Google Home Mini : un assistant-enceinte connectée qui répond à votre voix


Ecrit par Ariase




Publié le 05/03/2018


Les enceintes intelligentes ont envahie les salons des français depuis les fêtes de Noël, avec en pole position les solutions Google Home et Googe Home Mini. Connectées à internet, elles répondent à la voix à toutes les requêtes du foyer pour informer, distraire, contrôler la maison connectée ou rechercher à peu près tout ce que vous voulez sur internet.

Google Home MiniGoogle Home Mini, et sa grande sœur Google Home, l'assistant vocal intelligent du géant américain, sont disponibles depuis quelques mois en France. Sans réelle concurrence en France pour le moment, avec de grosses promotions pour Noël, elles ont constitué un des cadeaux phares de ces fêtes de fin 2017.

Dans les faits, Google Home Mini, proposée à partir de 49€ en prix normal, est un petit galet à brancher sur le secteur. Ensuite, via une connexion en WiFi à une box Internet, elle assure toutes sortes d'interactions par simple commande vocale. A vous de le placer dans le salon, dans la cuisine, dans une chambre...
Un micro intégré lui permet de saisir ce que vous demandez et un haut parleur lui sert à vous répondre, avec une voix synthétique plutôt agréable.

Selon les analystes de Gartner, d’ici 2020, ce seront au minimum 30 % des requêtes sur internet qui passeront par la voix. Certains analystes annoncent même un ratio à 50 %, via des services utilisant les désormais incontournables Siri (Apple), Cortana (Microsoft), Alexa (Amazon), l'Assistant Vocal de Google ou Bixby chez Samsung.


Ok Google Home Mini, à quoi tu sers ?

En utilisant le service Google Assistant et une bonne dose d'intelligence artificielle, ce concierge numérique peut ainsi répondre immédiatement à vos requêtes. Traduire une expression, donner la météo pour la journée, vous indiquer le temps de trajet pour aller au bureau, vous prévenir d'un rendez-vous de votre agenda, lancer la diffusion d'un film sur votre TV ou ajouter des achats à votre liste de courses.

Plus la peine d'allumer son PC ou de passer par son téléphone pour obtenir une information, diffuser de la musique sur sa chaîne connectée ou fermer ses volets reliés à la centrale domotique. C'est convivial, plutôt intuitif, même s'il faudra apprendre les commandes et les formulations qui fonctionnent. Au début, vous risquez d'avoir régulièrement des réponses du genre "Et là, c'est le bug !" ou encore "Je n'ai pas compris votre demande...".

OK Google, pour trouver une adresse, un achat...

Parmi les nombreuses fonctions, parfois gadgets, de Google Home Mini, ce concierge numérique permet par exemple, après avoir énoncé OK Google, de :

  • Jouer à des jeux : "J'ai de la chance", "Jouons à un jeu", "Pile ou Face", "Boule de cristal"...
  • Ecouter de la musique : en lançant une playlist ou un service d'écoute musicale comme Google Play Musique, Spotify, Deezer, Tune In...
  • Diffuser des séries TV, des films, etc. en streaming sur votre téléviseur avec Chromecast, comme YouTube ou Netflix
  • Contrôler la domotique et les objets connectés (compatible Somfy, Netatmo, Hue/Philipps, Nest, Wiz, etc.)
  • Ecouter les infos, demander la météo, trouver une destination, connaître le trafic, avoir l'heure, faire un calcul...

Google Home Mini : un concentré de technologies

Pour réussir sa mission de concierge digital, Google Home Mini (et Google Home), embarque un mix de composants et de technologies. Fabriqué en plastiques recyclés, avec une base en silicone antidérapant, il intègre bien entendu un micro, que l'on peut couper (interruteur au dos). On pourra regretter l'absence de batterie intégrée. Mais avec une batterie externe, et un accès à internet par un réseau WiFi ou Bluetooth, vous pourrez en faire une enceinte ou un assistant nomade.

Google Home Mini : caractéristiques



Dimensions / poids : 98 mm (diamètre) x 42 mm (hauteur) / 173 g + Câble et adaptateur secteur : environ 75 g (5 V / 1,8 A)
Couleurs : Galet, Charbon, Corail (exclusivement sur le store Google)
Technologies : compatible WiFi et Bluetooth
Formats audio acceptés : HE-AAC, LC-AAC+
Systèmes d'exploitation compatibles : Android / iOS


Pas très cher et doté d'un design agréable, la surface texturée sur le dessus permet de gérer le volume de façon tactile. Sinon, un "Ok Google, baisse le son" suffira aussi. Plus prévu pour écouter et répondre à vos requêtes, Google Home Mini propose un son assez moyen (monophonique) en sortie. Cela rend son usage en tant qu'enceinte pour écouter de la musique pas très performant. Pour le moment, certaines fonctionnalités ne sont pas implémentées. Ainsi, on ne peut pas ajouter des RDV par la voix sur son agenda, ni supprimer un élément de sa liste de course. Il faudra encore passer par l'application sur son smartphone ou via son compte sur PC.

