les débits ADSL, voire de proposer du VDSL2 sur certains foyers.
La prochaine étape pour les autres logements et locaux mal desservis en connexion internet passera donc par de la fibre optique, même si des solutions alternatives (satellite, LTE Fixe…) puissent être mises en place pour ceux situés dans les dernières tranches FttH.

Le Conseil Départemental ornais vise en effet le THD pour 100% des foyers du département à l’horizon 2023. Presqu'en phase avec la nouvelle feuille de route évoquée par le Gouvernement. Déjà fin 2021 pour l'Orne, on devrait avoir :

  • 75 % des foyers raccordables à la fibre optique
  • 80 % des foyers avec un accès à Internet à plus de 20 Mbit/s
  • 90 % des foyers avec un accès à 8 Mbit/S ou plus

La fibre optique dans le 61 (Orne)

Les communes déjà ouvertes à la fibre optique Orange

En effet, Orange est déjà engagé dans les déploiements de réseaux en fibre optique en zone AMII sur le département, notamment sur Alençon et son agglomération, mais également sur celle de Flers. Il s'agit du poumon économique de l'Orne est d'ici fin 2020, ce sont 30 500 prises qui auront été déployées.

Vous pouvez d'ores et déjà profiter des offres fibre d'Orange sur certaines des communes de cette zone moyennement dense, notamment sur :

  • Alençon (61000) : Orange et SFR en FttH (+ SFR en câble)
  • Flers (61100) : Orange en fibre optique. A fin octobre, 700 prises étaient raccordables.
  • Damigny (61250) : Orange et SFR en FttH
  • St Germain du Corbéis (61000) : Orange en FttH
  • Condé Sur Sarthe (61250) : Orange en FttH

La montée en débit déjà pour 16 000 foyers

Orange a rejoint la Fédération des Industriels des Réseaux d'Initiative Publique


La FIRIP (Fédération des Industriels des Réseaux d'Initiative Publique) regroupe les industriels, opérateurs et acteurs du déploiement des réseaux numériques dans les territoires dits moins-denses ou d'Initiative Publique. Alors que SFR Collectivités a été exclu de cette même fédération, suite à son projet Fibrer la France, totalement en opposition avec le principe de la FIRIP, c'est Orange qui vient de la rejoindre. Un timing opportun, mais qui découler de plus de 18 mois de négociation.

Orange signe une DSP dans l'OrneSi en théorie, cela confirme les annonces récentes d'Orange, sur son implication dans le déploiement de réseau fibre optique sur des zones moins denses, donc moins rentables, les choses ne sont pas aussi idylliques. En effet, la grande majorité des RIP d'Orange sont dit passifs, ce qui veut dire que pour venir proposer ses offres commerciales, un autre FAI doit effectuer de lourds investissements. De fait, cela empêche les opérateurs plus modestes comme LAFIBRE videofutur, K-Net, Kiwi, Comcable et autres Coriolis de venir. Seuls les Opérateurs nationaux (Free, Bouygues Telecom et SFR) sont éventuellement en capacité de le faire.



Notre sélection de Box

BBOX

Bbox

Internet + Téléphonie + TV
À partir de1€99
Red By SFR

Red Box

Internet + Téléphonie (sans engagement)
À partir de10€00
SFR

Série Limitée Starter

Internet + Téléphonie + TV + SFR Presse
À partir de19€99
Recherchez les offres Internet disponibles chez vous

Pas de ligne ? Numéro non reconnu ?


Pour être appelé par un conseiller
A quelle période êtes-vous joignable ?

Pour vous opposer à tout démarchage téléphonique, inscrivez-vous gratuitement sur la liste Bloctel
Consultez notre politique de confidentialité des données

Lettre d'information

Conformément à la loi "informatique et libertés", vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en vous adressant à BeMove - 23 rue du Bignon - 35135 Chantepie.
Consultez notre politique de confidentialité des données