Vidéo à la demande : les offres SVOD de Netflix et consort montent en puissance


Ecrit par Ariase le mercredi 16 mai 2018 à 11h52

Actualités En général

Le marché de la vidéo à la demande par abonnement (SVOD) a presque doublé en 2017, porté par Netflix, Amazon ou encore SFR Play. Mais Canalplay fait grise mine.


250 millions d’euros : c’est ce qu’a rapporté en 2017 le marché de la vidéo à la demande par abonnement (SVOD, ou VàDA en bon français), selon le bilan 2017 publié vendredi dernier par le Centre national de la cinématographie (CNC). Soit près du double de l’année précédente (131 millions d’euros), et, pour la première fois, plus de la moitié du marché total de la VOD. Un succès qu’explique l’afflux de souscriptions enregistré notamment par Netflix. D’autres acteurs ont également contribué à cette croissance, même si leur apport est plus délicat à quantifier : Amazon avec son programme Prime, ainsi qu’Altice-SFR avec son bouquet SFR Play.

Croissance du marché de la SVOD en 2017

Netflix domine, SFR Play et Amazon Prime progressent

Le service américain comptait ainsi quelque 2 millions d’abonnés au 31 décembre 2017. Un chiffre également revendiqué par SFR Play, mais qui inclut ici des abonnés n’ayant pas spécifiquement souscrit à la plateforme vidéo de l’opérateur. Le nombre de clients d’Amazon Prime est quant à lui estimé à 1,4 million, sans qu’on sache, là non plus, quelle part de ces abonnés utilisent le service de SVOD du géant du e-commerce. Quant à CanalPlay, on ne sait plus trop où elle se situe par rapport à ces acteurs : les derniers chiffres, datant de septembre 2016, faisaient état de 600 000 abonnés.

On peut raisonnablement penser que cette base s’est érodée depuis. C’est en tout cas ce que suggère le baromètre réalisé par le CNC auprès des internautes déclarant avoir payé pour de la VOD. Cette enquête fait ainsi état d’un tassement de la popularité de CanalPlay, avec qui SFR Play fait jeu égal sur les 9 premiers mois de 2017. Derrière, Amazon décolle et FilmoTV résiste. Loin devant, Netflix paraît intouchable : doit-on s’attendre à voir la firme de Los Gatos dévorer le paysage audiovisuel français dans les prochaines années ?

La télé à la française résiste

Le CNC reste prudent face à cette perspective. D’abord, observe-t-il, si le modèle de la vidéo à la demande par abonnement explose, il reste encore un petit poucet face à la TV « à l’ancienne ». En témoignent les 3,3 milliards d’euros dépensés par les ménages français (en 2016), face auxquels les 250 millions d’euros de la SVOD restent encore modestes.

Ensuite, contrairement aux Etats-Unis, où les abonnements à la TV par câble, souvent onéreux, fondent comme neige au soleil face à Netflix, Amazon, Hulu and co, les téléspectateurs français bénéficient d’une offre gratuite conséquente, avec notamment les 27 chaînes de la TNT et les replays, ainsi que les bouquets inclus dans les offre triple-play des opérateurs, rappelle le CNC.

Part de marché de Netflix, SFR Play, Amazon, CanalPlay

L'enjeu de la diversité

D’ici à ce que les ogres américains engloutissent l’offre audiovisuelle française, il reste encore de la marge, croit-on comprendre à la lecture de ce rapport. Les firmes US continueront probablement à dominer le marché, mais les acteurs tricolores n’entendent pas se laisser faire : le CNC fonde ainsi quelques espoirs sur un éventuel renforcement de l’offre CanalPlay ainsi que sur les ambitions de l’audiovisuel public dans la SVOD.

Un projet qui a, du reste, été mis en pause récemment au profit d’une réflexion plus large sur un Netflix ou un Hulu « à la française », associant aussi les chaînes privées, signe que la perspective d’une domination des plates-formes américaines est prise au sérieux. L' enjeu est évidemment économique, mais pas seulement : il s'agit aussi de préserver la diversité de l’offre et la création, comme en témoigne la part de production française, européenne ou non-américaine dans les catalogues respectifs des différents services de SVOD (voir ci-dessous). Reste à savoir si tout ce petit monde parviendra à s'entendre, et à se mettre rapidement en ordre de bataille.

Part de contenus français et européens dans les offres SVOD



Notre sélection de Box

Bouygues

Bbox Fit

Internet + Téléphonie
À partir de12€99
Free

Freebox Mini

Internet + Téléphonie + TV
À partir de14€99
SFR

Red Box

Internet + Téléphonie
À partir de15€00
Recherchez les offres Internet disponibles chez vous

Pas de ligne ? Numéro non reconnu ?


Pour être appelé par un conseiller
A quelle période êtes-vous joignable ?

Pour vous opposer à tout démarchage téléphonique, inscrivez-vous gratuitement sur la liste Bloctel
Consultez notre politique de confidentialité des données

Lettre d'information

Conformément à la loi "informatique et libertés", vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en vous adressant à BeMove - 23 rue du Bignon - 35135 Chantepie.

Consultez notre politique de confidentialité des données