Google Home Mini, un conseiller numérique à votre service

D'autre part, l'utilisation vocale n'est pas toujours très intuitive, et les faux résultats, ou pas de résultats du tout, sont encore assez fréquents. Trop fréquents même, demandant une certaine persévérance...


Attention surtout. Avec ces enceintes qui écoutent en permanence ce qui se passe dans la pièce, les problèmes de sécurité et de respect de la vie privée posent bien des questions. Malgré la présence du bouton pour couper le micro, la CNIL s'en est émue en fin d'année 2017.

Assistant digital ou espion Google à la 1984 au sein du foyer ?

C'est en effet une vraie question, en particulier quand on sait que les sociétés américaines et asiatiques sont nettement moins regardantes que leurs homologues européennes sur l'utilisation des données collectées par leurs appareils et technologies.
Pour être efficace, les systèmes Google Home (et concurrents) ont besoin d'utiliser des informations telles que votre adresse ou les événements de votre agenda. De par son utilisation de votre profil Google, le système va également apprendre à vous connaître et améliorer la pertinence de ses réponses et de ses actions. Rappelons que chez Google, en théorie, vous pouvez gérer votre activité et la confidentialité de vos données via le Dashboard ou encore la page 'Activités'.

Google Home Mini, espion ou conciergeEn effet, s'il est possible de couper le micro du Google Home Mini, il faut bien savoir que sinon, Google Home Mini écoute en permanence tout ce qui se passe dans la pièce. En théorie, uniquement lorsqu'il entend 'Ok Google'. Et avec bien entendu une assurance que les données personnelles ne seront pas utilisées de façon excessive.

Cela peut poser de grosses interrogations vis-à-vis de la vie privée du foyer, notamment quant on vois déjà comment Google et les autres acteurs internet utilisent vos données et actions pour vous cibler avec de la publicité ou du démarchage de plus en plus insidieux.

Surtout, là où une recherche sur internet vous donne plusieurs réponses, mais déjà fortement 'orientées' par les moteurs de recherche (et leurs intérêts commerciaux, financiers), avec les systèmes vocaux, vous n'obtiendrez le plus souvent qu'une seule réponse. L'hégémonie des GAFA et surtout de Google va s'en retrouver encore renforcée, avec une vision unique qui sera dictée par les Google, Apple, Amazon et quelques autres acteurs. Et on imagine évidemment que cette réponse unique favorise les plus puissants...
Google Home Mini intègre également la technologie Safe Search, afin de filtrer les résultats, pour éviter les contenus non appropriés. Avec toujours cette inquiétude d'obtenir des informations biaisées, orientées, sans plus de libre arbitre des usagers !

Alors, serez-vous "Ok Google', avec la menace que 1984 ou le film Brazil deviennent réalité ?


Amazon Echo, Samsung 'Bixby', Apple HomePod, Djingo d'Orange...

La seconde vague d'enceintes intelligentes connectées devrait débouler tout au long de l'année 2018, avec les grosses pointures chez :

  • Amazon (Echo Plus, Echo Spot, etc.), une gamme qui utilise l'assistant vocal Alexa, pas encore disponible en français et sans date officielle de lancement dans l'Hexagone.
  • Samsung avec l'assistant vocal Bixby, que le constructeur coréen devrait présenter au prochain salon du Mobile World Congress de Barcelonne, attendue en France avant l'été.
  • Apple HomePod, a priori pas avant le printemps prochain en France. Et avec un prix Apple encore une fois élitiste (349$).
  • Orange avec son enceinte Djingo annoncée avant la fin d'année.
  • Plus de nombreuses enceintes connectées d'acteurs de l'audio, compatibles avec les systèmes de Google ou d'Amazon chez Sonos, JBL...



Notre sélection de Box

SFR

Starter

Internet + Téléphone + TV
À partir de15€00
Bouygues

Bbox série irrésistible

Internet + Téléphone + TV
À partir de7€99
SFR

Red Box

Internet + Téléphone
À partir de15€00
Comparez les Box Internet ou utilisez votre adresse postale

Pour être appelé par un conseiller
A quelle période êtes-vous joignable ?

Pour vous opposer à tout démarchage téléphonique, inscrivez-vous gratuitement sur la liste Bloctel
Consultez notre politique de confidentialité des données

Lettre d'information

Conformément à la loi "informatique et libertés", vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en vous adressant à BeMove - 23 rue du Bignon - 35135 Chantepie.

Consultez notre politique de confidentialité des données