La fibre à partir de 15,99€/mois

02 99 36 30 54

Comment avoir une bonne connexion internet dans le train et le métro ?

Vous utilisez votre smartphone, une tablette ou un ordinateur portable pour vous connecter à Internet dans un train ? En WiFi ou via votre réseau mobile 4G ou 5G, découvrez comment ça marche et comment avoir une bonne connexion internet !

Comment avoir une bonne connexion internet dans le train et le métro ?
Didier Latil - modifié le 02/02/2022 à 12h31

Rester connecté à internet dans le train est aujourd’hui un besoin pour la majorité des Français ! Consulter ses emails, envoyer un message pour prévenir de son retard, naviguer sur Internet pour consulter les dernières actualités et les réseaux sociaux, regarder un film en streaming ou jouer… Oui, mais encore faut-il avoir un réseau mobile ! A bord d’un TGV, métro, RER ou TER, la plupart des lignes proposent désormais une couverture internet mobile. Découvrez lesquelles, comment en profiter en WiFi, en 4G ou en 5G.

Se connecter à internet dans le train : comment ça marche ?

Pour une connexion internet dans un train, cela peut se faire via le réseau mobile 4G ou 5G de votre forfait. Alors qu'il y a quelques années, la couverture des lignes ferroviaires était très mauvaise de la part des opérateurs, elle a fortement évolué ces dernières années. Nombreux tunnels, passages dans des zones isolées sans antennes mobiles à proximité, vitesse ou connexion coupée... ces obstacles ont depuis été surpassés par les opérateurs. Qui proposent désormais une couverture supérieure à 70% sur les lignes TGV et plus de 87% sur les lignes de RER et Transiliens.

En complément, la SNCF, la RATP et les sociétés de transport ont déployé leur réseau WiFi. Une connexion internet gratuite et partagée ensuite dans les rames, avec des relais. Pour y accéder, identifiez les réseaux WiFi disponibles (souvent du genre WiFi-SNCF…) et connectez-vous. Mais là aussi, certains problèmes techniques demeurent. En effet, l’origine de cet internet arrive quoiqu’il en soit par ondes hertziennes. Soit par satellite, soit surtout désormais par les réseaux mobiles 4G et 5G.

Le mode hors-connexion dans le train

Le Mode Hors Connexion : trop souvent ignoré, le mode hors connexion est proposé par de nombreuses applications. Elles peuvent fonctionner même quand la connexion à internet est coupée, dans un tunnel par exemple. Les services de diffusion de médias en direct comme Netflix, Disney+ ou Spotify offrent un téléchargement temporaire et local des contenus.

Quelle connexion internet dans métro ?

Dans les métros, RER et Transiliens, en milieu urbain avec de nombreux tronçons souterrains, se connecter à internet via son forfait 4G est plus qu’aléatoire. C’est pour cette même raison que des solutions de réseaux WiFi publics gratuits ont largement été déployées. Le plus souvent en collaboration entre la collectivité, la société de transport et un (ou plusieurs) acteurs des télécoms. Et si dans les gares, le réseau est souvent présent désormais, dans les tunnels d’accès, la connexion risque de ne pas être exhaustive.

De son côté, sur Paris, la RATP a annoncé en juin 2020 une couverture complète des stations du réseau en 4G. Le réseau de transport prône d'ailleurs être "le premier réseau de transport historique à proposer l’accès à la 4G sur l’ensemble de son réseau". Dans les métropoles telles que Lyon, Toulouse, Lille et Rennes, la connexion en 4G est plutôt bonne, si l'on en croit les chiffres de couverture de l'Arcep, le régulateur des télécoms. Le bilan est plus mitigé pour Marseille, qui plafonne seulement autour des 20% de qualité pour la navigation web

Une connexion Internet correcte dans les TGV d'ici 2020

 

Internet en mobilité dans le TGV et InOui : c’est possible !

Sur les réseaux ferroviaires empruntés par les TGV et les grandes lignes, selon votre opérateur mobile, vous pourrez rester connecté sur la grande partie de vos trajets. Cependant, avec la vitesse et les obstacles, la connexion internet peut, à certains endroits, ne pas être de bonne qualité, malgré les efforts de déploiement par les opérateurs afin d’améliorer leur réseau internet mobile le long des voies.

Avec notre test de réseau mobile, testez votre connexion internet sur votre mobile lors d’un trajet en train. Vous pourrez comparer et éventuellement changer d’opérateur pour trouver forfait avec un meilleur réseau 3G et 4G.

Tester mon réseau mobile

La SNCF travaille aussi sur la mise en place d’une connexion internet dans ses TGV via le WiFi: c’est TGV Connect. L'entreprise de transport indique ainsi sur son site internet : "Au total, nos équipes ont déployé, dans 304 rames, l’équivalent de 124 km de fibre optique et installé 18 000 antennes." Comment cela fonctionne ? La SNCF l'explique : "Dans nos trains, des boîtiers captent le signal 4G puis le transforment en réseau wifi avant de le diffuser, vous permettant de bénéficier d’une connexion Internet stable, quel que soit votre opérateur mobile. Pour garantir une connexion continue, des bornes supplémentaires ont également été installées tous les 3 km sur l’ensemble des principaux axes à grande vitesse."

Si l’accès au WiFi dans les trains est généralement gratuit, il faut le plus souvent se créer un compte, pour être identifié. Ensuite, les débits ne seront pas extraordinaires, alors ne comptez pas regarder votre série préférée sur Netflix en 4K !

 

 

Restez connecté à internet dans les TER, Intercités… et en gare

Sur le reste des lignes de type TER et Intercités, le sujet est plus complexe, car très souvent lié aux investissements des collectivités et de la région. Même si le Wi-Fi se développe de plus en plus, il faudra cependant compter sur votre forfait mobile. Les opérateurs ont en effet déployé plus d’antennes dans les zones moins denses. Centres-bourgs, zones blanches et le plus souvent les axes de transport.

Selon des mesures effectuées par l'Arcep, on atteint une couverture en internet mobile proche des 90% pour SFR, Orange, Free et Bouygues. 

Enfin, dans les gares, les connexions Wi-Fi sont globalement plus courantes et de meilleure qualité. Internet arrive dans la gare par l’ADSL ou la fibre. Ensuite, un (des) routeur(s) partage(nt) la connexion dans la gare et à proximité. L’accès est gratuit, avec là aussi un système d’identification pour pouvoir se connecter à internet.

Sur le même sujet

Les articles les plus récents